Vous êtes ici

TQO féminins

Objectif Tokyo

Arnaud Dunikowski (LFB) - 05/02/2020
Les trois Tournois de Qualification Olympique (TQO) qui débutent ce jeudi verront 22 joueuses évoluant actuellement en Ligue Féminine tenter d'emmener leur équipe nationale aux JO de Tokyo 2020. Si la France a logiquement le plus gros contingent (8 joueuses LFB), la Belgique (4) ou encore le Nigéria (3) ne sont pas en reste.

TQO de Bourges

France (8)
Alexia Chartereau, Sarah Michel et Iliana Rupert (Bourges),  Endy Miyem (Charleville-Mézières),  Diandra Tchatchouang (Lattes Montpellier), Helena Ciak et Marine Johannes (Lyon),  Marine Fauthoux (Tarbes)

Autralie (-)
Aucune Opal ne joue actuellement en LFB mais cinq d'entre elles ont déjà évolué en France (Leilani Mitchell, Stephanie Talbot, Bec Allen, Marianna Tolo et Cayla George). Tolo, qui a porté les couleurs Tango entre 2013 et 2015, sera un peu la locale de l'étape.

Brésil et Porto Rico n'ont pas de joueuse évoluant ou ayant évolué en LFB.

TQO de Ostende (Belgique)

Belgique (4)
Julie Allemand (Lyon), Kim Mestdagh (Charleville-Mézières), Antonia Delaere (Nantes Rezé) et Laure Resimont (Tarbes)
A ces quatre joueuses actuelles, on peut ajouter Marjorie Carpréaux, Emma Meesseman, Heleen Nauwelaers et Ann Wauters qui ont foulé les parquets de Ligue Féminine.

Canada (2)
Nathalie Achonwa (Bourges) et Miranda Ayim (Basket Landes)
Kayla Alexander, Kim Gaucher (actuellement à Mondeville, LF2), Nayo Raincock-Ekunwe sont également passées en LFB

Suède (3)
Elin Eldebrink (Bourges), Louice Halvarsson (Tarbes) et Regan Magarity (Villeneuve d'Ascq)
Binta Drammeh, Frida Eldebrink, Nathalie Fontaine, Kalis Loyd et Klara Lundquist connaissent elles aussi le championnat français.

Le Japon n'a pas de joueuse évoluant ou ayant évolué en LFB.

TQO de Belgrade (Serbie)

Espagne (-)
Tamara Abalde, Queralt Casas, Cristina Ouvina et Laia Palau sont bien connues du championnat LFB mais n'y jouent plus.

États-Unis (1)
Katie Lou Samuelson (Charleville-Mézières)

Grande-Bretagne (-)
Chantelle Handy mais surtout Johannah Leedham, coqueluche du Prado de 2012 à 2017, ont évolué en Ligue Féminine.

Nigeria (3)
Evelyn Akhator (Charleville-Mézières), Promise Amukamara (Charnay) et Ezinne Kalu (Landerneau)
Victoria Macaulay et Ify Ibekwe ont aussi joué en LFB.

Serbie (1)
Ana Dabovic (Bourges)
Miljana Bojovic, Dajana Butulija, Nevana Jovanovic, Maja Milkovic et Maja Skoric sont passées par la LFB.

Chine, Corée du Sud et Mozambique n'ont pas de joueuse évoluant ou ayant évolué en LFB.

Comment se qualifier ?
Les 16 équipes qui participent aux TQOF ont été réparties en quatre groupes de quatre équipes. Les trois meilleures de chacun d'entre eux se qualifieront pour les JO de Tokyo 2020.
Les USA, tenants du titre, et le Japon, pays hôte, prendront part aux TQOF, mais ils sont d'ores et déjà assurés d'être présents au Japon, indépendamment de leurs résultats.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'