Vous êtes ici

Equipe de France masculine

"Retirer l'idée que nous sommes déjà qualifiés"

(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Propos recueillis par Kévin Bosi (FFBB) - 26/11/2018
À l'aube du nouveau rassemblement des Bleus dans le cadre des qualifications à la Coupe du Monde 2019, l'entraîneur tricolore Vincent Collet a livré ses impressions avant les deux prochains matches contre la République Tchèque et la Bulgarie.

Il reste quatre matches à jouer dans ces qualifications, deux cette semaine puis deux autres au mois de février. Même si la qualification pour la Coupe du Monde 2019 est proche, elle n'est pas encore acquise. Comment abordez-vous ce nouveau rassemblement et ces deux rencontres contre la République Tchèque et la Bulgarie ?
Il faut effectivement retirer l'idée de la tête des gens qui pensent que nous sommes déjà qualifiés, ce n'est pas vrai. Pour être qualifié, il faut encore gagner un match. Et pour l'instant, il n'est pas encore gagné. On peut aussi se qualifier en comptant sur la défaite de nos adversaires directs, mais il vaut mieux ne rien attendre et que la qualification vienne de nous en nous imposant face aux Tchèques ou aux Bulgares. Mieux vaut ne pas attendre les derniers matches en février, nous qualifier le plus rapidement possible et nous éviter une pression inutile. Surtout lorsqu'on voit la difficulté que nous avons à rassembler les joueurs. Quand on voit l'équipe que nous avons annoncé il y a quelques semaines, et celle qui est finalement réunie, on a dû faire face à de nombreux forfaits et ce n'est plus du tout la même. C'est pour cela que ce serait vraiment bien de terminer le travail le plus vite possible.

Ce sont donc des nouveaux défis pour l'entraîneur que vous êtes, comme si ces qualifications n'en avaient pas encore assez réservés...
Il va falloir qu'on apprenne à un tiers de l'effectif nos systèmes de jeu, notre façon de défendre, et tout cela dans un temps très court, avec à peine trois jours d'entraînement avant la première rencontre (vendredi 30 novembre à Pardubice contre la République Tchèque). On aurait pu peaufiner un peu notre jeu et se concentrer sur les Tchèques, mais nous allons finalement devoir repartir de zéro avec ceux qui rejoignent le groupe afin qu'ils puissent s'intégrer dans le collectif.

C'est également l'occasion de voir de nouveaux joueurs du Team France Basket qui intègrent le Groupe France pour la première fois.
En effet, c'est toujours intéressant. On veut aussi garder l'état d'esprit qui nous a permis pour l'instant de plutôt bien nous en sortir. Il faut que l'on continue d'avoir cette volonté, cet esprit de conquête que nous avons depuis le début. C'est un défi pour les joueurs également. Quand on a commencé en novembre l'année dernière, on ne savait pas trop où on allait. À la mi-temps en Belgique, on était au bord du gouffre et finalement on s'en est sorti et ça a permis de se fédérer. On a maintenant un noyau de joueurs qui a participé à ces qualifications, qui est encore présent, et qui va insufler cet état d'esprit pour aller décrocher cette qualification pour la Chine.

Infos, stats et plus encore sur www.TeamFranceBasket.com

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'