Bourges

Coupes d'Europe féminines
Une marche trop haute
Dominés par Fenerbahce et Ekaterinbourg, Lattes Montpellier et Bourges n'ont jamais été en mesure de créer l'exploit face au leader de leur groupe d'Euroligue. La belle nouvelle est ven...
Décision réformée pour Charleville - Bourges
La Chambre d'Appel de la FFBB, réunie le 13 février dernier, a étudié le recours interjeté par le club de Charleville-Mézières suite à la décision de la Commission Fédéra...
Le défi Tango
Après une parenthèse réussie en Coupe de France, Bourges replonge dans le bain européen avec la réception d'Eketerinbourg alors que Lyon se rend à Gdynia. Lattes Montpell...
Un billet pour Tokyo, le film
La semaine dernière à Bourges, l'Equipe de France féminine validait son ticket pour les J.O. de Tokyo 2020 lors du Tournoi de Qualification Olympique organisé au Palais des Sports du Prado. À travers ce film de 15 minutes, plongez au cœur de la magnifique performance des Bleues en ins...
Bourges encore au rendez-vous
Pour la septième année de suite, Bourges participera à la finale de la Coupe de France féminine et défendra son titre sur le parquet de l'AccorHotels Arena en avril prochain. Ce dimanche à Clermo...
Tarbes défiera Bourges
Vainqueur du Petit Poucet toulousain, Bourges a été la première équipe du platea...
A deux marches de la finale
Un festival en clôture !
À 40 minutes de Tokyo

Pages

Une marche trop haute

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 13

Fenerbahce (TUR) - Lattes Montpellier 74-58
Sur le parquet du leader, Lattes Montpellier n'a pas tenu la distance. En retard après 10 minutes de jeu (22-13), l'écart n'a fait qu'augmenter au cours d'une rencontre totalement maîtrisée par les partenaires de Cecilia Zandalasini (30pts). L'Italienne était inarrêtable à l'inverse des certains cadres du BLMA :  Peddy (2pts à 1/8), Williams (5pts à 2/11) et Whitcomb (9pts à 4/12) se sont manquées. Ornella Bankolé (13pts) et Diandra Tchatchouang (10pts) ont sauvé les apparences.

Bourges - Ekaterinbourg (RUS) 51-87
Pris à la gorge d'entrée de jeu par une équipe russe qui n'était pas venue pour visiter la cathédrale (6-29, 10'), Bourges a vécu une soirée bien difficile. Alexia Chartereau et Ana Dabovic (15pts chacune) se sont illustrées offensivement mais la différence avec le collectif d'Ekat était bien trop grande (11 marqueuses différentes, 27 passes décisives). Les Tango joueront la troisième place du groupe dans une semaine à Orenburg.

Jeudi 20 février
Gdynia (POL) - Lyon / 18h - FIBA TV

Eurocoupe féminine - Top 8 aller

Orman Genclik (TUR) - Basket Landes 79-82
Il n'y a pas que dans son chaudron que Basket Landes fait des miracles. Menées à chaque intermédiaire (25-23, 10' ; 46-41 à la pause et 60-54, 30'), les partenaires de Miranda Ayim (24pts) ont fait sauter la banque dans le dernier quart-temps. Angelica Robinson (19pts, 12rbds) et Courtney Paris (16pts, 12rbds) ont fait leur job côté turc et c'est sur la profondeur d'effectif que BL a fait la différence avec Ana Suarez (14pts), Aby Gaye (10pts) ou encore Romana Hejdova (10pts). Il faudra confirmer dans une semaine dans le Sud Ouest.

Gernika Bizkaia (ESP) - Valence (ESP)

Jeudi 20 février
Spartak Moscou (RUS) - Salamanque (ESP)
Polkowice (POL) - Charleville-Mézières / 19h - FIBA TV

Matches retour le 26/27 février
Les équipes qualifiées seront rejointes par quatre formations issues de l'Euroligue (les 5è et 6è de chaque groupe). Un tirage au sort déterminera les affiches des quarts de finale.

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Jeudi, 20. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dominés par Fenerbahce et Ekaterinbourg, Lattes Montpellier et Bourges n'ont jamais été en mesure de créer l'exploit face au leader de leur groupe d'Euroligue. La belle nouvelle est venue de Turquie où Basket Landes s'est imposé de trois points. Ce jeudi, parfum de Pologne avec les déplacements de Lyon à Gdynia et de Charleville-Mézières à Polkowice.

Décision réformée pour Charleville - Bourges

Corps: 

Après avoir entendu les parties concernées et étudié l'ensemble des pièces du dossier, la Chambre d'Appel a décidé de réformer la décision de première instance. Le résultat de la rencontre Charleville-Mézières - Bourges, acquis sur le terrain, est ainsi confirmé (victoire 73-70 des Flammes Carolo).

A l'encontre de cette décision, un recours auprès du Tribunal Administratif est possible dans un délai d'un mois à compter de la réception de la notification. Préalablement à cette saisine,  un recours est obligatoire auprès du CNOSF, service conciliation, dans un délai de 15 jours.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Chambre d'Appel
Date d’écriture: 
Mardi, 18. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La Chambre d'Appel de la FFBB, réunie le 13 février dernier, a étudié le recours interjeté par le club de Charleville-Mézières suite à la décision de la Commission Fédérale Haut-Niveau des Officiels de faire rejouer la rencontre de Ligue Féminine opposant les Flammes Carolo à Bourges (journée 11 du 11 janvier 2020).

Le défi Tango

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 13

Dans le groupe A, les choses sont assez claires puisque le top 4 est déjà connu. Actuel troisième derrière les intouchables Ekaterinbourg et Prague, Bourges compte bien conserver sa place. Les Tango ont l'avantage sur Orenburg qui pointe à une victoire derrière et tout devrait se jouer la semaine prochaine puisque les partenaires d'Alexia Chartereau iront en Russie. Un seul cas de figure peut satisfaire le club Tango, un exploit au Prado mercredi contre Ekat associé à une défaite d'Orenburg à Riga jeudi.

Dans le groupe B, c'est toujours aussi flou sauf pour Fenerbahce qui est certain de terminer tout en haut. Derrière le club turc, Schio et Lattes Montpellier (7-5), Sopron et Lyon (6-6) voire Kursk (5-7) peuvent prendre l'un des trois derniers tickets pour les quarts. Et comme plusieurs confrontations directes sont prévues lors des deux dernières journées, il est difficile de faire des pronostics. Lyon a peut être le calendrier le plus "abordable" avec un déplacement chez le dernier et la réception du Fener, déjà qualifié, la semaine prochaine.

Mercredi 19 février
Fenerbahce (TUR) - Lattes Montpellier / 17h30 -  FIBA TV
Bourges - Ekaterinbourg (RUS) / 20h - FIBA TV

Jeudi 20 février
Gdynia (POL) - Lyon / 18h - FIBA TV

Eurocoupe féminine - Top 8 aller

A Ankara, Basket Landes joue la première manche de son duel avec Orman Genclik. L'équipe turque possède des visages connues de championnat LFB (Johannah Leedham, Angelica Robinson) et une arme de destruction massive à l'intérieure avec Courtney Paris (13.9pts et 15.6rbds de moyenne). Pour les Landaises, il s'agira, si ça ne tourne pas bien, de limiter la casse en vue du match retour dans le Sud Ouest.

Pour les Flammes Carolo, la double confrontation avec Polkowice part sur des bases floues. En effet, la formation polonaise a procédé à des changements dans son effectif avec notamment le départ d'Ana Maria Filip pour Bourges, et c'est donc un collectif en chantier qui fera face aux Ardennaises. Atout numéro 1 du CCC, l'Espagnole Maria Conde (17.1pts et 7.0rbds) sera à surveiller de près.

Mercredi 19 février
Orman Genclik (TUR) - Basket Landes / 14h - FIBA TV
Gernika Bizkaia (ESP) - Valence (ESP)

Jeudi 20 février
Spartak Moscou (RUS) - Salamanque (ESP)
Polkowice (POL) - Charleville-Mézières / 19h - FIBA TV

Matches retour le 26/27 février. Les équipes qualifiées seront rejointes par quatre formations issues de l'Euroligue (les 5è et 6è de chaque groupe). Un tirage au sort déterminera les affiches des quarts de finale.

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mardi, 18. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après une parenthèse réussie en Coupe de France, Bourges replonge dans le bain européen avec la réception d'Eketerinbourg alors que Lyon se rend à Gdynia. Lattes Montpellier est en déplacement à Fenarbahce. En Eurocoupe, Basket Landes et Charleville-Mézières entament le Top 8.

Un billet pour Tokyo, le film

Corps: 

Des émotions, des réactions et des frissons : tous les ingrédients pour vivre ou revivre le qualification des joueuses de Valérie Garnier pour Tokyo 2020.

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 17. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La semaine dernière à Bourges, l'Equipe de France féminine validait son ticket pour les J.O. de Tokyo 2020 lors du Tournoi de Qualification Olympique organisé au Palais des Sports du Prado. À travers ce film de 15 minutes, plongez au cœur de la magnifique performance des Bleues en inside comme si vous étiez.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/xC1T6Wr7WRw" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Bourges encore au rendez-vous

Corps: 

Coupe de France féminine - Demi-finale (à Clermont-Ferrand)

Bourges (LFB) - Tarbes (LFB) 77-42

Comme hier, Alexia Chartereau pour Bourges et Tima Pouye côté TGB assurent le scoring (4-4, 3'). Les deux équipes peinent à trouver du rythme, la réussite n'est pas au rendez-vous. Les premières rotations Tango font leur effet mais Tarbes s'accroche (13-10, 10'). Ce que l'on pressentait en fin de 1er QT se confirme, les Berruyères mettent petit à petit la main sur le match avec Dubié à la baguette (27-13, 15'). Physiquement plus frais, Bourges s'envole alors que le TGB va devoir trouver un second souffle s'il veut continuer à exister (38-24, 20').

Marissa Coleman s'illustre dès la reprise avec 4 points de suite puis Sarah Michel met son équipe au chaud de loin (46-24, 23'). Tout l'effectif bigourdan tire la langue et paye ses efforts de la veille. En s'appuyant sur une défense qui n'a laissé que 5 points au TGB dans ce quart-temps, Bourges file vers la victoire (53-29, 30'). Les 10 dernières minutes ne changent rien à la physionomie d'une rencontre que les Berruyères auront dominé de la tête et des épaules. Pour la septième fois de suite, la formation du Cher se qualifie pour la finale de la Coupe de France féminine (77-42).

Réactions d'après-match

François Gomez (entraineur de Tarbes) : "Il y a deux classes d'écart entre les équipes. L'une va jouer un quart de finale d'Euroligue, l'autre se bat pour le maintien. On débute bien mais on explose sur 2-3 temps-forts de Bourges."

Tima Pouye (joueuse de Tarbes) : "On paye un peu le match d'hier. On aurait pu tout faire mieux, c'est un long travail. Le championnat revient, il faudra travailler encore plus."

Olivier Lafargue (entraineur de Bourges) : "On était intenses, bien dans la tête. On veut voyager loin et s'améliorer. Défensivement on a franchi un cap, on n'a pas eu de temps faible ce soir."

Alexia Chartereau (joueuse de Bourges) : "Le contrat est bien rempli, ce week-end pouvait être piège. On a fait un match plus complet aujourd'hui. On va d'abord célébrer avant de penser à la finale."

Programme et résultats des plateaux quarts et demi-finales

CLERMONT-FERRAND* (63)

Samedi 15 février 2020
Toulouse MB (LF2) – Tango Bourges Basket (LFB) : 60-89
Landerneau BB (LFB) – Tarbes GB (LFB) : 69-71

Dimanche 16 février 2020
Tango Bourges Basket (LFB) – Tarbes GB (LFB) : 77-42

VANNES* (56)

Samedi 15 février 2020
Roche Vendée BC (LFB) – LDLC ASVEL Féminin (LFB) : 73-92
Lattes-Montpellier BA (LFB) – Basket Landes (LFB) : 59-53

Dimanche 16 février 2020
LDLC ASVEL Féminin (LFB) – Lattes-Montpellier BA (LFB) : 86-74

LES FINALES 2020 À L’ACCORHOTELS ARENA À PARIS

Finales Coupe de France 2020

Programme des Finales Coupe de France 2020* :

Vendredi 24 avril 2020 
18h00 : Finale Trophée féminin
20h30 : Finale Trophée masculin

Samedi 25 avril 2020
10h00 : Finale U18 féminines
12h30 : Finale U17 masculins
15h00 : Finale Pros féminines (Trophée Joë Jaunay)
17h30 : Finale Pros masculins (Trophée Robert Busnel)

*sous réserve de modifications TV

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2020
Auteur: 
A Clermont-Ferrand, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Dimanche, 16. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour la septième année de suite, Bourges participera à la finale de la Coupe de France féminine et défendra son titre sur le parquet de l'AccorHotels Arena en avril prochain. Ce dimanche à Clermont-Ferrand, les Tango ont dominé Tarbes (77-42).

Tarbes défiera Bourges

Corps: 

Coupe de France féminine - Quarts de finale (à Clermont-Ferrand)

Bourges (LFB) - Toulouse MB (LF2) 89-60

Porté par l'adresse de Noémie Brochant, Toulouse joue sa chance sans complexe en début de rencontre (10-10, 5'). Les rotations berruyères, avec notamment Dabovic et Rupert, font leur effet puisque les Tango s'échappent au tableau d'affichage à la faveur d'un 15-0. Après 10 minutes de jeu, le score est de 27 à 15 pour le pensionnaire de LFB. Poussé par son public venu en nombre, Bourges a solidement la main sur le match à l'image d'une Alexia Chartereau bien en jambes (40-21, 15'). Isabelle Strunc puis Noémie Brochant permettent au TMB de réduire un peu l'écart (42-28, 17') mais à mi-parcours, le triple tenant du titre a repris ses aises (55-32).

Bien que dominé, Toulouse ne se laisse pas abattre et peut compter sur l'adresse de Sarah Halejian en attaque (65-39, 25'). Appliqué, Bourges continue d'avancer et passe la barre des 30 points d'avance sur une contre-attaque d'Elodie Godin (71-40, 27' puis 77-44, 30'). Le dernier quart-temps permet à Olivier Lafargue de faire tourner son effectif alors que côté toulousain,  Noémie Brochant saisit sa chance dès qu'elle le peut (81-55, 36'). Sans trembler, Bourges bat Toulouse et se qualifie pour la demi-finale.

Xavier Noguera (entraineur de Toulouse) : "Ca va nous servir car notre équipe est jeune. Elles vont prendre de l'expérience."
Lucie Carlier (joueuse de Toulouse) : "On a eu de belles séquences mais quand Bourges a acceléré, ça s'est compliqué."
Olivier Lafargue (entraîneur de Bourges) : "Il fallait être vigilant. Dès que Toulouse a fatigué, on a fait le trou. Il faudra êre meilleur demain."
Ana Filip (joueuse de Bourges) : "Dans l'ensemble, on a été supérieures. On a respecté l'adversaire."

Landerneau (LFB) - Tarbes (LFB) 69-71

Ashley Bruner et ses partenaires prennent rapidement les devants. Que ce soit en percussion ou à la passe, l'Américaine est dans les bons coups (16-9, 6'). Tarbes a du mal à mettre son jeu en place et la sortie précoce de Marine Fauthoux (2 fautes) n'a pas aidé. Laure Resimont, à la sirène et depuis le parking, permet au TGB de rester dans la course (22-19, 10'). Landerneau repart comme en début de rencontre et oblige François Gomez à rappeler ses joueuses (29-19, 13'). Alors que l'on pensait le LBB lancé, deux tirs lointains remettent les Violettes à l'endroit. Au buzzer, c'est au tour de Virginie Brémont de transpercer le filet de très loin (41-32, 20').

Si dans le jeu, Tarbes est toujours aussi approximatif, le tir à 3 points est lui au rendez-vous. Et quand la connexion Berezhynska-Halvarsson se met en route, le TGB va forcément mieux (44-42, 24'). A 10 minutes du terme, le suspense reste entier entre Bretonnes et Bigourdanes (53-50, 30'). Marine Fauthoux sort de sa boîte avec un 3+1 pour mettre son équipe devant mais Landerneau serre les rangs derrière Ashley Bruner et reprend sa marche. Le final s'annonce haletant (61-55, 34') d'autant que les fautes commencent à peser pour les deux équipes. Tarbes s'accroche grâce à Tima Pouye (68-68, 39'). Louice Halvarsson, de loin et après un système bien exécuté, donne 3 longueurs d'avance au TGB. Le club du Finistère ne s'en relèvera pas.

Stéphane Leite (entraîneur de Landerneau) : "On avait tout pour gagner ce soir. Le 16/33 aux lancers-francs c'est catastrophique. La déception est là."
Marie Butard (joueuse de Landerneau) : "On est décues, c'était un objectif du club. La logique n'a pas forcément été respectée ce soir."
François Gomez (entraîneur de Tarbes) : "C'est le basket ! La différence s'est faite sur le sang-froid. C'est bien pour la notoriété du club d'être en demi-finale."
Marine Fauthoux (joueuse de Tarbes) : "On voulait revenir mieux après une mauvais première mi-temps. On a surtout haussé notre niveau physique."

Dimanche 16 février

Demi-finale - 15h30
Bourges - Tarbes

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2020
Auteur: 
A Clermont-Ferrand, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Samedi, 15. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur du Petit Poucet toulousain, Bourges a été la première équipe du plateau de Clermont-Ferrand à se qualifier. Les Tango ont été rejoint un peu plus tard dans la soirée par Tarbes, tombeur de Landerneau dans un final haletant. Les deux équipes se retrouveront dimanche à 15h30 pour une place en finale.

A deux marches de la finale

Corps: 

C'est une enceinte qui fait rêver, l'AccorHotels Arena de Paris accueillera les finales de la Coupe de France 2020 en avril prochain. Pour avoir la chance d'y évoluer, il reste encore deux matches à gagner. Ce week-end à Clermont-Ferrand (63) et Vannes (56), les équipes vainqueurs des plateaux quarts et demi-finale du trophée Joe Jaunay valideront leur participation à la grande fête du basket français dans la prestigieuse arena parisienne.

Le programme des plateaux

A Clermont-Ferrand (Gymnase Honoré et Jeans Fleury)

Samedi 15 février - Quarts de finale

Toulouse MB (LF2) - Bourges (LFB) / 17h00
Entre le Petit Poucet évoluant en LF2 et l'ogre berruyer, 11 fois vainqueur et triple tenant du titre, l'écart sur le papier peut sembler insurmontable pour le TMB. Sauf que les filles de la Ville Rose ne sont pas là par hasard et ont sorti Villeneuve d'Ascq au tour précédant. Côté Tango, la Coupe est un des objectifs majeurs de la saison puisqu'elle offre au vainqueur de la finale un ticket direct pour l'Euroligue.

Landerneau (LFB) - Tarbes (LFB) / 20h00
Pour sa deuxième saison dans l'élite, le club breton continue de franchir les étapes. Quatrième en Ligue Féminine, le LBB sera opposé à Tarbes qui lutte pour éviter les playdowns en championnat (10ème). La Coupe peut permettre aux joueuses de François Gomez de retrouver le sourire, elles qui restent sur trois défaites consécutives en LFB. Cette saison, les deux équipes sont dos à dos avec une victoire chacune (67-60 au MAIF Open LFB pour Tarbes, 76-64 pour Landerneau à domicile au match retour).

Dimanche 16 février - Demi-finale à 15h30

A Vannes (Centre Sportif de Kercado)

Samedi 15 février - Quarts de finale

Roche Vendée (LFB) - Lyon (LFB) / 17h00
Equipe surprise du début de saison, Roche Vendée marque le pas depuis le début de l'année 2020 (7ème au classement, 4 défaites consécutives). Face au leader de Ligue Féminine, la tâche s'annonce compliquée même si sur un match, les Vendéennes peuvent faire un gros coup. Du côté des Lionnes, la victoire début janvier contre le RVBC (82-71) peut donner un avantage psychologique mais Valéry Demory risque de récupérer des joueuses internationales fatiguées de leur TQO (Johannes, Ciak, Allemand).

Lattes Montpellier (LFB) - Basket Landes (LFB) / 20h00
Quadruple vainqueur de l'épreuve (2011, 2013, 2015 et 2016), le BLMA devra passer deux gros obstacles s'il veut retrouver Bercy. Le premier se nomme Basket Landes; quant au second, il s'agira du vainqueur du match entre Roche Vendée et Lyon. Dans la camp landais, on espère pouvoir compter sur la présence de Céline Dumerc, blessée ces dernières semaines. Avec deux effectifs peu concernés par les TQO (1 joueuse dans chaque équipe), les organismes devraient être rechargés pour offrir du spectacle aux spectateurs Bretons.

Dimanche 16 février - Demi-finale / 15h30

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2020
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Jeudi, 13. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Samedi et dimanche, Clermont-Ferrand et Vannes vont vibrer au rythme de la Coupe de France féminine avec les plateaux des quarts et demi-finales. Parmi les 8 équipes encore en lice, deux décrocheront leur billet pour la finale du 25 avril (Paris - AccorHotels Arena).

Un festival en clôture !

Corps: 

Dans un Palais des Sports encore très rempli et toujours aussi festif, les bleues affrontaient les surprenantes porto-ricaines pour un match sans enjeu sportif puisque les deux équipes avaient déjà validé leur billet pour les prochains Jeux Olympiques avant cette rencontre.

Le début de la rencontre a été à sens unique pour les françaises avec de la réussite des deux côtés du terrain pour débuter par un 16-0. A l’issue d’une fin de premier quart-temps plus brouillon, les bleues menaient sur le score de 19-6 après 10 minutes de jeu. Les tricolores ont largement dominé la bataille à l’intérieur de la raquette. Au moment de rejoindre les vestiaires, le duo Gruda-Miyem cumulait déjà 29 points dont 19 pour la première.

Alors que les portoricaines étaient maintenues à distance, les vingt dernières minutes de ce TQO ont permis à Valérie de Garnier de faire une revue d’effectif en offrant du temps aux joueuses les moins utilisées au cours des deux premiers matches, comme Iliana Rupert et Marine Fauthoux. Ce large succès a été le fruit d'une magnifique performance collective au cours de laquelle les douze joueuses de l'équipe  ont trouvé le chemin du panier. Et ce TQO s'est conclu en beauté pour les françaises avec la présence de Sandrine Gruda et Bria Hartley dans le All-star Five de ce TQO disputé à Bourges. Et l'intérieure française a même été élue MVP Tissot du tournoi. Les bleues ont donc pris rendez-vous pour Tokyo au cours de l'été 2020 pour une troisième participation consécutive aux Jeux Olympiques.

La France bat Porto Rico 89-51

L’autre match : Brésil – Australie

En début d’après-midi, le Brésil et l’Australie avaient absolument besoin d’un victoire pour rejoindre les Jeux Olympiques de Tokyo. Favorites de la rencontre, les Australiennes ont eu toutes les difficultés du monde pour se défaire de la bande d’Erika De Sousa qui a tout donné pour l’emporter face à l’Australie de Liz Cambage. Longtemps en retard au score, les brésiliennes ont laissé passer leur chance au cours du quatrième quart-temps lorsqu’elles sont revenues à quatre petits points. Malgré les nombreux stops défensifs consécutifs, Patty Teixeira et ses coéquipières n'ont pas réussi pas à trouver le chemin du panier. Au final, l’Australie a remporté son deuxième succès du TQO, ce qui permet aux joueuses de l’Océanie de valider leur présence pour aux JO de Tokyo.

L’Australie bat le Brésil 86-72

All-star Five - TQO Bourges
Bec Allen - Australie
Liz Cambage - Australie
Sandrine Gruda - France
Jazmon Gwathmey - Porto Rico
Bria Hartley - France

Tissot MVP - TQO Bourges
Sandrine Gruda - France

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
A Bourges, Justin Burgevin
Date d’écriture: 
Dimanche, 9. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après l’euphorie de la qualification de la veille, les françaises ont clôturé leur TQO à Bourges par une large victoire face à Porto Rico. Mais les porto-ricaines ont obtenu une qualification historique pour les Jeux Olympiques suite à la victoire de l’Australie sur le Brésil en ouverture de la journée.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

À 40 minutes de Tokyo

Corps: 

Abattues, en pleurs dans les couloirs du Prado, les joueuses brésiliennes étaient au fond du trou jeudi après leur revers surprise contre Porto Rico (91-89 a.p.). Mais deux jours plus tard, les coéquipières de Damiris Dantas ont fait le deuil de cette défaite, et veulent croire en leurs chances - même infimes - de qualification pour Tokyo 2020. Privé de l'intérieure de l'ASVEL Clarissa Dos Santos, veritable energizer de la sélection auriverde, le Brésil veut se relancer face aux Tricolores et pourra compter sur ses forces intérieures, que sont Damiris Dantas (26 points, 15 rebonds face à Porto Rico) et Erika De Souza (15 points, 8 rebonds). "On sait que le Brésil va jouer sa vie contre nous, étant donné qu’elles ont perdu un match difficilement jeudi. On s’attend à un combat, peut-être encore plus dur que celui de jeudi contre l'Australie"  prévient Diandra Tchatchouang, l'ailière tricolore qui rêve de disputer ses premiers Jeux Olympiques.

Un avis que partage Valérie Garnier, l'entraîneur des Bleues concentrée en conférence de presse hier avant d'affronter les Brésiliennes. "C'est une équipe qui ne va rien lâcher, se battre pendant 40 minutes. Ça va être obligatoirement un match pour lequel on va devoir être prêtes, le Brésil ne va pas venir pour se faire punir" analyse le coach tricolore.

Au terme de ces 40 minutes, on saura. La France a son destin en main : en cas de succès, les Bleues valideraient leur billet pour les J.O. de Tokyo 2020. Sinon, elles devront affronter Porto Rico demain pour un match couperet.

France-Brésil à 20h30, en direct sur W9 et Canal + Sport

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Bourges, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 8. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur de l'Australie il y a deux jours (72-63), l'Equipe de France féminine a l'occasion ce samedi soir au Prado (20h30, en direct sur W9 et Canal+ Sport) de valider son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo en cas de succès face au Brésil.
Social_posts: 
<blockquote class="instagram-media" data-instgrm-captioned data-instgrm-permalink="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" data-instgrm-version="12" style=" background:#FFF; border:0; border-radius:3px; box-shadow:0 0 1px 0 rgba(0,0,0,0.5),0 1px 10px 0 rgba(0,0,0,0.15); margin: 1px; max-width:540px; min-width:326px; padding:0; width:99.375%; width:-webkit-calc(100% - 2px); width:calc(100% - 2px);"><div style="padding:16px;"> <a href="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" background:#FFFFFF; line-height:0; padding:0 0; text-align:center; text-decoration:none; width:100%;" target="_blank"> <div style=" display: flex; flex-direction: row; align-items: center;"> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; flex-grow: 0; height: 40px; margin-right: 14px; width: 40px;"></div> <div style="display: flex; flex-direction: column; flex-grow: 1; justify-content: center;"> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 4px; flex-grow: 0; height: 14px; margin-bottom: 6px; width: 100px;"></div> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 4px; flex-grow: 0; height: 14px; width: 60px;"></div></div></div><div style="padding: 19% 0;"></div> <div style="display:block; height:50px; margin:0 auto 12px; width:50px;"><svg width="50px" height="50px" viewBox="0 0 60 60" version="1.1" xmlns="https://www.w3.org/2000/svg" xmlns:xlink="https://www.w3.org/1999/xlink"><g stroke="none" stroke-width="1" fill="none" fill-rule="evenodd"><g transform="translate(-511.000000, -20.000000)" fill="#000000"><g><path d="M556.869,30.41 C554.814,30.41 553.148,32.076 553.148,34.131 C553.148,36.186 554.814,37.852 556.869,37.852 C558.924,37.852 560.59,36.186 560.59,34.131 C560.59,32.076 558.924,30.41 556.869,30.41 M541,60.657 C535.114,60.657 530.342,55.887 530.342,50 C530.342,44.114 535.114,39.342 541,39.342 C546.887,39.342 551.658,44.114 551.658,50 C551.658,55.887 546.887,60.657 541,60.657 M541,33.886 C532.1,33.886 524.886,41.1 524.886,50 C524.886,58.899 532.1,66.113 541,66.113 C549.9,66.113 557.115,58.899 557.115,50 C557.115,41.1 549.9,33.886 541,33.886 M565.378,62.101 C565.244,65.022 564.756,66.606 564.346,67.663 C563.803,69.06 563.154,70.057 562.106,71.106 C561.058,72.155 560.06,72.803 558.662,73.347 C557.607,73.757 556.021,74.244 553.102,74.378 C549.944,74.521 548.997,74.552 541,74.552 C533.003,74.552 532.056,74.521 528.898,74.378 C525.979,74.244 524.393,73.757 523.338,73.347 C521.94,72.803 520.942,72.155 519.894,71.106 C518.846,70.057 518.197,69.06 517.654,67.663 C517.244,66.606 516.755,65.022 516.623,62.101 C516.479,58.943 516.448,57.996 516.448,50 C516.448,42.003 516.479,41.056 516.623,37.899 C516.755,34.978 517.244,33.391 517.654,32.338 C518.197,30.938 518.846,29.942 519.894,28.894 C520.942,27.846 521.94,27.196 523.338,26.654 C524.393,26.244 525.979,25.756 528.898,25.623 C532.057,25.479 533.004,25.448 541,25.448 C548.997,25.448 549.943,25.479 553.102,25.623 C556.021,25.756 557.607,26.244 558.662,26.654 C560.06,27.196 561.058,27.846 562.106,28.894 C563.154,29.942 563.803,30.938 564.346,32.338 C564.756,33.391 565.244,34.978 565.378,37.899 C565.522,41.056 565.552,42.003 565.552,50 C565.552,57.996 565.522,58.943 565.378,62.101 M570.82,37.631 C570.674,34.438 570.167,32.258 569.425,30.349 C568.659,28.377 567.633,26.702 565.965,25.035 C564.297,23.368 562.623,22.342 560.652,21.575 C558.743,20.834 556.562,20.326 553.369,20.18 C550.169,20.033 549.148,20 541,20 C532.853,20 531.831,20.033 528.631,20.18 C525.438,20.326 523.257,20.834 521.349,21.575 C519.376,22.342 517.703,23.368 516.035,25.035 C514.368,26.702 513.342,28.377 512.574,30.349 C511.834,32.258 511.326,34.438 511.181,37.631 C511.035,40.831 511,41.851 511,50 C511,58.147 511.035,59.17 511.181,62.369 C511.326,65.562 511.834,67.743 512.574,69.651 C513.342,71.625 514.368,73.296 516.035,74.965 C517.703,76.634 519.376,77.658 521.349,78.425 C523.257,79.167 525.438,79.673 528.631,79.82 C531.831,79.965 532.853,80.001 541,80.001 C549.148,80.001 550.169,79.965 553.369,79.82 C556.562,79.673 558.743,79.167 560.652,78.425 C562.623,77.658 564.297,76.634 565.965,74.965 C567.633,73.296 568.659,71.625 569.425,69.651 C570.167,67.743 570.674,65.562 570.82,62.369 C570.966,59.17 571,58.147 571,50 C571,41.851 570.966,40.831 570.82,37.631"></path></g></g></g></svg></div><div style="padding-top: 8px;"> <div style=" color:#3897f0; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:550; line-height:18px;"> Voir cette publication sur Instagram</div></div><div style="padding: 12.5% 0;"></div> <div style="display: flex; flex-direction: row; margin-bottom: 14px; align-items: center;"><div> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; height: 12.5px; width: 12.5px; transform: translateX(0px) translateY(7px);"></div> <div style="background-color: #F4F4F4; height: 12.5px; transform: rotate(-45deg) translateX(3px) translateY(1px); width: 12.5px; flex-grow: 0; margin-right: 14px; margin-left: 2px;"></div> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; height: 12.5px; width: 12.5px; transform: translateX(9px) translateY(-18px);"></div></div><div style="margin-left: 8px;"> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; flex-grow: 0; height: 20px; width: 20px;"></div> <div style=" width: 0; height: 0; border-top: 2px solid transparent; border-left: 6px solid #f4f4f4; border-bottom: 2px solid transparent; transform: translateX(16px) translateY(-4px) rotate(30deg)"></div></div><div style="margin-left: auto;"> <div style=" width: 0px; border-top: 8px solid #F4F4F4; border-right: 8px solid transparent; transform: translateY(16px);"></div> <div style=" background-color: #F4F4F4; flex-grow: 0; height: 12px; width: 16px; transform: translateY(-4px);"></div> <div style=" width: 0; height: 0; border-top: 8px solid #F4F4F4; border-left: 8px solid transparent; transform: translateY(-4px) translateX(8px);"></div></div></div></a> <p style=" margin:8px 0 0 0; padding:0 4px;"> <a href="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" color:#000; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px; text-decoration:none; word-wrap:break-word;" target="_blank">Game day vs Brazil #roadtotokyo #fibaoqt #allezlesbleues #unpour</a></p> <p style=" color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; line-height:17px; margin-bottom:0; margin-top:8px; overflow:hidden; padding:8px 0 7px; text-align:center; text-overflow:ellipsis; white-space:nowrap;">Une publication partagée par <a href="https://www.instagram.com/endidi711/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px;" target="_blank"> Endy Miyem</a> (@endidi711) le <time style=" font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; line-height:17px;" datetime="2020-02-08T13:34:31+00:00">8 Févr. 2020 à 5 :34 PST</time></p></div></blockquote> <script async src="//www.instagram.com/embed.js"></script>

"Maintenir ce niveau d'intensité"

Corps: 

Qu’est-ce que vous allez dire à votre équipe avant ce match face au Brésil, un adversaire à priori moins fort ?
Comme je vous l’avais dit avant, il faut aborder les matches un par un. Mes mots après la victoire face à l’Australie étaient qu’elles apprécient la copie rendue car elle était vraiment très belle. Et après je leur ai dit qu’elles ne devaient pas se relâcher car il faut qu’on reste concentrées, on sait que ce TQO, c’est trois matches dont deux consécutifs. Et effectivement pour le moment, on a juste un pied à Tokyo.

Est-ce que le niveau d’intensité observé face à l’Australie va pouvoir être conservé sur les deux autres rencontres de ce TQO ?
C’est ce qu’on va essayer de faire. L’inconnu vient du moment dans la saison où se déroule le TQO qui est après six mois de saison régulière en club. Il faut gérer les organismes de chacune, enchainer le Brésil et Porto Rico en moins de 24 heures. Pour les joueuses et le staff, le désir va être de maintenir ce niveau d’intensité.

Dans le prolongement de l’EuroBasket 2019, est-ce qu’il y a vraiment une unité autour d’un projet collectif au sein de cette équipe de France ?
C’est une équipe qui grandi mais il ne faut pas oublier qu’à l’EuroBasket, on était l’équipe la plus jeune encore. L’équipe grandit, elle va prendre de la maturité. Les plus jeunes cadres prennent de l’ampleur et les plus jeunes vont apprendre. L’adhésion au projet d’intensité défensive a été une sorte de déclic en novembre. Nos principes n’ont pas changé mais la façon de les faire a changé.

Que redoutez-vous chez l’équipe du Brésil ?
Les Brésiliennes ont toujours de l’adresse. Même si j’ai trouvé hier qu’il y avait moins d’énergie que par le passé, notamment quand je regardais ça depuis le banc. L’absence de Clarissa Dos Santos, présente dans les tribunes, est dommageable pour elles. Mais ça reste une nation, une équipe qui ne va rien lâcher, se battre pendant 40 minutes. Ça va être obligatoirement un match pour lequel on va devoir être prêtes, le Brésil ne va pas venir pour se faire punir.

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
A Bourges, Justin Burgevin
Date d’écriture: 
Samedi, 8. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce soir et demain, les Bleues vont enchainer les deux derniers matches du TQO à Bourges. Face au Brésil à 20h35 (en direct sur W9 et Canal+ Sport), les Bleues devront conserver le niveau d’intensité observé face à l’Australie. Valérie Garnier livre ses impressions avant le sprint final vers Tokyo.
crédit: 
Crédit : FIBA

Pages

S'abonner à RSS - Bourges
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'