Sandrine Gruda

Qualifications Championnat d'Europe 2019
16 joueuses convoquées
Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) et Patrick Beesley (Directeur Technique National) ont dévoilé la liste des 16 joueuses retenues pour les rencontres de qualification à l’Eur...
Gruda et Ciak, titre en vue...
Si aucun club français ne participe ce week-end au Final Four de l'Euroligue, deux tricolores auront pourtant une occasion de remporter le trophée : Sandrine Gruda avec F...
Deux françaises au Final Four
Après sa victoire 87-80 hier soir face à Salamanque, Fenerbahce a décroché son billet pour le Final Four de l'Euroligue féminine (14 et 16 avril prochains). Sandrine Grud...
Gruda va t-elle rejoindre Ciak au Final Four ?
Si Koursk et Helena Ciak ont validé leur billet pour le Final Four de l'Euroligue en éliminant Bourges, une deuxième française pourrait également rejoindre le top 4 européen ce mercredi soir.
100% pour les Bleues en Europe
Les trois tricolores expatriées en Europe se sont imposées ce week-end dans leurs championnats respectifs.
Gruda en tête avec Fenerbahçe
Fenerbahçe et Sandrine Gruda dominent toujours le championnat turc (6 victoires,...
Sandrine Gruda remporte le titre WNBA
Gruda enchaîne avec la WNBA
Retour aux affaires

Pages

16 joueuses convoquées

Corps: 

Après un déplacement à Helsinki le samedi 11 novembre pour y affronter la Finlande, les Bleues affronteront la Roumanie au Palacium de Villeneuve d’Ascq, salle des championnes de France en titre, le mercredi 15 novembre à 20h00 (horaire à confirmer). Pour ces deux premières rencontres de qualification à l’Euro 2019, le staff tricolore a décidé de convoquer 16 joueuses qui se réuniront le lundi 6 novembre en stage à Villeneuve d’Ascq.

Prénom

Nom

Naissance

Taille Poste

Sélections Points Club 2017/2018

Marielle

AMANT

09/12/1989

1.91

Intérieure

90

397

ESB Villeneuve d’Ascq

Valériane

AYAYI

29/04/1994

1.85

Ailière

64

332

Tango Bourges Basket

Marième

BADIANE

24/11/1994

1.90

Intérieure

-

-

Lyon ASVEL Féminin

Lisa

BERKANI

19/05/1996

1.73

Meneuse

-

-

USO Mondeville

Romane

BERNIES

27/06/1993

1.70

Meneuse

3

9

Lattes Montpellier BA

Amel

BOUDERRA

26/03/1989

1.63

Meneuse

14

33

Charleville-Mézières

Alexia

CHARTEREAU

05/09/1998

1.91

Intérieure

11

53

Tango Bourges Basket

Helena

CIAK

15/12/1989

1.97

Intérieure

71

371

Koursk (Russie)

Olivia

EPOUPA

30/04/1994

1.65

Meneuse

52

246

Galatasaray (Turquie)

Aby

GAYE

03/02/1995

1.95

Intérieure

11

44

Tarbes Gespe Bigorre

Sandrine

GRUDA

25/06/1987

1.97

Intérieure

161

2049

Los Angeles Sparks (WNBA)

Marine

JOHANNES

21/01/1995

1.77

Arrière

37

251

Tango Bourges Basket

Sarah

MICHEL

10/01/1989

1.80

Ailière

56

243

Tango Bourges Basket

Hhadydia

MINTE

16/03/1991

1.87

Ailière

11

35

Charleville-Mézières

Endy

MIYEM

15/05/1988

1.88

Intérieure

175

1529

Schio (Italie)

Diandra

TCHATCHOUANG 14/06/1991

1.86

Ailière

64

389

Tango Bourges Basket

Programme de l’Équipe de France féminine lors des qualifications à l’Euro 2019 - Groupe E

Dates

Match

Lieu (Ville – Salle)

Samedi 11 novembre 2017 à 19h30 Finlande – France Helsinki (Töölön Kisahalli)
Mercredi 15 novembre 2017 à 20h00 (horaire à confirmer) France – Roumanie Villeneuve d’Ascq (Palacium)
Samedi 10 février 2018 Slovénie – France -
Mardi 14 février 2018 France - Finlande -
Samedi 17 novembre 2018 Roumanie - France -
Mercredi 21 novembre 2018 France - Slovénie -

 

Suivez toute l'actualité de l'Equipe de France sur les Réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram...)

Surtitre: 
Qualifications Championnat d'Europe 2019
Auteur: 
Kevin Bosi
Date d’écriture: 
Vendredi, 6. Octobre 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) et Patrick Beesley (Directeur Technique National) ont dévoilé la liste des 16 joueuses retenues pour les rencontres de qualification à l’Euro 2019 à Helsinki (Finlande) le 11 novembre, et à Villeneuve d’Ascq contre la Roumanie le 15 novembre 2017.

Gruda et Ciak, titre en vue...

Corps: 

Dans la première demi-finale, les Turques de Fenerbahçe affronteront ce vendredi à 16h00 l'équipe d'Ekaterinbourg, hôte de ce Final Four. Des retrouvailles particlulières pour Sandrine Gruda avec son ancien club, quitté l'an dernier, et qui avait remporté le sacré européen en 2016.

Dans l'autre demi-finale, Kousk et Helena Ciak, toujours invaincu cette saison en Euroligue, joueront face à Prague à 18h30.

La finale se déroulera dimanche à 16h00.

Demi-finales - vendredi 14 avril 2017
16h00 : Fenerbahçe - Ekaterinbourg
18h30 : Koursk - Prague

Dimanche 16 avril 2017
13h30 : match pour la 3e place
16h00 : finale

Les statistiques en Euroligue cette saison :
Sandrine Gruda : 13,4 points, 6,9 rebonds et 2,0 passes
Helena Ciak : 7,4 points, 4,1 rebonds et 0,9 passes

Surtitre: 
Euroligue féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 14. Avril 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Si aucun club français ne participe ce week-end au Final Four de l'Euroligue, deux tricolores auront pourtant une occasion de remporter le trophée : Sandrine Gruda avec Fenerbahçe et Helena Ciak avec Koursk.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Here we are! Final 4 , first game vs USK Praha Premier match vs Prague , à 21:30 (18:30 heure française)<a href="https://twitter.com/hashtag/DynamoKursk?src=hash">#DynamoKursk</a> <a href="https://twitter.com/EuroLeagueWomen">@EuroLeagueWomen</a> <a href="https://t.co/8lwnMZwUvr">pic.twitter.com/8lwnMZwUvr</a></p>&mdash; Helena ciak (@HelenaCiak) <a href="https://twitter.com/HelenaCiak/status/852807213970104320">April 14, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/FinalFour?src=hash">#FinalFour</a> is coming. We&#39;ll nee all your support !<br>Le Final Four débute. Vos encouragements seront précieux<a href="https://twitter.com/hashtag/FenerNation?src=hash">#FenerNation</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/TeamGruda?src=hash">#TeamGruda</a> <a href="https://t.co/xy73l0WOaS">pic.twitter.com/xy73l0WOaS</a></p>&mdash; Sandrine Gruda (@Sandrine_Gruda) <a href="https://twitter.com/Sandrine_Gruda/status/852552368239652864">April 13, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Deux françaises au Final Four

Corps: 

Poussés au match 3 par une équipe de Salamanque accrocheuse, Sandrine Gruda et Fenerbahce ont fait le nécessaire (victoire 87-80) hier soir pour se qualifier pour le Final Four. L'intérieure tricolore a été l'une des pièces maitresses de l'équipe turque et termine la partie avec 16 points (8/11 aux tirs), 6 rebonds et 2 passes en 28 minutes.

Helena Ciak et Kursk avaient décroché leur qualification en deux manches face au Bourges Basket.

Surtitre: 
Euroligue Féminine
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 16. Mars 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après sa victoire 87-80 hier soir face à Salamanque, Fenerbahce a décroché son billet pour le Final Four de l'Euroligue féminine (14 et 16 avril prochains). Sandrine Gruda y retrouvera une autre française, Helena Ciak également qualifiée avec le club russe de Kursk. Prague et Ekaterinbourg complètent le plateau.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/OHi0osu46c0" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Gruda va t-elle rejoindre Ciak au Final Four ?

Corps: 

Sandrine Gruda et Fenerbahçe disputent en effet ce soir la belle face à Salamanque. Vainqueur à domicile du match 1 (78-68), les Turques se sont inclinées lors du match retour en Espagne (76-66) et devront s'imposer à Istanbul pour se qualifier pour le Final Four.

 

Mercredi 15 mars 2017
Fenerbahçe-Salamanque
Orenbourg-Prague

Equipes déjà qualifiées pour le Final Four : Koursk (Russie), Ekaterinbourg (Russie)

Site officiel de la compétition

 

Surtitre: 
Euroligue féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 15. Mars 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Si Koursk et Helena Ciak ont validé leur billet pour le Final Four de l'Euroligue en éliminant Bourges, une deuxième française pourrait également rejoindre le top 4 européen ce mercredi soir.
crédit: 
(Crédit : Artilla Sertbakan)

100% pour les Bleues en Europe

Corps: 

À commencer par Sandrine Gruda qui n'a pas fait de détail avec Fenerbahçe en Turquie contre Canik Belediyesi (106-63). L'intérieure française termine la partie avec 13 points (à 6/10 aux tirs), 3 rebonds, 2 contres et 1 passe en 23 minutes.

Succès également pour Endy Miyem en Italie avec Schio. Les coéquipières de la tricolore se sont imposés sans souci face à Torino (49-70), Miyem termine le match avec 12 points, 4 rebonds et 3 passes en 26 minutes.

Enfin, Koursk et Helena Ciak continuent de talonner Ekaterinbourg au classement avec une nouvelle victoire ce week-end contre le Dynamo Moscou (56-89). Belle performance pour l'internationale française qui inscrit 8 points et prend 7 rebonds en 16 minutes.

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 6. Février 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les trois tricolores expatriées en Europe se sont imposées ce week-end dans leurs championnats respectifs.

Gruda en tête avec Fenerbahçe

Corps: 

Une partie que l'intérieure tricolore a encore marqué de son empreinte, en terminant le match avec 13 points, 7 rebonds, 3 passes et 3 contres en 26 minutes de jeu.

 

Autre française qui s'impose : Helena Ciak avec Koursk en Russie. La pivot française domine Enisey (88-59) en inscrivant 6 points et 5 rebonds en 16 minutes.

Moins de réussite en revanche du côté de l'Italie. Schio a concédé son premiers revers en championnat contre Lucques, malgré la performance de nos expatriées Isabelle Yacoubou (13 points, 10 rebonds) et Endy Miyem (7 points).

Surtitre: 
Françaises de l'étranger
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 5. Décembre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Fenerbahçe et Sandrine Gruda dominent toujours le championnat turc (6 victoires, 0 défaite) après leur nouveau succès ce week-end contre Adana Aski (86-58).

Sandrine Gruda remporte le titre WNBA

Corps: 
 
Les Sparks se sont imposées trois victoires à deux pour s'offrir le troisième titre de leur histoire, le premier depuis 2002.
 
Elles étaient pourtant menées de six points à la pause (28-34), mais elles ont nettement pris l'ascendant dans le 3e quart-temps et surtout dans la dernière période.
 
A trois minutes de la sirène, elles disposaient de huit points (71-63), mais le Lynx, tenant du titre, est revenu (73-73), puis est passé en tête d'un point.
 
Mais la star de l'équipe Candace Parker, élu meilleure joueuse de la finale, a marqué, en déséquilibre complet, le panier de la victoire (28 pts, 12 rbds) et du titre à trois secondes de la fin.
 
"Depuis le début de la saison et de cette finale même après la défaite dans le match N.4 dans leur salle, je leur ai répété que c'était leur année, je suis fier de cette équipe qui a offert à Candace Parker le titre de champion WNBA qu'elle mérite tant", a insisté Magic Johnson, la légende des Lakers et l'un des co-propriétaires de l'équipe.
 
La contribution de Gruda a été modeste dans le match 5, comme tout au long des play-offs, avec seulement trois minutes de jeu.
 
Mais l'intérieure âgée de 29 ans est devenue la première Française à remporter le titre WNBA depuis Sabrina Palie en 2006 avec Detroit.
 
Elle a rejoint les Sparks en cours de saison après avoir participé aux JO avec les Bleues. Sandrine Gruda enchaînera ensuite sur le Championnat de Turquie, à Fenerbahce, son nouveau club après neuf saisons en Russie à Ekaterinbourg. Un nouveau challenge pour la Française qui a remporté tous les titres des championnats dans lequel elle a évolué. 
Surtitre: 
Françaises de l'Etranger
Date d’écriture: 
Vendredi, 21. Octobre 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Les Los Angeles Sparks et Sandrine Gruda ont remporté cette nuit le championnat WNBA en s'imposant 77 à 76 dans la salle du Minnesota Lynx.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">Big congrats <a href="https://twitter.com/Sandrine_Gruda">@Sandrine_Gruda</a> <a href="https://twitter.com/Candace_Parker">@Candace_Parker</a> <a href="https://twitter.com/LA_Sparks">@LA_Sparks</a> Great Win against great team!</p>&mdash; Ronny Turiaf (@Ronny_Turiaf) <a href="https://twitter.com/Ronny_Turiaf/status/789295510515351552">October 21, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">Congrats to the <a href="https://twitter.com/LA_Sparks">@LA_Sparks</a> and <a href="https://twitter.com/Sandrine_Gruda">@Sandrine_Gruda</a> for the title! That was fun to watch!</p>&mdash; Rudy Gobert (@rudygobert27) <a href="https://twitter.com/rudygobert27/status/789300321386237952">October 21, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Gruda enchaîne avec la WNBA

Corps: 

Le fol été de Sandrine Gruda se poursuit. Après une longue préparation estivale avec les Tricolores depuis la mi-mai avec pour point de chute le Brésil et les Jeux Olympiques de Rio 2016, la Martiniquaise a rapidement enchaîné sur un autre défi : la WNBA. En effet, l'intérieure française (161 sélections, 2049 points) est arrivée en début de semaine dans la Cité des Anges et a rejoint les Sparks, franchise avec laquelle elle a déjà évolué à l'été 2014 et où elle retrouvera notamment son amie Candace Parker. Après trois saisons avec le Sun du Connecticut et une autre à L.A. (119 rencontres au total), Sandrine Gruda, arrivée en début de semaine en terre américaine, s'apprête à disputer sa cinquième saison Outre-Atlantique avant de rejoindre plus tard Fenerbaçhe (Turquie), son nouveau club après neuf saisons à Ekaterinbourg (Russie).

Los Angeles est actuellement 2e de la saison régulière juste derrière le Lynx de Minnesota.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 30. Août 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À peine revenue de Rio où elle a terminé à la 4ème place avec les Bleues, Sandrine Gruda a pris la direction de Los Angeles pour rejoindre les Sparks et y disputer la suite de la saison WNBA.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Ravi de la visite de notre amie <a href="https://twitter.com/Sandrine_Gruda">@Sandrine_Gruda</a> au siège de la <a href="https://twitter.com/ffbasketball">@ffbasketball</a> Ns te souhaitons belle saison <a href="https://twitter.com/WNBA">@WNBA</a> <a href="https://t.co/buTglHRGLG">pic.twitter.com/buTglHRGLG</a></p>&mdash; Jean-Pierre SIUTAT (@jpsiutat) <a href="https://twitter.com/jpsiutat/status/768777763398582272">25 août 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Retour aux affaires

Corps: 

17,8 points et 8,2 rebonds de moyenne. Deuxième marqueuse et quatrième rebondeuse de l’EuroBasket 2015. C’est le type de production à laquelle Sandrine Gruda avait habitué ses coéquipières. Gênée par les blessures cette saison, la 7e marqueuse de l’histoire de l’Equipe de France était en souffrance depuis plusieurs semaines. Mais face à l’Australie, les premiers signes d’amélioration étaient perceptibles. Jeudi soir, contre le Brésil, Gruda s’est fendue d’un double-double (17 pts, 10 rbds), retrouvant définitivement le sourire et le transmettant à son entraîneur. "Sandrine comme ça, change l’équipe", estime Valérie Garnier. "Elle s’est centrée sur le fait de se faire respecter en défense et sur le rebond pour ensuite lâcher prise en attaque. Elle n’a pas joué pendant six mois et il y a beaucoup de choses à retrouver : le terrain, la confiance."

Désormais utilisée en sortie de banc, la Martiniquaise a attendu son heure, expédié les questions sur son rendement personnel et finalement trouvé la lumière : "Il a fallu être patiente, il a fallu persévérer. Aujourd’hui je me sens de mieux en mieux et je suis contente." A quelques mètres d’elle, en zone mixte, Endy Miyem souriait à l’évocation du retour aux affaire de sa compère de la raquette. "Nous savions toutes que c’était là…" Quelques fade-away typiques de son arsenal offensif, des jaillissements au rebond, un contre monumental sur Souza et plus globalement une aisance et une fluidité plus conformes à ses habitudes, ont confirmé ce sentiment. "Leur confiance en moi était capitale. Elles m’ont porté jusque-là. C’est important d’être bien entourée", glisse Gruda à propos de ses coéquipières, évacuant rapidement sa légère frayeur lorsque sa cheville tournera au cœur du troisième quart-temps : "J’ai connu pire. C’est accessoire. Je me suis arrêtée. Même si on prend deux points, parfois il faut savoir s’arrêter."

Après quatre rencontres, l’Equipe de France a son billet en poche pour les quarts de finale, avec une sérieuse option sur la deuxième place de la poule. Son application défensive est de retour et sera nécessaire pour ralentir des Japonaises qui carburent à 76,8 points de moyenne et ont poussé les Australiennes dans leurs derniers retranchements. Une équipe modèle réduit et contre laquelle la géante australienne Liz Cambage a réalisé un véritable massacre (37 pts, 10 rbds). La perspective de poursuivre sa renaissance pour Gruda ?

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE A FEMININE
Auteur: 
par Julien Guérineau, à Rio
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Août 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En difficulté depuis le début de la campagne 2016, Sandrine Gruda a retrouvé des sensations face au Brésil avec un double double dominateur.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

A 40 minutes de Rio

Corps: 
L'adversaire
Olivia Epoupa : "Méfiance et vigilance. Un quart de finale n'est jamais facile, il faudra avoir un haut niveau de vigilance. On n'a pas montré une régularité sur 40 minutes, ça sera un challenge."
Valériane Ayayi : "Ce sera un match difficile. Elles sont aussi à 40 minutes de Rio. On doit faire le travail et ça passe par le physique et la défense. Mais il ne suffit pas de le dire, il faut le faire."
Valérie Garnier : "L'Argentine est une équipe qui ne lâche rien, avec un axe 1-5 très fort. Ce sont des joueuses agressives offensivement, avec beaucoup de mobilité, d'énergie. Il faudra être dans le respect de l'adversaire, avec humilité. Ce sont les 40 minutes les plus importantes."
 
L'ambiance avant le quart
Olivia Epoupa : "On se prépare. Le jour de repos hier nous a permis de faire des soins, de voir nos proches. Ce matin on est reparti. Demain ce sera un combat."
Héléna Ciak : "Nous sommes motivées. Il y a une superbe cohésion sur et en dehors du terrain. On a hâte d'être à demain."
 
Rio dans 40 minutes ?
Olivia Epoupa : "On est à 40 minutes de remplir l'objectif. On a envie de franchier l'étape mais il ne faut pas s'emballer. On sourira quand il le faudra."
Valérie Garnier : "C'est ce pour quoi on travaille depuis le début de la préparation."
Sandrine Gruda : "Les JO ça se vit, ça ne se raconte pas."
 
Le public nantais
Héléna Ciak : "Ils sont derrière nous. On a pensé à eux quand on a eu du mal pendant le match. J'espère que demain ils seront encore plus parce qu'on aura besoin d'eux."
Sandrine Gruda : "C'est un public chaleureux. Ca fait toujours plaisir de jouer pour un public qui vibre avec nous sur chaque passe, chaque tir."
 
TQO féminin 2016 - Programme des quarts de finale
 
Vendredi 17 juin
12h30 : Espagne - Corée du Sud
15h00 : Turquie - Cuba
18h00 : Biélorussie - Chine
20h30 : France - Argentine
 
Premières de leur groupe sans trembler, l'Espagne et la Turquie sont concentrées sur leur objectif olympique. La Roja devra se méfier des Asiatiques qui, au-delà d'un mental d'acier, sont de redoutables shooteuses à trois points à l'image de Ajeong Kang (meilleure marqueuse du tournoi avec 20.0pts par match) et ont dans leur rang une pépite, Jisu Park (15.0rbds par match) agée de 17 ans.
 
La Turquie de Lara Sanders partira également favorite. L'intérieure naturalisée devra contrôler la meilleure joueuse cubaine Clenia Noblet (14.0pts et 10.5rbds).
 
Enfin, la confrontation Biélorussie - Chine pourrait être la plus indécise de la journée. Battues par la Corée du Sud mercredi, Yelena Leuchanka et ses partenaires devront hausser leur niveau de jeu. Face à une formation chinoise un peu décevante dans ce TQO, difficile de faire un pronostic.
Surtitre: 
Equipe de France féminine - TQO
Auteur: 
A Nantes, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Jeudi, 16. Juin 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vendredi (20h30), l'Équipe de France affrontera l'Argentine en quarts de finale du Tournoi de Qualification Olympique féminin 2016. Devant leurs supporters, les Bleues auront besoin d'une victoire pour s'assurer un ticket aux Jeux Olympiques. A la veille de ce match décisif, Valérie Garnier et ses joueuses ont livré leurs sentiments devant les médias à l'occasion d'un point presse.

Pages

S'abonner à RSS - Sandrine Gruda
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'