Vous êtes ici

Coupe de France - Finale U17 féminines

Lyon se réconcilie avec la Coupe

Arnaud Dunikowski - 10/05/2014
Aux commandes durant la totalité de la rencontre, Lyon a tremblé en fin de match mais s'est finalement imposé 59-50 face à Bourges dans la finale U17 féminines. Vainqueurs de plusieurs éditions dans les années 70 dont la première en 1971, les Lyonnaises renouent avec le succès dans cette compétition.
Coupe de France - Finale U17 féminines
 
Lyon - Bourges 59-50
 
Les Lyonnaises entrent avec détermination dans cette finale. Bien que l'attaque soit approximative, la défense permet à Lyon de prendre les devants (5-0, 5'). Côté berruyer, rien ne rentre malgré des positions favorables. Il faut deux lancers de la capitaine Gundo Diallo pour enfin débloquer le compteur Tango. A la faveur de plusieurs rebonds offensifs, Lyon s'échappe au score (15-6, 10').
 
Les filles du Cher semblent avoir pris la mesure de cette finale. Doucement mais sûrement, elles reviennent sur les talons de Lyon qui balbutie son basket (15-12, 13'). Le temps-mort de l'entraîneur lyonnais est efficace puisque les partenaires de Prescilla Lezin reprennent rapidement leurs distances (23-12, 18'). Trouvant des solutions sur jeu rapide, les Berruyères restent dans le match à mi-parcours (26-21).
 
De retour des vestiaires, les deux formations se répondent du tac au tac. Trois paniers consécutifs d'Axelle Rousseau font grimper l'écart au profit du Lyon Basket Féminin (37-25, 25'). Mais Bourges revient une nouvelle fois au contact sur un triple signé Chloé Mantelin et deux lancers de Lisa Berkani (37-34, 27'). A 10 minutes du terme de cette finale, Lyon garde la main mais reste sous la menace des Tango (44-38).
 
Gundo Diallo puis Lisa Berkani mettent immédiatement la pression sur Lyon avec deux missiles (46-44, 32'). Les Lyonnaises ne sont plus en réussite, bien gênées par la défense de zone berruyère. Une nouvelle banderille de Diallo rapproche un peu plus Bourges (49-47, 35') avant que Johanna Muzet ne donne de l'air à ses partenaires sur un tir lointain. Un panier à 3 points d'Evita Hermindjard vient éteindre tout suspense, Lyon l'emporte dans la douleur 59-50.