Kaysersberg

Finales de la Coupe de France 2018
Top 5 des finales du Trophée Coupe de France
Le suspense et le spectacle étaient au rendez-vous des finales de la Coupe de France amateurs. Rien que pour le plaisir, on vous offre le Top 5 des plus belles actions. Régalez-vous !
Toulouse au bout du suspense
Toulouse a fait tomber un habitué des lieux, Kaysersberg, au terme d'une finale palpitante qui n'a trouvé son vainqueur qu'après prolongation (81-73).
Un novice face à un familier
Toulouse (3ème de la poule B) et Kaysersberg (1er de la poule A) s'affrontent à l'AccorHotels Arena ce vendredi à 20h30 avec comme objectif de ramener le Trophée mas...
2016, un grand cru pour Kaysersberg
Kaysersberg a déjoué tous les pronostics en s’imposant très largement face à l’Union Rennes Basket, grâce à une première mi-temps durant laquelle les Alsaciens auront littéralement marché sur l’eau. Après avoir connu une finale perdue en 2010, les Alsaciens ont pris leur revanche six ans p...
D'est en ouest
Kaysersberg, finaliste malheureux du Trophée masculin en 2010, est de retour à Bercy en 2016 et retrouve l'Union Rennes Basket 35 en finale samedi.
Top 10 du 14 mars
Retrouvez tous les mercredis les actions les plus spectaculaires du week-end dan...

Top 5 des finales du Trophée Coupe de France

Corps: 

Ca commence avec un énorme contre et puis ça s'enflamme avec un alley-oop venu d'ailleurs, le 3 points qui arrache la prolongation de Kevin Walter et LE poster du match.

Catégorie: 
Surtitre: 
Finales de la Coupe de France 2018
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Jeudi, 26. Avril 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Le suspense et le spectacle étaient au rendez-vous des finales de la Coupe de France amateurs. Rien que pour le plaisir, on vous offre le Top 5 des plus belles actions. Régalez-vous !
crédit: 
Images et montage : Tommy Hombert et SFR Sports | Montage : Gaetan Carrasset

Toulouse au bout du suspense

Corps: 

Les féminines de La Tronche Meylan avaient fermement mis la main sur la rencontre. Les masculins de Toulouse ont fait de même en jaillissant des starting-blocks pour signer un 12-2 éclair, portés par le virevoltant Pascal Tajan, ingénieur électronicien dans le civil et totalement intenable sur les parquets (14 d’évaluation au premier quart-temps). Les joueurs de Laurent Kleefstra n’ont jamais levé le pied de l’accélérateur pendant dix minutes particulièrement spectaculaires. Un temps dans les cordes, Kaysersberg a laissé passer l’orage, réglé la mire à longue distance et alterné les défenses pour ralentir le rythme effréné imposé par son adversaire. L’absence de Tajan, touché par les fautes, lui facilitait la tâche et Toulouse passait en quelques instants du récital à l’extinction de voix : 31 points au premier quart-temps, 0 lors des six premières minutes du deuxième ! En face la profondeur de banc des Alsaciens, à l’image de l’entrée en jeu de Kevin Walter, pesait sur des débats désormais totalement indécis.

Le momentum avait cependant changé de sens et sur jeu placé l’impact physique des vainqueurs 2016 faisaient des dégâts. Kaysersberg verrouillait enfin son rebond, Laurian Tarris déployait ses longs segments pour ponctuer un 11-2 au retour des vestiaires (48-42). Très mal en point, Toulouse trouvait son salut dans une défense de zone et le scoring de son Américain Olukayode Ajenifuja. De quoi relancer le suspense à l’approche du money-time. Des moments clés où brillaient de nouveau Ajenifuja d’un côté, Willy Berquier de l’autre. Le meneur formé au Mans distribuait le caviar à la louche et signait un tir primé puis une passe décisive lors d’un 6-0 capital à trois minutes du buzzer (68-64). Mais Pascal Tajan surgissait de sa boîte pour aller chercher deux paniers près du cercle puis servir Quentin Hanck pour un shoot avec la planche. Mais à +3, 12 secondes à jouer et deux fautes à donner les Toulousains laissaient Walter décocher une flèche à 6,75 m qui envoyait la finale en prolongation.

Cinq minutes supplémentaires bien gérées par Toulouse et Pascal Tajan. Un an après avoir dû renoncer à une montée en N1 pourtant acquise sur le terrain, le TBC tient une magnifique revanche.

Réactions d'après-match

Pascal Tajan (Toulouse) : "Notre entame a été maitrisée avec beaucoup d'agressivité. Les deux équipes n'ont rien lâché. C'est le premier trophée du club, il a une bonne saveur."

Laurent Kleefstra (entraîneur de Toulouse) : "Il faut avoir la victoire humble. On a mis les bons tirs au bon moment. On est pas passés loin de la rupture au 3è QT. Le mental a fait la différence ce soir."

Laurian Tarris (Kaysersberg) : "Des petits détails on fait la différence. La finale a tenu ses promesses. On ne met pas les bons shoots à la fin avec quelques balles perdues. On s'est battus jusqu'au bout. La prolongation a été plus difficile, on prend un éclat. C'est dur de remonter l'éclat avec la fatigue."

Fabien Drago (entraîneur de Kaysersberg) : "Il y a eu match pendant 45 minutes. Ca se joue à pas grand chose. On a eu des moments forts mais face à Toulouse, c'est difficile. On connaissait les forces de cette équipe. Sur la prolongation, on s'est écroulés. Mais il n'y a pas de regret, Toulouse mérite sa victoire."


Catégorie: 
Surtitre: 
Trophée Coupe de France masculin
Date d’écriture: 
Vendredi, 20. Avril 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Toulouse a fait tomber un habitué des lieux, Kaysersberg, au terme d'une finale palpitante qui n'a trouvé son vainqueur qu'après prolongation (81-73).
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fcoupedefrancedebasketball%2Fvideos%2F1857934034505716%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Un novice face à un familier

Corps: 

Alors que Toulouse met les pieds pour la première fois en finale, Kaysersberg retrouve le parquet de l'AccorHotels Arena pour la 3e fois après 2010 et 2016. Les Toulousains, 3ème de leur poule de NM2, sont encore en lice pour aller chercher les play-offs et une éventuelle accession en Nationale 1. De son côté, le KABCA domine la poule D de NM2 et aborde les play-offs avec sérénité. Deux équipes en pleine confiance, qui compte bien ramener le trophée à leus supporters.

À Toulouse, on ne vibre pas seulement pour le TMB en LF2. Après de nombreuses années dans l'élite avec les Spacers, le basket-ball masculin avait disparu dans la Ville Rose. Et ces dernières années, il revit avec le Toulouse Basket Club. Saisons après saisons, le club se structure. Et les résultats parlent pour lui : une montée en NM1 la saison dernière (finalement refusée par les dirigeants), les Toulousains rééditent leur belles performances en NM2 cette saison en tutoyant les sommets et en s'offrant une première finale du trophée Coupe de France dans son histoire. Vainqueur des espoirs de Cholet en demi-finale (79-65) et la Rochelle en quarts (50-40), Toulouse poura s'appuyer sur Pascal Tajan à l'arrière (14,0 points en moyenne) et Olukayode Ajenifuja à l'intérieur (10,4 points).

De son côté, le KABCA est quasimment comme chez lui à Paris. Après une finale perdue contre Pau Nord Est en 2010, les Alsaciens ont conjuré le sort en s'imposant il y a deux ans face à Rennes (85-65). Fabien Drago, qui était déjà des deux premières aventures, est toujours le coach d'un club alsacien qui tutoie les sommets de NM2, et qui pourrait en fin de saison accéder à la Nationale 1 pour la première fois de son histoire. Nombreux sont les joueurs qui étaient déjà présents en 2016, et qui veulent ajouter un 2e trophée à leur palmarès, à l'image de Willy Berquier (13,4 points en moyenne). Après avoir sorti des gros morceaux lors des tours précédents (Recy, les espoirs de la SIG, Besançon et le Lyon SO), Kaysersberg se verrait bien retourner en Alsace avec le trophée sous le bras.

Le programme des Finales Coupe de France 2018 :

Vendredi 20 avril 2018
18h00 : Finale Trophée féminin en direct sur Youtube
BC La Tronche Meylan (NF1) – Aulnoye AS (NF1)

20h30 : Finale Trophée masculin en direct sur Youtube
Toulouse BC (NM2) - Kaysersberg Ammerschwihr BCA (NM2)

Samedi 21 avril 2018
11h30 : Finale U17 féminines en direct sur Youtube
USO Mondeville - FC Lyon ASVEL Féminin

14h00 : Finale U17 masculins en direct sur Youtube
JL Bourg - Nantes Basket Hermine

16h30 : Finale Pros féminines (Trophée Joé Jaunay) en direct sur SFR Sport 2
Flammes Carolo BA (LFB) - Tango Bourges Basket (LFB)

19h00 : Finale Pros masculins (Trophée Robert Busnel) - en direct sur SFR Sport 2
Strasbourg IG (Jeep© Élite) – Boulazac BD (Jeep© Élite)

Réservez vos places en cliquant ici

Suivez la Coupe de France sur les Réseaux Sociaux avec #CDFBasket et retrouvez toute l’actualité sur la page Facebook Coupe de France de BasketBall

Catégorie: 
Surtitre: 
Preview - Trophée masculin
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 18. Avril 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Toulouse (3ème de la poule B) et Kaysersberg (1er de la poule A) s'affrontent à l'AccorHotels Arena ce vendredi à 20h30 avec comme objectif de ramener le Trophée masculin, qui viendrait récompenser la belle saison que les deux clubs réalisent en Nationale 2. La finale du Trophée masculin sera à suivre samedi en direct sur la chaîne Youtube de la FFBB.

2016, un grand cru pour Kaysersberg

Corps: 

Au coup d’envoi de la rencontre, léger avantage sur le papier à Rennes qui affiche une supériorité de taille à tous les postes. Dans les premières minutes les Bretons cherchent d’ailleurs systématiquement leur intérieur, l’ancien professionnel passé par Cholet, Saïd Ben Driss (2,06 - 30 ans). Stratégie qui ne s’avère pas payante : les alsaciens faisant preuve d’une belle organisation en défense. On sent les joueurs crispés dans les deux camps et il faut laisser passer les quatre premières minutes pour que les compteurs se débloquent. Dans ce contexte défensif, Kayserberg prend l’avantage sur la ligne des lancers francs, 6-3 après 5 minutes de jeu. L’URB peine à trouver le rythme en attaque et fait preuve d'une maladresse inhabituelle, 3 sur 17 au tir dans ce premier quart. Pendant ce temps, KB joue un basket sans complexe et accélère par l’intermédiaire de Willy Berquier et Kévin Walter à longue distance. Les hommes de Fabien Drago font le break : 21-8 à la fin du premier quart-temps.

De retour sur le terrain Pascal Thibaud décide de mettre en place une zone presse pour contrarier Kaysersberg, mais cette option ne fait pas long feu. Forts d’une adresse diabolique, les Vignerons continuent à creuser l’écart. Les Rennais hébétés assistent impuissants à une avalanche de paniers primés enclenchée par Willy Berquier et Kevin Walter : 7 paniers sur 11 à 3 points à cinq minutes de la mi-temps propulsent KB à 26 longueurs d’avance, 41-15. Après un nouveau temps-mort, Ben Driss (11 points, 5 rebonds et 2 passes) profite d’une baisse de régime des Alsaciens pour sonner la révolte et ramener pas à pas son équipe dans le match, 47-29 à la pause. Contre toute attente dans cette première période les Vignerons auront réussi à verrouiller le rebond défensif (16 contre 10), mais c’est surtout le contraste en terme d’adresse qui a pénalisé l’URB : 16 sur 29 au tir pour les Alsaciens contre 9 sur 32 pour les Bretons.

Les Rennais reviennent sur le parquet avec beaucoup plus d’agressivité des deux côtés du terrain. Le match se durcit et l’écart se stabilise autour de 20 points. La vivacité des joueurs de Kaysersberg leur permet de profiter de la moindre erreur de leurs adversaires pour placer des contre-attaques assassines, mais, comme on l’avait vu à la fin de la première mi-temps dans les deux dernières minutes, KB baisse de pied et c’est cette fois Pene (18 points) à 3 points et Negrobar d’un dunk rageur, qui remettent l’URB sur les bons rails. 63-48 à la fin du troisième quart-temps.

La baisse de régime alsacienne se confirme, les Rennais n’en demandaient pas tant et s’engouffrent dans la brèche pour revenir à 13 points à 8 minutes du terme. C’est le moment que choisit Cabarkapa pour sortir de sa boite et enchainer 5 points qui redonnent de l’air à KB. C'est le coup de grâce pour les Rennais qui semblent abdiquer après un énième panier à 3 points, de Cabarkapa toujours. L’intérieur Alsacien, 19 points, prend d’ailleurs cette fin de match à son compte, secondé par Yannick Gaillou (13 points, 10 rebonds), et c’est le capitaine Willy Berquier (24 points et 5 passes), qui vole un dernier ballon pour s’en aller porter l'estocade finale.

Kayserberg remporte finalement le Trophée Coupe de France 85-65.

Catégorie: 
Surtitre: 
Finale du Trophée Coupe de France
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Samedi, 30. Avril 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Kaysersberg a déjoué tous les pronostics en s’imposant très largement face à l’Union Rennes Basket, grâce à une première mi-temps durant laquelle les Alsaciens auront littéralement marché sur l’eau. Après avoir connu une finale perdue en 2010, les Alsaciens ont pris leur revanche six ans plus tard en remportant le Trophée Coupe de France sur le score de 85-65.
crédit: 
Crédits : Bellenger/IS/FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fcoupedefrancedebasketball%2Fvideos%2F1565016597130796%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fcoupedefrancedebasketball%2Fposts%2F1565016503797472%3A0&width=500" width="500" height="677" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fmedia%2Fset%2F%3Fset%3Da.1565019347130521.1073741838.1486874561611667%26type%3D3&width=500" width="500" height="645" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

D'est en ouest

Corps: 

Un choc de titans en perspective. Kaysersberg et Rennes, respectivement leaders de leur poule de Nationale 2, promettent de terminer en beauté la journée de samedi à Bercy. Le KABCA du Monténégrin Sreten Cabarkapa (17,6 points) a disputé pas moins de huit rencontres afin de rallier la finale du trophée. Un parcours dantesque durant lequel les hommes de Fabien Drago ont à plusieurs reprises frôlé la sortie de route comme en quarts de finale contre les espoirs palois (79-80). En face, Rennes s'apprête à découvrir Bercy pour la première fois de son histoire. Les Bretons, vainqueurs du tenant en titre Brissac en huitièmes de finale (69-65), pourront comme à leur habitude compter sur Vukan Zivkovic (16,6 points).

Finale Trophée masculin
Kaysersberg / Rennes
Samedi 30 avril à 17h30
Arbitres : Pierre Landy et Maxime Blanchou

Parcours Kaysersberg
PHASE NATIONALE
Demi-finale : Angers St Léonard (NM2) - Kaysersberg-A. (NM2) : 73-89
Quart de finale : Pau Lacq Orthez (Espoirs) - Kaysersberg-A. (NM2) : 79-80
Huitième de finale : Nancy (Espoirs) - Kaysersberg-A. (NM2) : 71-80
Seizième de finale : Dijon (Espoirs) - Kaysersberg-A. (NM2) : 51-105

PHASE REGIONALE
Finale : Holtzheim (NM3 +7) - Kaysersberg-A. (NM2) : 73-87
3e tour : Kaysersberg-A. (NM2) - Gries-Oberhoen (NM2) : 87-82
2e tour : Wasselonne-Ott. (NM2) - Kaysersberg-A. (NM2) : 83-90
1er tour : Sélestat (Prénat. +15) - Kaysersberg-A. (NM2) : 73-89

Parcours Rennes
PHASE NATIONALE
Demi-finale : Cognac (NM2) - Rennes (NM2) : 57-68
Quart de finale : Rennes (NM2) - Maubeuge (NM3 +7) : 85-79
Huitième de finale : Rennes (NM2) - Brissac (NM2) : 69-65
Seizième de finale : Ré (NM2) - Rennes (NM2) : 55-76
Trente-deuxième de finale : St Leu (Hon.Rég. +21) - Rennes (NM2) : 63-85

PHASE REGIONALE
4e tour : Rennes (NM2) - Lorient (NM2) : 76-70
3e tour : Pays de Fougères (NM3 +7) - Rennes (NM2) : 79-83

Les finales de la Coupe de France auront lieu le samedi 30 avril et le dimanche 1er mai 2016 à l'AccorHotels Arena, réservez vite vos places

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France - Trophée masculin
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 28. Avril 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Kaysersberg, finaliste malheureux du Trophée masculin en 2010, est de retour à Bercy en 2016 et retrouve l'Union Rennes Basket 35 en finale samedi.
crédit: 
(KABCA)

Top 10 du 14 mars

Corps: 

Retrouvez le Top 10 du 14 mars 2015. Du très haut-niveau cette semaine 
- Anthony Brown (ADA Blois, ‪‎NM1‬) dans un alley-oop aérien au buzzer offre le succès contre GET Vosges
- Jermaine Forbes (Montbrison, ‪‎NM2‬) au buzzer dans le derby contre Feurs
-Action de folie de Willy Berquier (Kaysersberg, NM2) : petit-pont et trois points. Dingue !

Catégorie: 
Surtitre: 
Courcuts Top 10 FFBB
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 18. Mars 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Retrouvez tous les mercredis les actions les plus spectaculaires du week-end dans les championnats nationaux de NM1, NM2 et NM3.
S'abonner à RSS - Kaysersberg
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'