Evan Fournier

NBA
Attention au départ
Cette nuit débutera la saison NBA 2017-2018, 12 français sont sur la ligne de départ avec Rudy Gobert, Evan Fournier et Frank Ntilikina en chefs de file de la délégation tricolore.
Le dernier BasketBall Magazine est sorti !
Le dernier numéro de BasketBall Magazine est désormais disponible. Au sommaire : retour sur la campagne 2017 de l'Equipe de France masculine, un retour complet sur les Eq...
La FFBB sanctionnée - Fournier paiera l'amende
Suite à la disqualification du joueur de l’Équipe de France, Evan FOURNIER, lors du match France – Slovénie du mercredi 6 septembre à Helsinki (Finlande), dans le cadre du pre...
Dans la tanière des loups
L’Equipe de France débute ce jeudi à 19h00 (heure française) à Helsinki l’Eurobasket 2017 face au pays hôte de la compétition. La Finlande soutenue par tout un peuple ne sera pas un adversaire facile à manœuvrer à domicile, la dernière victoire française en terre finlandaise remonte à 1988...
"Tu préfères" avec Evan Fournier
Godzilla ou Gobzilla, Hawaï ou Philippines, Google or not Google ? Une minute pour tout savoir sur Evan Fournier. #TeamFranceBasket
Charlotte et Batum y croient encore
En s'imposant cette nuit 110 à 106 face à Toronto, les Charlotte Hornets et...
Fournier et le Magic renversent les Philadelphie
Une nuit sans succès
Nuit chargée pour les "Frenchies"

Pages

"Donner le meilleur de moi-même chaque soir"

Corps: 

La victoire contre Toronto vendredi a été très importante. Quelle a été la clef du match après quelques défaites douloureuses ?
Nous devons continuer à jouer de cette manière. Je pense vraiment qu'on a une bonne équipe et qu'on a l'opportunité d'être bon si on joue très dur tous les soirs. On n'a pas de joueurs All-Star dans l'équipe, il faut donc que l'on compense par beaucoup d'énergie et une activité permanente.

D'un point de vue personnel, vous êtes actuellement le meilleur marqueur de l'équipe (18,7 points). Vous vous vous y attendiez ?
Je ne sais pas si je suis encore le meilleur marqueur de l'équipe après ce soir (ndlr, 11 points vendredi contre Toronto). De toute façon sincèrement, ce n'est pas ce qui me motive. Bien sûr, j'ai envie de bien jouer mais ce qui me motive vraiment c'est de gagner des matches et d'aller en play-offs.

L'année dernière, vous disiez que vous étiez à un tournant de votre carrière. Cette saison, vous semblez être la première option offensive de l'équipe ?
On verra, j'ai eu une nuit difficile au shoot (à 3/11 aux tirs contre les Raptors). J'ai juste besoin d'être patient et donner le meilleur de moi-même chaque soir. Et ce qui arrivera, arrivera.

Un mot sur les NBA Global Games de Londres (Orlando affrontera Toronto le 14 janvier prochain). As-tu déjà visité la ville avant ? Penses-tu que tu auras un peu de temps pour découvrir la culture locale ?
J'ai déjà été à Londres une fois, avec l'Equipe de France U18. À priori, nous aurons du temps pour visiter et découvrir la ville cette fois. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre pour le moment mais je suis très excité à l'idée de me rendre à Londres. En plus, l'O2 Arena est formidable. On n'a pas ce type de salle à Paris malheureusement, mais comme je l'ai dit ce n'est qu'à 1h30 de Paris, donc toute ma famille sera présente. Je suis vraiment impatient.

Après deux étés sous le maillot tricolore (Mondial 2014 et EuroBasket 2015), le Tournoi de Qualification Olympique se profile pour les Bleus...
Se qualifier pour les Jeux Olympiques, c'est l'objectif numéro un. Mais c'est dans tellement longtemps, que je n'y pense pas encore. Forcément ce serait un drame si on ne parvenait pas à se qualifier pour Rio.

Evan Fournier joue ce lundi soir avec Orlando sur le parquet d'Indiana.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB) avec NBA France
Date d’écriture: 
Lundi, 9. Novembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Evan Fournier (40 sélections, 237 points) est revenu sur son actualité : son début de la saison réussi avec Orlando, les NBA Global Games qui auront lieu en janvier et l'Equipe de France.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Fournier a remis ça

Corps: 

La nouvelle grosse performance d'Evan Fournier (29pts, 4pds, 5rbds) n'a pas permis au magic de s'imposer face aux Rockets. 

Les San Antonio Spurs ont concédé leur deuxième défaite de la saison sur le parquet des Washington Wizards 102 à 99 en cédant en fin de rencontre. Les Spurs ont capitulé dans le quatrième et dernier quart-temps où ils ont encaissé un cinglant 36-26. Pourtant, Tony Parker avait ramené les deux équipes à égalité grâce à un panier à trois points à sept secondes de la sirène. Mais Bradley Beal, meilleur réalisateur de la rencontre (25 pts), a répliqué et offert la victoire à son équipe avec un tir primé à 3/10e de seconde la fin du match.

Cette nuit, Tony Parker a cumulé 17 points, 4 passes et 2 rebonds, Boris Diaw s'est lui contenté de 1 point et 3 passes.

Pas plus de succès pour les autres tricolores, Rudy Gobert (8pts, 9rbds) et le Utah Jazz se sont inclinés face à Portland et les Knicks de Kevin Seraphin (4pts en 9') sont tombés face aux Cleveland Cavaliers.

 

 

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 5. Novembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Décidément, Evan Fournier est en forme et il le montre. 24 heures seulement après avoir établi son nouveau record point NBA, l'ailier a signé une nouvelle sortie de haut vol en inscrivant 29 points cette nuit face aux Houston Rockets.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/HHkptDVx4jA" frameborder="0" allowfullscreen></iframe> <iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x3chty4" allowfullscreen></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/x3chty4_spurs-vs-wizards_sport" target="_blank">Spurs vs. Wizards</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/NBA" target="_blank">NBA</a></i>

Spurs vs. Wizards par NBA

Record pour Fournier, victoire pour Orlando

Corps: 

Cette nuit, Evan Fournier a été le leader du Magic. Dès les premières minutes de la rencontre, l'ailier tricolore s'est montré incisif. Présent en défense et surtout en attaque, Fournier a joué quasiment toute la rencontre (42') établissant au passage son record de points marqués sur un match NBA. Ses 30 points à 12/20 aux tirs, dont 4/9 à trois-points, 5 rebonds, 4 passes et 2 interceptions pourraient bien faire regretter au Magic de ne pas avoir proposé de prolongation de contrat au jeune français. 

Côté New Orleans, bien que présent dans le cinq de départ, Alexis Ajinça n’a pas pesé sur la partie (4 points à 2/5 aux tirs, 4 rebonds et 2 contres en 20').

Les Hornets ont imité le Magic en remportant leur premier match de la saison. Batum (18 points, 8 rebonds) et ses partenaires ont surpris (130-105) les Bulls de Noah (5 rebonds, 2 passes).

Dernier français en lice cette nuit, Ian Mahinmi n'a joué que 5 minutes lors de la victoire des Pacers face aux Detroit Pistons.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Mercredi, 4. Novembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit face aux New Orleans Pelicans, Orlando a remporté son premier match de la saison (103-94) grâce notamment à Evan Fournier qui a réalisé son meilleur match de sa carrière NBA. Autre franchise a avoir ouvert son compteur de victoire cette nuit, les Hornets de Nicolas Batum qui ont largement battu les Chicago Bulls (130-105).
Social_posts: 
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x3cca3v" allowfullscreen></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/x3cca3v_magic-vs-pelicans_sport" target="_blank">Magic vs. Pelicans</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/NBA" target="_blank">NBA</a></i>

Magic vs. Pelicans par NBA

Premiers sans combattre

Corps: 
Jouer la première place de la poule lors de la dernière journée face à Israël n’était pas forcément prévu au programme. Ni de la France, ni de son adversaire du soir. Tout heureux de se retrouver dans cette situation, Erez Edelshtein, n’a pas cherché à en faire plus. Ses trois meilleurs scoreurs, Omri Casspi, Lioe Eliyahu et Gal Mekel ont ainsi suivi le match depuis le banc. 47 points envolés et un supposé choc qui a vite tourné à la mascarade. Sans ce trio majeur Israël, désireuse de bénéficier d’un jour de repos supplémentaire et d’éviter les grands gabarits turcs, n’avait pas les moyens de résister.
 
Les Bleus ont donc sérieusement déroulé leur basket, profité des balles perdues pour courir et plié la rencontre en quelques minutes. Un 12-0 signé Nicolas Batum et Rudy Gobert lors du premier quart-temps donnait le ton d’une soirée paisible. Les cadres tricolores n’ont pas eu à s’employer et l’ensemble de l’effectif a pu tourner avant le transfert vers Lille dans la nuit. Faut-il s’en féliciter ou s’inquiéter de l’absence totale d’intérêt des deux dernières rencontres ?h
 
Pour son ultime soirée à Montpellier la France a toujours compté une dizaine de points d’avance, parfois grignotée par les qualités offensives de Robert Rothbart, non utilisé à l’EuroBasket jusqu’à présent, dont les plus nostalgiques se souviendront avoir vu trainer la grande carcasse il y a dix ans du côté du PSG Racing. Vincent Collet sera même obligé d’arrêter le jeu lors du troisième quart-temps pour rappeler ses troupes à l’ordre et relancer le duo Gobert-Lauvergne, très séduisant contre la Russie. Une option encore une fois payante pour refaire l’écart (62-48, 30e). La suite tiendra surtout de l'anecdote avec l'adresse retrouvée d'Evan Fournier et le premier panier de Mouhammadou Jaiteh de la compétition.
 
Vendredi l’Equipe de France aura 45 minutes en début d’après-midi pour s’habituer à l’immense stade Pierre Mauroy de Lille Métropole. Samedi, à 21h00, elle a rendez-vous avec la Turquie en 1/8e de finale.
 
Le programme des huitièmes (horaires à venir)
Samedi
12h00 : Lettonie-Slovénie
14h30 : Grèce-Belgique
18h30 : Pologne-Espagne
21h00 : France-Turquie
Dimanche
12h00 : Croatie-République Tchèque
14h30 : Serbie-Finlande
18h30 : Israël-Italie
21h00 : Lituanie-Géorgie
Les réactions
Léo Westermann : "Ce n’est pas évident de bien jouer contre une équipe qui propose des choses inhabituelles défensivement. Nous avons été très sérieux je trouve. Désormais nous sommes tournés vers le huitième de finale. On a vu que nous ne possédons pas de marge contre des équipes qui sont moins fortes que celles du groupe B. A nous de bien travailler sur notre adversaire. Personnellement je profite de chaque moment parce qu’être ici était inespéré. Les gars sont impatients d’être à Lille."
 
Evan Fournier : "Nous avons eu un tour plus facile que les équipes du groupe B ? C’est un truc pour gamberger ça. Chaque poule a son histoire, chaque match a son histoire. Sur un match couperet ça ne se joue pas sur l’envie mais sur la concentration et le plan de jeu."
 
Vincent Collet : "Israël a fait un choix. On ne peut pas le faire devant notre public mais je ne suis pas choqué, je les comprends. On a pu travailler contre la zone pendant 30 minutes. Il y a eu de bonnes choses et de moins bonnes mais on en a profité pour remettre en confiance certains et partager le temps de jeu. J’espérais qu’ils jouent le match au complet. C’est dommage. Néanmoins je suis content du début de rencontre. Les titulaires se sont appliqués ce qui veut dire qu’en s’approchant des moments importants, la montée en régime est réelle. Le niveau de concentration s’élève et cela doit continuer. Samedi c’est le début de la véritable aventure. Il faudra y aller avec un esprit d’équipe sans faille. On n’a plus de questions à se poser. Et nous aurions été dans le même cas de figure à l’étranger. Simplement nous aurons 27.000 personnes pour nous pousser."

Nicolas Batum : "Premiers et invaincus le contrat est rempli. Après la manière n’est sans doute pas celle espérée par tout le monde. Mais désormais ce qui s’est passé depuis une semaine n’a aucune importance. Le vrai EuroBasket commence."

 

Surtitre: 
EuroBasket 2015
Auteur: 
Julien Guérineau, service de presse
Date d’écriture: 
Jeudi, 10. Septembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
L’Equipe de France a tranquillement dominé Israël (86-61), qui s’est passée de ses trois meilleurs marqueurs, pour s’assurer la première place de la poule A. Elle affrontera la Turquie, quatrième de la poule B, en huitièmes de finale, samedi soir, à 21h00, à Lille.
crédit: 
Ceretti/FFBB

Net et sans bavure

Corps: 
87 points concédés à la Finlande, un total qui fait toujours tâche pour une Equipe de France habituée à étouffer ses adversaires défensivement. Vincent Collet espérait sans doute une mise au point de la part de ses troupes. Mais si Rudy Gobert et Nicolas Batum donnaient le ton en signant deux contres autoritaires tôt dans la rencontre, quelques largesses laissées aux shooteurs et quelques rebonds échappés permettaient à la Bosnie de ne pas décrocher pendant une dizaine de minutes, alors que Dusko Ivanovic, pas forcément désireux d’épuiser ses troupes contre un adversaire a priori au-dessus, rentrait rapidement dans des rotations qu’il n’avait pas utilisées face à la Pologne.
 
Le vrai changement de visage interviendra au deuxième quart-temps avec, comme souvent, Florent Pietrus comme chef de meute. Le doyen des Bleus reste unique dans sa capacité à modifier le cours d’une rencontre en durcissant les débats et en entraînant tous ses coéquipiers derrière lui. La Bosnie s’est heurtée à un mur et a plié contre une escouade de soldats désireux de se partager la balle pendant que les cadres, très sollicités la veille, soufflaient quelque peu. Rentré en jeu à peine deux minutes face à la Finlande, Léo Westermann en profitait pour lancer sa compétition par deux tirs à trois-points qui contribuaient largement à creuser l’écart. L’entente avec ses anciens coéquipiers de l’Equipe de France U20, médaillée de bronze à l’Euro 2011, Evan Fournier et Joffrey Lauvergne faisait également quelques dégâts, tout autant que le passage de Charles Kahudi. L’ailier du Mans a incontestablement franchi un cap cette saison et s’impose de plus en plus comme un élément important de la rotation de Vincent Collet. Toujours aussi intense défensivement, l’Homme utilise désormais sa puissance de l’autre côté du terrain. Son volume de jeu est plus important et son impact s’en ressent.
 
Les remplaçants ayant lancé les Bleus, le cinq majeur allait se charger de tuer définitivement le match tout en faisant le show pour les 10.212 spectateurs de la Montpellier Arena. Passes lasers, back-door, alley-oop, tirs de loin tout y passait pour signer un 30-10 du plus bel effet. Quand elle peut courir la France est intenable, surtout face à une équipe pas du tout équipée pour freiner ses athlètes. Plusieurs classes d’écart séparent Français et Bosniens et Vincent Collet en a profité pour faire tourner son effectif, tous les joueurs en profitant pour engranger de la confiance. Le chemin vers la première place de la poule se poursuit pour l'Equipe de France qui devrait cependant rencontrer une opposition bien plus consistante demain, lundi, face à la Pologne, elle aussi invaincue.

Les réactions

Vincent Collet : "Soirée idéale je ne sais pas mais c’est une bonne soirée. Nous en avions besoin même si je suis conscient que la Bosnie n’a pas joué à fond tout le match. En première mi-temps nous avons fait des efforts défensifs malheureusement nous n’avons pas concrétisé parce que nous étions trop impatients. En deuxième mi-temps c’était plus sérieux et le cinq majeur a élevé son niveau pour faire le break. Je suis aussi satisfait de l’apport du banc. La dureté de Charles Kahudi nous fait beaucoup de bien. Evan Fournier, s’il a été malheureux aux tirs, a fait de bonnes choses et Leo Westermann a lancé son match avec deux tirs à trois-points, ce qui m’a permis de donner plus de repos à Tony Parker qu’hier. Joffrey a fait un match plein et Florent Pietrus a retrouvé son énergie légendaire. Il ne faut pas oublier que l’EuroBasket est long et que nous allons jouer un troisième match en trois jours. Et c’est un match qui sera une vraie bataille. Le record de points de Tony Parker (ndlr : qui a égalé Nikos Galis, meilleur marqueur de l’histoire de l’EuroBasket) ? Je pensais que 11 points étaient suffisants. Je n’ai pas eu la bonne info, désolé. Mais le remettre et risquer une blessure n’avait pas de sens. C’est une chose inévitable. On jouera peut-être la première attaque pour lui demain."
 
Léo Westermann : "J’ai eu beaucoup de choses à assimiler en très peu de temps. Mes coéquipiers m’ont mis dans de superbes conditions et j’ai senti que j’avais progressé dans la confiance en l’espace de 24 heures. Rentrer son premier shoot est toujours important. C’est un signe du destin que la première passe dans un championnat officiel vienne d’Evan Fournier. Avec Joffrey Lauvergne je joue avec mes deux meilleurs amis. Que demander de plus ?"
 
Florent Pietrus : "Dans cette équipe il y a 12 mecs capables de jouer. Pour le coach c’est important parce qu’on sait que dans les matchs de poule il faut faire tourner. Tout le monde est impliqué et se sent en confiance. Le coach a insisté sur la défense. Si on veut être champions d’Europe cela passera par là. Nous avons des qualités athlétiques hors normes et il faudra les utiliser. L’EuroBasket a vraiment commencé pour nous ce soir."

Surtitre: 
EUROBASKET 2015
Auteur: 
Julien Guérineau, service de presse
Date d’écriture: 
Dimanche, 6. Septembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
L’Equipe de France a remporté sa deuxième victoire en autant de matchs à l’EuroBasket en dominant largement la Bosnie 81-54, sans avoir été menée une seule seconde.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

"Il ne me manque que l'or"

Corps: 
Ce numéro revient sur les derniers matches de préparation des bleus, les progrès affichés, les lacunes à combler.
 
A la Une, un entretien avec Evan Fournier. De son habituel franc-parler, le talentueux arrière évoque sa place en équipe de France, son travail au quotidien, sa vie en NBA, sa haine de la défaite et sa course après un titre.
 
Rappel : l'édition numérique, pour tablettes et smartphones, c'est 1,99 € seulement ! 
Surtitre: 
Basket Hebdo
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 27. Août 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Dans une semaine, les Bleus seront à Montpellier face au plus grand défi de leur histoire : l'Euro à domicile pour conserver leur titre.

Evan Fournier se livre

Corps: 

Les joueurs de l'Equipe de France se racontent dans une série de portraits : "Les Mots Bleus". Découvrez cette semaine Evan Fournier

 

 

Surtitre: 
Les Mots Bleus
Auteur: 
Ramcesprod/FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 13. Avril 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Alors qu'il vient d'effectuer son retour à la compétition en NBA, Evan Fournier, après une première expérience plutôt convaincante en 2014, espère rapidement retrouver le maillot bleu pour conquérir de nouveau titre.
crédit: 
Tony Voisin/FFBB

Evan Fournier est de retour

Corps: 
Retour gagnant donc pour Evan Fournier qui s'est illustré avec 11 points, 2 rebonds en 21 minutes face à Chicago 105-103. Dans ce même match, Joakim Noah a lui marqué 4 points, pris 11 rebonds et délivré 4 passes en 31 minutes.
 
San Antonio continue d'impressionner à l'approche des playoffs, les Spurs ont battu Houston (98-110). Le collectif texan a une nouvelle fois fait la différence. Les 27 points, 4 rebonds, 1 passe et 4 interception de Parker ajoutés aux 15 points, 9 rebonds, 2 passes et 1 contre de Boris Diaw illustrent parfaitement cette alchimie.
 
Dans les autres rencontres de la nuit, Portland a dominé Minnesota (91-116). Le Français Nicolas Batum a compilé 11 points, 6 rebonds, 5 passes et 3 interceptions.
 
Tranquille victoire de Utah contre Sacramento (91-103). Rudy Gobert a signé un nouveau double-double en réalisant 12 points, 10 rebonds, 3 passes, 2 contres. Mais l'évènement de ce match a été le premier panier en NBA de Sim Bhullar, le pivot de Sacramento d'origine indienne.
 
Revers des Pelicans à Memphis (74-110). Alexis Ajinça a joué 15 minutes pour 5 points et 3 rebonds.
 
Indiana l'emporte face aux Knicks (102-86). Ian Mahinmi termine avec 4 points, 5 rebonds et 2 contres.
 
Beau succès des Wizards contre les Sixers (119-90). 12 points, 6 rebonds et 2 contres pour Kevin Seraphin.
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin et Kevin Bosi
Date d’écriture: 
Jeudi, 9. Avril 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit en NBA, Evan Fournier a fait son retour sous le maillot du Magic qui s'est imposé 105 à 103 face à Chicago. San Antonio a enchaîné une 9e victoire de suite face à Houston grâce notamment à un duo Parker-Diaw efficace.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p>Great win tonight against the heck of a team! Great to have my man <a href="https://twitter.com/EvanFourmizz">@EvanFourmizz</a> back! <a href="https://twitter.com/hashtag/baouaismorray?src=hash">#baouaismorray</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/quedesnumero10dansmyteam?src=hash">#quedesnumero10dansmyteam</a></p>&mdash; Nikola Vucevic (@NikolaVucevic) <a href="https://twitter.com/NikolaVucevic/status/585986772057923587">April 9, 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Parker et Diaw offrent la 1000e victoire en NBA à Popovich

Corps: 
En battant cette nuit Pacers d'Indiana (95-93), les Spurs ont offert la 1000e victoire en NBA à leur coach, Gregg Popovich. Sur le terrain, Tony Parker termine meilleur marqueur de la rencontre avec 19 unités, auxquelles il a ajouté 6 passes. Son partenaires, Boris Diaw s'est contenté 6 points, 4 rebonds et 2 passes en 27 minutes de jeu. Ian Mahinmi, toujours blessé, n'a pas joué.
 
Duel entre français entre Kevin Séraphin à Evan Fournier. Si ce sont les Wizards de Séraphin qui ont remporté la partie 96-80 c'est bien une nouvelle fois Evan Fournier qui s'est distingué. L'ailier tricolore a inscrit 18 points, meilleur marqueur de la rencontre, capté 2 rebonds et distribué 2 passes en 33 minutes. Kévin Séraphin a peu joué (17 minutes), le temps pour lui de compiler 7 points et 6 rebonds.
 
Autre face-à-face tricolore, la rencontre entre Utah et New Orleans. Rudy Gobert (8 points, 4 rebonds, 2 interceptions, 2 contres en 22 minutes) et ses partenaires ont eu raison (100-96) d'Alexis Ajinça (8 points, 4 rebonds, 1 passe, 2 contres en 27 minutes) and co pourtant emmener par un Eric Gordon déchainé (31 points à 9 sur 14 aux tirs, 3 rebonds, 3 passes).
 
 

 

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Mardi, 10. Février 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit la NBA avait un fort accent tricolore. Pas moins de 7 joueurs français étaient concerné. Boris Diaw et Tony Parker ont offert la 1000e victoire en NBA à Gregg Popovich en battant les Pacers de Mahinmi. Washington et Kevin Séraphin ont battu Orlando et Evan Fournier pendant que Le Jazz de Rudy Gobert a pris le meilleur sur les Pelicans d'Ajinça.
crédit: 
Presse Sports

Duel de frenchies, les Spurs s'imposent face à Orlando

Corps: 

Malgré la victoire de son équipe 114 à 109 à Detroit, la soirée de Ian Mahinmi a été gâchée en se faisant une entorse à la cheville droite après seulement 4 minutes de jeu (1 point, 0/1 aux tirs, 2 rebonds). Washington et Kevin Séraphin (2 points, 5 rebonds en 18 minutes) se sont inclinés à Atlanta 96 à 105.

Comme Séraphin, Ajinça (6 points, 3 rebonds en 9 minutes) n'a pas permis à son équipe, New Orleans Pelicans de s'imposer face à Oklahoma City (91-102) emmené par un Russell Westbrook déchainé (45 points, 18/31 aux shoots, 6 rebonds et 6 passes).

Monstreux au rebond (19 dont 6 offensifs), Joakim Noah s'est en revanche montré très maladroit en attaque (1 point à 0/8 aux tirs) et les Bulls se sont inclinés 90 à 101 face à Houston.

Face à l'un des meilleurs pivots de NBA, Marc Gasol, Rudy Gobert n'a pas démérité (8 points, 6 rebonds, 2 interceptions et 2 contres en 25 minutes) mais n'a pas pu empêcher la défaite du Jazz face aux Grizzlies 100-90.

A San Antonio, les Spurs ont pu compter sur un Tim Duncun bien inspiré pour dominé le Magic d'Orlando emmené par le duo Vucevic-Harris. Trois français ont participé à cette rencontre et les trois ont débuté dans le 5 de départ. Evan Fournier a profité de son temps de jeu pour montrer toute sa polyvalence (10 points, 6 passes et 2 rebonds en 32') pour le Magic alors que côté Spurs, Parker s'est montré complet en cumulant 15 points et 3 passes en 30 minutes, tandis que Boris Diaw s'est montré plus discret avec seulement 4 points, 3 passes et 2 rebonds en 19 minutes.

Ce match a été l'occasion pour les trois joueurs français de se retrouver et de se "chambrer" sur les réseaux sociaux, extrait :

 

 

 

 

Surtitre: 
Français de NBA
Poids: 
1000
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 5. Février 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit, Evan Fournier et le Orlando Magic a rendu visite aux San Antonio Spurs de Tony Parker et Boris Diaw. Les Texans se sont imposés 110 à 103.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

Pages

S'abonner à RSS - Evan Fournier
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'