Vous êtes ici

Equipe de France féminine - Prépa Euroféminin

La Serbie s’impose face à la France

Bellenger / is / FFBB
Fabrice Canet / FFBB sur place à Rennes - 16/06/2019
Face à la Serbie, très adroite ce soir, la France s’incline de 7 pts, 83-90 dans la dernière rencontre de ce tournoi de Rennes. Les Bleues joueront dimanche prochain à Rouen leur dernier match de préparation contre la Chine avant le Championnat d’Europe féminin qui débute le jeudi 27 juin contre la République Tchèque.

Crvendakic fait le début de match de sa vie. En 4 minutes la Serbe score les 12 points de son équipe (4/5 aux tirs dont 3/3 à 3 pts) : 9-12. L’adresse des Serbes est impressionnante : 5 sur 7 à trois points en 5 minutes. Mais les françaises avec Johannes, Epoupa (4 rebonds à la pause) et Miyem restent au contact : 18-20 (6e). Moins en réussite pendant 3 minutes et face à une Serbie insolente derrière la ligne des 6,75m, les Bleues encaissent un 9-2. Fin du 1er quart : 20-29.

Dans le second quart-temps, Bria Hartley et Sara Chevaugeon ramènent les Tricolores à hauteur et passent même devant grâce à un autre panier plus la faute de Hartley  : 37-36 (16e). La défense des deux équipes se densifie et le jeu est plus haché. Endy Miyem, peu en réussite depuis le début de ce tournoi, retrouve la mire et arrive à la pause avec 10 unités au compteur (4/5). La Serbie retourne au vestiaire avec un petit point d’avance : 46-47.

Toujours menaçantes de loin, les Serbes reprennent un peu plus d’air. Hartley puis Chartereau (à 3 pts) permettent d’égaliser à la 26e : 55-55. Les joueuses de Marina Maljkovic font encore trembler les filets de loin, avec Brook notamment (6 pts dans le quart-temps), mais Chartereau, Miyem et Ayayi permettent encore d’égaliser à 1’30’’ de la fin de la période : 65-65. Milic sur une belle passe de Milijkovic redonne l’avantage au buzzer pour la Serbie : 65-67.

Après 1 minute de temps de jeu dans cette ultime période, Valérie Garnier est obligée de stopper la rencontre après un 4-0, car les françaises ne sont pas en place défensivement : 65-71. Une défense retrouvée et deux paniers primés de Valériane Ayayi et Marine Johannes redonnent l’avantage à la France : 75-71 (34e). Olivia Epoupa régale en défense et dans ses passes mais la Serbie égalise de nouveau à 3’50 du terme 77-77. A 1’27 la France compte 5 points de retard après des paniers de Brooks (3pts) et de Milic : 81-86. La France s’incline face à la Serbie de 7 pts : 83-90.

France – Serbie 83-90 (Glaz Arena – Cesson Sévigné : 4 317 spectateurs)

Jelena Brooks termine meilleure marqueuse de la rencontre (20 pts) et est élue MVP Pierre Lannier.

A l’issue de ce tournoi de Rennes où les Bleues ont rassemblées 11 711 spectateurs sur trois journées, les joueuses de Valérie Garnier vont pouvoir profiter de quelques jours de repos avant de se retrouver vendredi à Rouen. Elles disputeront dimanche prochain à 18h30 face à la Chine leur dernier match de préparation au Kindarena – Plus d’infos billetterie : cliquez ici

Tony Parker et Nicolas Batum à Rouen ? On annonce la présence des deux dirigeants de l’ASVEL au Kindarena de Rouen lors de l’ultime rencontre de préparation de l’Equipe de France face à la Chine avant le début de ce Championnat d’Europe.

Iliana Rupert : "On prend 6 paniers à 3 pts en début de match par des joueuses dont on savait que la qualité première était le tir. On laisse quelques rebonds offensifs à la fin, ça s’est encore joué sur des petits détails. On aurait jamais imaginé être parmi les 12. On se doit d’avoir une réaction mesurée car d’autres joueuses ne continuent pas l’aventure. Je pense que l’Euroleague m’a beaucoup aidé. Etre confrontée à des joueuses de qualité que ce soit à l’entrainement à Bourges ou lors des rencontres, on s’habitue à cette dureté."


Valérie Garnier (entraîneur de l'Equipe de France féminine) : "Il y des enseignements positifs et négatifs. On sort d’une période de douze jours de stage et de match. Je vois la naissance d’un groupe mais le haut niveau ne contrôle pas le manque de contrôle des détails. On a pas été dans le contrôle du rebonds, on perd des ballons et le haut niveau ne supporte pas ces absences. Certaines joueuses ont trop joué ce soir encore mais on joue les matchs pour les gagner. On savait que les joueuses seraient fatigué sur ce tournoi. Elles vont pouvoir récupérer et se régénérer en famille avant Rouen et tirer les enseignements de ce superbe tournoi de Rennes. L’Euro 2019 sera à coup sûr un très très bel Euro. Concernant la sélection, c’est une complémentarité d’équipe. On a fait ce choix là et l’apport de la jeunesse avec Marine. Je me dois de préparer l’avenir et quand je les voient jouer sur un terrain de basket, elles n’ont pas volé leur place l’Euro."

Russie – Turquie : 67-52
Pour leur dernier match de ce tournoi international de Rennes, la Russie et la Turquie se rencontrent avec l’espoir de glaner une deuxième victoire. Le premier quart-temps voit les deux équipes s’observer et aucune n’arrive à prendre le dessus sur l’autre (18-20, 10’). La physionomie du deuxième quart-temps reste sensiblement la même mais les Russes s’offrent des rebonds offensifs importants grâce à Maria Vadeeva qui réalise une nouvelle fois une partie de très haut niveau (14 points et 11 rebonds à la pause. Elle terminera avec 18 pts et 16 rebonds). La Turquie sur un 3 points au buzzer permet de stopper l’hémorragie et la Russie mène 35-31 à la mi-temps. En deuxième période, Belyakova et Gladkova prennent le relais de Vadeeva et alimentent la marque. La Russie prend rapidement 10 points d’écart, et s’impose finalement 67-52.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'