3x3 Basket 3x3

Superleague 3x3
Des pointures du 3x3 parisien au Sneakers Summit Paris
Les joueurs parisiens ont été invités à chausser leur plus belle paire de basket pour un Open Start 3x3 au cœur de l’événement sneakers de ce début d’année : le Sneakers Summit Paris.
ANDSA x 3x3 FFBB
L’Association Nationale pour le Développement du Sport dans l’Apprentissage (ANDSA) et le Pôle 3x3 de la FFBB ont entamé une nouvelle collaboration pour proposer dorénavant la...
Le 3x3 mixte à l'honneur au Parrainage 2019-2020 des Pôles Espoirs Île-de-France
Les filles du CDFAS d’Eaubonne et les garçons du CREPS de Châtenay-Malabry se sont réunis le 4 décembre dernier pour un Open Start 3x3 mixte organisé à l’occasion du Parrainag...
Jouer pour le plaisir et pour la bonne cause
À l’approche de la 33e édition du Téléthon qui aura lieu ce weekend, Saint-Médard Basket organise ce dimanche 8 décembre un tournoi 3x3 dont l’intégralité des frais d’inscriptions sera reversée à la lutte contre les maladies génétiques invalidantes. Clarisse Golivet, organisatrice de l’évé...
Ball4Camps 3x3, another one
Le 02 novembre dernier a eu lieu une nouvelle édition du Ball4Camps 3x3, fameux rendez-vous organisé par Sport Event Corporation. Cette fois-ci, elle a eu lieu dans le gymnase Léo Lagrange à Stains en...
7e édition du championnat de France Universitaire 3x3
Alors que la Fédération française du Sport Universitaire (FFSU) prépare sa 7ème...
From the streets to the World Tour
Tournoi 3x3, Seine Saint Denis Style
Le retour de Jeddah

Pages

Des pointures du 3x3 parisien au Sneakers Summit Paris

Corps: 

Ce sommet de la culture sneakers s’est déroulé les 25 et 26 janvier 2020 proposant aux fans et aux curieux de la basket un marketplace, un musée, des conférences, des showcases et des workshops, étalés sur les 4200 m² du Paris Event Center, situé dans le nord de la capitale.

L’événement a été porté par Son of Sneakers : "C’est une association qui a pour objectif de faire la promotion autour de la culture sneakers. On fait des événements, on a un média et un site internet où on parle beaucoup de culture sneakers, de releases et de tout ce qui est un peu anecdotique autour de la basket." nous présente Anne-Marie, une de ses fondatrices.
À l’initiative de ce projet événementiel, Anne-Marie et deux autres femmes :  Anna et Dina. "Comme nous sommes une équipe réduite de femmes, il a fallu un peu se bagarrer pour réussir à convaincre et à gagner la confiance de nos partenaires et de nos interlocuteurs puisque c’était la première édition. C’était un peu compliqué mais, vu le résultat, nous sommes très satisfaites." nous racontent-t-elles.

Parmi leurs partenaires, on retrouve la FFBB car les organisatrices l’ont bien compris : les sneakers et le basket vont de pair. Quatre tournois ont donc été mis au programme de l’événement avec un choix qui "s’est posé très naturellement" sur le 3x3 selon Anne-Marie : "Le basket de rue, c’est le 3x3. Maintenant, la discipline est professionnalisée et le calendrier fait qu’on en parle de plus en plus, surtout cette année car on la verra pour la première fois aux Jeux Olympiques." Ainsi, ce sont quatre Opens Start 3x3 (U18 Filles, U18 Garçons, Seniors Filles et Seniors Garçons) qui ont eu lieu - attirant 15 équipes dont certaines ayant participé au circuit Open Plus la saison passée : Boson de Higgs, Team Wapap et Tchaff - ponctués par un concours de dunk en présence du collectif de dunkeurs français, la Team Fly.

Pour Pierre-Emmanuel Serreuille de l’équipe Tchaff, vainqueur de cet Open Start (Seniors Garçons), ce genre de tournois est une belle occasion de se préparer pour les prochains Opens Plus : "Là, on commence à s’entraîner pour les gros tournois cet été. L’année passée, on a fait 2 Opens Plus. On s’est qualifié au Championnat de France où on a perdu en demi-finale contre une équipe avec que des joueurs de Jeep®Elite. C’était une superbe expérience et, cette année, on s’est dit qu’on allait faire ça un peu plus à fond. Donc on est là, on s’entraîne et on avance." Cette année, l’équipe s’est donnée comme objectif de participer à 7 ou 8 Opens Plus.

D’autres équipes faisaient leur première apparition dans le monde du 3x3 comme The Shield, une équipe qui avait un atout dans le roster : Benjamin Giraut de la Team Fever, un habitué des tournois estivaux. "C’était la première fois que je jouais avec eux. Ils m’avaient déjà sollicité parce qu’eux c’était la première fois qu’ils jouaient au 3x3. Du coup, on a fait une équipe qui est différente que celle que j’ai d’habitude." confie-t-il. Pour celui qui a commencé le 3x3 il y a six ans avec toujours le même groupe, l’expérience de jouer avec de nouveaux coéquipiers était "pour le fun et pour leur faire découvrir le 3x3". Une expérience également valorisée par le cadre du Sneakers Summit Paris : "Le contexte de l’événement autour était vraiment sympa."

Avec deux autres éditions déjà prévues en novembre 2020 et en 2021, le Sneakers Summit Paris donnera de nouveau rendez-vous aux joueurs 3x3 parisiens, "avec le terrain de basket qui sera toujours au même endroit" précise Anne-Marie. 

Catégorie: 
Surtitre: 
Superleague 3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 12. Février 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Les joueurs parisiens ont été invités à chausser leur plus belle paire de basket pour un Open Start 3x3 au cœur de l’événement sneakers de ce début d’année : le Sneakers Summit Paris.

ANDSA x 3x3 FFBB

Corps: 

Alors que les étudiants ont la FFSU, les apprentis ont l’ANDSA. « Nous sommes une structure qui gérons les manifestations sportives pour les jeunes en apprentissage sur tout le territoire national » présente Jérôme Dialot. Actuellement, l’association compte 46000 apprentis qui participent aux différentes manifestations sur toute l’année et entre 200 et 250 CFA adhérents, sans compter ceux qui y participent de manière ponctuelle ou qui sont sensibilisés aux différentes actions. "Même si nous existons depuis 1986, nous sommes une fédération souffrant un peu d’une méconnaissance, au même titre que l’apprentissage." nous fait constater Jérôme Dialot.

À l’instar du Championnat de France Universitaire de la FFSU, l’ANDSA organise chaque année son Trophée National de Basket avec une prochaine finale qui aura lieu les 6 et 7 février 2020 à Limoges. "Nous n’avons pas de compétition suivie car, avec les contraintes du rythme des apprentis qui naviguent entre les horaires de cours et ceux de leur entreprise, c’est compliqué de former des équipes régulières."  Lancé en 2003, le Trophée National de Basket était à l’origine un tournoi féminin : "C’était un choix pour compenser le fait qu’il y ait énormément d’activités composées majoritairement de garçons. Le problème est que la part des filles dans l’apprentissage représente moins de 20% à l’échelle nationale, donc c’est un peu compliqué de réunir des équipes."  Pour répondre à ce manque, le Trophée National de Basket est maintenant ouvert aux garçons avec la volonté de le développer sur de la mixité.

Cette année, le 3x3 fait son entrée dans les activités proposées par l’ANDSA avec les premiers tournois organisés aujourd'hui : "C’est la première année où on fait du 3x3 sous cette forme-là. L’année dernière, on avait testé le 3x3 pendant la finale du Trophée National sous la forme d’une animation. Cette année, on va le développer avec des tournois qui vont se tenir un peu partout en France."  Ainsi, 5 tournois 3x3 ont eu lieu pour le moment : à Macon, à Pau, à Saint-Jean de Braye, à Joué-lès-Tours et à Chasseneuil.

Le 3x3 est une pratique qui convient aussi bien aux étudiants qu’aux apprentis : "Nous avons fait une sorte d’étude de marché sur nos apprentis et nous nous sommes rendu compte qu’on a entre 60% et 70% des jeunes entrant en apprentissage qui arrêtent leur activité physique en club à cause du rythme lié à leur formation professionnelle. Du coup, quand on a découvert le 3x3, on a vu que c’était une activité qui laisse plus de liberté et plus d’autonomie aux jeunes. Il y a beaucoup moins de contraintes d’entrainement, d’équipes, de clubs, etc."

Toutes les informations sur les prochains tournois 3x3 de l’ANDSA sont à retrouver sur le site andsa.org.

Catégorie: 
Surtitre: 
3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Jeudi, 19. Décembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
L’Association Nationale pour le Développement du Sport dans l’Apprentissage (ANDSA) et le Pôle 3x3 de la FFBB ont entamé une nouvelle collaboration pour proposer dorénavant la pratique du 3x3 à tous les apprentis. Avec les premiers tournois 3x3 qui ont eu lieu aujourd'hui, Jérôme Dialot, directeur technique national à l’ANDSA, nous parle de cette nouvelle offre.

Le 3x3 mixte à l'honneur au Parrainage 2019-2020 des Pôles Espoirs Île-de-France

Corps: 

L’événement a rassemblé d’un côté les jeunes espoirs féminins du CDFAS d’Eaubonne, qui a accueilli notamment Olivia Epoupa (56 sélections en équipe de France), Diandra Tchatchouang (67 sélections) et Sarah Michel (60 sélections), et de l’autre les jeunes espoirs masculins du CREPS de Châtenay-Malabry, qui a vu passer Evan Fournier (69 sélections), Mouhammadou Jaiteh (22 sélections) et Ali Traoré (56 sélections). Un rassemblement mis en valeur cette année par l’organisation d’un tournoi 3x3 mixte.

Outre la facilité d'organiser ce genre de tournoi, pour Philippe Caballo, Vice-Président de la Ligue Île-de-France, cela permet aux filles et aux garçons de se voir et de jouer ensemble. "C'est plus pour le plaisir que pour la performance", ajoute-t-il. Un plaisir qui se perçoit depuis les tribunes selon une mère venue assister au tournoi : "On voit que les jeunes se font plaisir".

Encore peu souvent organisés, les tournois mixtes montrent que ce n’est pas le genre qui dicte la qualité d’un match. "Le fait de jouer avec des filles ne change rien au jeu", nous témoigne un des polistes du CREPS. Même si, côté filles, l’avis est plus nuancé : "Au début, les garçons ont dû mal à nous passer le ballon mais, au fur et à mesure, ça va mieux.", nous confient deux jeunes joueuses du CDFAS.

Lancé il y a 18 ans, le Parrainage a fait venir des grandes figures du basket : Evan Fournier, Richard Dacoury, Makan Dioumassy, Laurent Sciarra, Hervé Dubuisson… Selon Philippe Caballo, cette démarche a été initiée pour inspirer les jeunes et c’est une bonne chose pour le Président de la Ligue, Christian Auger. "Depuis 2 ans, nous faisons un parrainage groupé des deux Pôles qui n’existait pas avant pour le Pôle Espoir féminin." raconte-t-il. Cette année, Johanna Tayeau et Moustapha Sonko sont nommés marraine et parrain, succédant ainsi à Alice Nayo et Lahaou Konaté.

"Je suis très honorée d’être marraine du Pôle féminin cette année." exprime Johanna Tayeau. Ancienne poliste du CDFAS d’Eaubonne de 2002 à 2004, elle y a remporté deux fois le titre de Championne de France UNSS et une fois celui de Vice-Championne de France des Ligues. "C’était des années exceptionnelles. Ici, on apprend beaucoup de valeurs et des principes que j’ai encore maintenant. Donc les filles, profitez-en !" adresse-t-elle à la promotion actuelle. Depuis, elle s’est bâti un beau palmarès en 5x5 (Championne de France NF1 en 2009, Championne de France LF2 en 2017…), avant de s’attaquer au 3x3 en rejoignant l’équipe de France avec qui elle a remporté la médaille d’or aux Jeux européens et la médaille de bronze au Championnat du monde. Elle nous raconte : "Avant, je ne connaissais pas du tout le 3x3. J’ai commencé à m’y intéresser car tout le monde en parlait. On faisait du 3x3 en club mais c’était pour travailler des systèmes, donc je n’étais pas familière avec les règles spécifiques du 3x3. C’est le fait d’avoir pratiqué cette discipline qui m’a beaucoup plu. C’est un jeu libre, très physique où on enchaine les actions."

Avant de s’illustrer brillamment en 5x5 (93 sélections en équipe de France 5x5, Champion de France en 1998, Vice-Champion Olympique en 2000…), Moustapha Sonko a fait partie de la première génération de 3x3 en France : "Le 3x3 était ma spécialité à l’époque. Dans les années 90, j’ai participé aux premiers tournois organisés en France. Le 3x3 avait beaucoup de succès à l’époque. C’était quelque chose que tout le monde pratiquait, surtout dans la région parisienne. Il y avait beaucoup de joueurs, de spécialistes du 3x3 qui, malheureusement, n’ont jamais eu la chance de pouvoir en bénéficier comme maintenant. C’est dommage car quand on voit les structures, les choses qui sont faites aujourd’hui pour le 3x3, nombreux sont ceux qui auraient pu faire carrière."

Michel Rat, ancien joueur de l’équipe de France (81 sélections, médaille de bronze au Championnat d’Europe en 1959…) et présent au Parrainage, se souvient également : "Dans les années 50-60, on jouait au 3x3 et beaucoup en mixte dans les clubs. C’était un moyen de faire la pré-saison. J’étais dans le Paris Université Club où on y jouait beaucoup."

Avec le devenir du 3x3 comme discipline olympique, la mixité se verra peut-être un jour sur les playgrounds internationaux. Mais avant, il faudra compter sur davantage d’initiative comme l’organisation de cet Open Start 3x3 mixte par la Ligue Île-de-France et les Pôles Espoirs d’Île-de-France.

Catégorie: 
Surtitre: 
3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 13. Décembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Les filles du CDFAS d’Eaubonne et les garçons du CREPS de Châtenay-Malabry se sont réunis le 4 décembre dernier pour un Open Start 3x3 mixte organisé à l’occasion du Parrainage de la promotion 2019-2020 des deux Pôles Espoirs. Ils ont ainsi joué sous les yeux de leur famille, des membres des Pôles, de la Ligue Île-de-France, de la FFBB… et de deux grandes figures du basket 3x3 et 5x5 : Johanna Tayeau et Moustapha Sonko, marraine et parrain de cette année.
crédit: 
Ligue Île-de-France de Basketball

Jouer pour le plaisir et pour la bonne cause

Corps: 

Le 3x3 pour redynamiser la mobilisation

Dans le département de la Gironde, le club Saint-Médard Basket a lancé il y a deux ans un beau projet : organiser un tournoi de basket au profit du Téléthon. Cette année, le club a fait le choix du 3x3 pour mobiliser le plus de joueurs, débutants et confirmés, pour la bonne cause.

"On s’est rendu compte que les actions pour le Téléthon au sein de la commune [de Saint-Médard en Jalles] s’essoufflaient un peu. On a donc voulu redonner une dynamique avec un projet sportif. Chaque année, on essaie d’innover avec des idées qui peuvent attirer et, avec le 3x3 qui est en plein essor, on s’est dit que faire un tournoi 3x3 pour le Téléthon allait forcément donner envie à plein de joueurs d’y participer." confie Clarisse Golivet. Un choix également suivi en banlieue parisienne dans le 91 avec le tournoi 3x3 Night Téléthon, organisé par l'US Palaiseau Basket.

Pour soutenir le projet, Clarisse Golivet a pu compter sur le Pôle 3x3 de la FFBB : "Le fait que le Pôle 3x3 de la FFBB prenne l’événement en considération et que nous ayons obtenu l'homologation. J’ai pris contact avec Sylvain Maurice [chargé de développement 3x3] qui est venu et qui m’a donné tous les outils pour faire homologuer le tournoi, pour faire toute la communication, etc. L’homologation, c'est très simple et cela donne un véritable plus à l’événement !"

Des festivités et un record du monde de lancer-francs

Fidèle à l'esprit du Téléthon, ce tournoi se veut populaire et festif. L’année dernière, le club a organisé diverses animations, mises en avant dans ce film disponible en ligne. "Il y a eu un match de superhéros contre des anciens joueurs professionnels, on a monté tout un village Téléthon autour du lieu où se déroulait le tournoi, il y avait un DJ, etc."

En plus de ces festivités, l’événement essaie chaque année d’établir un nouveau record du plus long relai de lancer-francs au monde. "On s’était rapproché du Guinness World Records pour mettre ce record au profit du Téléthon, mais cela n’a pas abouti car c’est assez cher de monter un dossier. L’esprit du Téléthon n’est pas de dépenser de l’argent mais d’en récolter pour le Téléthon. On a donc abandonné l’idée du Guinness World Records. Par contre, on est resté sur ce fil rouge. Donc, tous les ans, on essaie de battre un record de lancer-francs sur une durée de 8 heures. N’importe qui donne 1 euro pour essayer 3 paniers et si au 3ème la personne réussit son lancer-franc il continue jusqu’à ce qu’il échoue." Le record est actuellement de 683 lancer-francs.

Informations pratiques

Date et horaires : le dimanche 08 décembre 2019 de 9h à 17h
Lieu : Cosec – Avenue Paul Bernard – 33160 Saint-Médard en Jalles
Frais d’inscription : 2€ qui seront reversés intégralement au Téléthon
Toutes les informations et inscriptions sur saintmedardbasketasso.fr ou au 06 45 37 68 38.

Catégorie: 
Surtitre: 
3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Mardi, 3. Décembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
À l’approche de la 33e édition du Téléthon qui aura lieu ce weekend, Saint-Médard Basket organise ce dimanche 8 décembre un tournoi 3x3 dont l’intégralité des frais d’inscriptions sera reversée à la lutte contre les maladies génétiques invalidantes. Clarisse Golivet, organisatrice de l’événement, compte sur la discipline en plein développement pour attirer un maximum de personnes au profit de la bonne cause.

Ball4Camps 3x3, another one

Corps: 

Cette 13ème édition du tournoi Ball4Camps s’est déroulé une semaine après la précédente édition. "Pour la première fois, nous avons organisé deux manifestations avec une semaine d’écart entre les deux." partage Rodrigue Octobre, coordinateur de l’événement. Toujours à destination des jeunes de 14 à 18 ans, cette édition a rassemblé 72 joueurs formant 18 équipes.

Côté filles, c’est la team ELIA qui a remporté cette nouvelle édition sous l’impulsion de la MVP, Laura Topolovac (formée chez ESS Basket). Côté garçons, c’est la team 91’S qui s’est imposée grâce à un beau jeu collectif. Au total, près de 250 000 points de ranking ont été attribués aux jeunes joueuses et joueurs du tournoi, dont 9 000 points aux vainqueurs filles et 12 000 points aux gagnants garçons.

Sport Event Corporation annonce déjà son prochain rendez-vous : le 21 décembre 2019 à Tremblay.

Catégorie: 
Surtitre: 
3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 25. Novembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Le 02 novembre dernier a eu lieu une nouvelle édition du Ball4Camps 3x3, fameux rendez-vous organisé par Sport Event Corporation. Cette fois-ci, elle a eu lieu dans le gymnase Léo Lagrange à Stains en Seine-Saint-Denis, en présence d’Alain Listoir, président du CD93 de basket, et de Gaetan Le Brigant, CTS et responsable du Pôle Espoir Masculin de la Ligue Île-de-France de Basket.

7e édition du championnat de France Universitaire 3x3

Corps: 

Après Nancy, Aix-en-Provence, Poitiers, Calais, Bordeaux et Lyon, le prochain CFU aura lieu à Pessac dans le département de la Gironde, les 17 et 18 juin 2020.

Depuis la première édition en juin 2013, le Championnat est passé d’un événement promotionnel du 3x3 à un tournoi de grande ampleur. La raison ? "L’Association Européenne du Sport Universitaire (EUSA) s’est vite rendue compte que le 3x3 était spectaculaire. Du coup, elle a créé un championnat d’Europe universitaire. Même au niveau mondial, les championnats du monde universitaires sont apparus, dans lesquels la France a d'ailleurs gagné plusieurs. Du coup, notre championnat est passé d'un événement promotionnel à un événement qualificatif. C'est devenu un championnat plus cadré, avec des quotas d'équipes qu'il a fallu mettre en place au fur et à mesure, victime de son succès."

Depuis la rentrée et jusqu’au 15 mai 2020, les académies (définies par l’Education Nationale) organisent, au niveau des régions, des championnats homologués et qualificatifs au CFU qui prennent parfois la forme de grands rendez-vous : tournois de Noël, nuits du basket 3x3, etc. Des rendez-vous également marqués par des animations : concours de dunk, concours de shoots, etc. "Ces événements sont mobilisateurs et peuvent faire parler sur les réseaux sociaux. Tout cela fonctionne, surtout auprès du public étudiant."

Pour comprendre le fonctionnement du championnat universitaire, Christophe Millard nous explique : "Au niveau universitaire, nous sommes divisés en 5 conférences : Sud-Est, Sud-Ouest, Nord-Est, Centre-Ouest et Île-de-France. Au sein de ces conférences, les académies sont invitées à organiser des tournois qui sont qualificatifs pour le CFU. En commission mixte nationale, composée de responsables de la FFBB et de la FFSU, on détermine un certain nombre de quotas d’équipes qualifiées par conférences selon le développement et les dossiers de demande des académies. Les directeurs du sport U dans les académies doivent communiquer entre elles pour voir comment seront répartis les quotas. En Île-de-France, elles les mutualisent, tandis que dans d’autres territoires plus grands, ils les répartissent d’un commun accord."

Grâce à une convention signée avec la FFBB, tous ces tournois homologués comptent dans le ranking FIBA 3x3. Pour Christophe Millard, cette reconnaissance donne une plus-value aux étudiants. "Ce qui a été construit en lien avec la FFBB est un investissement gagnant pour tout le monde, en premier lieu pour les étudiants, parce qu’ils jouent, parce qu’ils s’amusent et que la discipline leur permet de concilier pratique sportive et études grâce à l’absence de contraintes calendaires."

Plusieurs joueurs 3x3 actuels ont d’ailleurs fait leur début sur le circuit universitaire et s’y sont illustrés : Caroline Hériaud (championne de France universitaire en 2016, championne du monde universitaire en 2016 et championne de France universitaire en 2018), Marie-Eve Paget (championne du monde universitaire en 2014), Victoria Majekodunmi (4e au championnat de France universitaire en 2018), des membres de la team Ballistik comme Aurélien Blanchard (champion du monde universitaire en 2016), Alex Vialaret (champion du monde universitaire en 2016) et Eddy Steiner (2e au championnat du monde universitaire en 2014 et champion de France universitaire en 2016), etc.

En organisant des tournois homologués, la FFSU peut également se satisfaire de l’arrivée du 3x3 aux Jeux Olympiques : "Nous proposons aujourd'hui des championnats attractifs et appréciés du niveau académique au niveau mondial et bouquet final pour le basket, le 3x3 est devenu olympique. Nous sommes heureux, à notre petit niveau, d'y avoir contribué, même si cela ne nous concerne pas directement. Ce n'est que du bonheur et nous allons continuer dans cette voie !"

Catégorie: 
Surtitre: 
Championnat 3x3 universitaire
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 27. Novembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Alors que la Fédération française du Sport Universitaire (FFSU) prépare sa 7ème édition du championnat de France Universitaire (CFU) 3x3, c’est l’occasion de faire le point avec Christophe Millard, directeur national adjoint à la FFSU, sur le fonctionnement de ce championnat maintenant devenu prisé.
crédit: 
FFSU

From the streets to the World Tour

Corps: 

From the Lyon' streets…

Avant de participer au FIBA 3x3 World Tour, avant de rejoindre la team Lyon, avant sa longue carrière de basketteur 5x5 à l’international (avant de lancer sa propre application mobile appelée LifeXtend, avant d’écrire trois ouvrages sur les médias) – avant tout cela – Hervé Touré jouait déjà au 3x3 : "Ma pré-carrière a démarré dans la rue. Je passais énormément de temps à jouer dehors donc c’était beaucoup de 3x3. Avec des amis, comme nous n'arrivions pas toujours à être disponible en même temps, le 3x3 était quelque chose de naturel."

Il se souvient : "Le 3x3 permettait plus de choses. Il y avait plus de liberté et de créativité. C’est un peu ce que je retrouve dans le 3x3 moderne. En étant 3 sur un demi-terrain, il y a forcément des espaces donc il faut bien les exploiter et avoir une palette de jeu extrêmement variée, beaucoup plus variée qu’au 5x5."

La discipline devenue olympique, Hervé Touré la compare au jeu d’échecs : "Dans le 3x3 actuel, il faut être hyper réactif, avoir un très bon instinct et une belle capacité d’anticipation. Sur un 5x5, il y a le temps de mettre des systèmes en place, à créer une diversion pour atteindre un but, un shoot, etc. En 3x3, en 12 secondes, c’est comme jouer aux échecs, en plus instinctif. Il faut jouer très rapidement, être beaucoup plus aguerri que sur du 5x5."

La différence entre les deux ne se situe pas qu’au niveau des matchs : "En 3x3, la préparation physique est plus exacerbée qu’en 5x5. Il faut davantage travailler ses qualités physiques. Lors de mon premier tournoi 3x3, on était 3 au lieu de 4. Les gens nous ont dit que ça allait être compliqué, mais on était là : "Non, ça va aller. Ça ne dure que 10 minutes." Au final, on a perdu en demi-finale sur la dernière action car on était épuisé et je commençais à avoir des courbatures partout alors que je m’entraînais tout le temps. Du coup, j’ai bien intégré la leçon et j’ai modifié ma préparation par la suite. Une personne qui est habituée au 5x5, si elle ne se prépare pas de la bonne manière, elle peut avoir de grandes surprises en jouant au 3x3."

… to the World Tour 2019

Malgré un passage obligé au TQO pour espérer une qualification aux prochains JO, la France peut compter sur des joueurs comme Hervé Touré pour mettre le drapeau tricolore sur la carte.

L’été dernier, il rejoint la team Lyon avec Raphaël Wilson, Sammy Girma et Raphaël Giaimo. "Déjà, ce qui me plaît dans cette équipe, ce sont des gens bien. Puis, on représente notre ville. Après, ce qui est aussi intéressant c’est qu’ils ont tous leur talent particulier." Le talent d’Hervé Touré ? Sammy Girma nous le disait : son expérience.

Et ce n’est pas le concerné qui dira le contraire : "J’ai eu la chance de faire une belle carrière en 5x5, de gagner des titres. J’ai fait quasiment toutes les compétitions internationales. De tout cela est ressorti une bonne compréhension du basket que je peux aujourd’hui dupliquer au 3x3. Dans l’équipe, j’essaie d’amener plus de discipline pour que notre manière de jouer soit tellement fluide que l’adversaire en face ait du mal à lire notre jeu. J’essaie de faire en sorte que tous les talents individuels s’épanouissent et puissent arriver à être encore plus performants."

Un travail qui a porté ses fruits sur le dernier World Tour où Hervé Touré et ses coéquipiers représentaient la seule équipe française : "Lors de notre match contre Gagarin à Manille, l’impact physique était tel qu’on a lutté. Puis, on a réalisé un véritable jeu d’échecs sur la fin pour renverser le match et arriver à se qualifier pour la finale. C’était notre objectif. Voir que l’on était capable d’aller en finale sur un Challenger, c’était un bon souvenir." Maintenant, l’objectif pour la saison prochaine est clair : "C’est de gagner un Challenger et, ensuite, un Master sur le World Tour. Il faut que l’on mette une équipe française sur la carte."

Malgré la compétition, un bel esprit règne sur ce circuit : "Les gens viennent te voir, te disent bonjour, on rigole ensemble, il y a du plaisir à se retrouver. On trouve une belle communauté dans le 3x3. C’est ça qui est bien dans cette discipline. Il y a une vraie cohésion, même en dehors du terrain. Sur notre dernier match à Jeddah, je suis ressorti ultra énervé et, spontanément, des joueurs viennent me voir, me tapent l’épaule et viennent me réconforter. On sent qu’il y a un vrai respect, de vraies valeurs. Et dans le sport moderne, c’est de plus en plus rare et j’espère que le 3x3 restera préserver de ça." En espérant que ce souhait soit entendu.

Catégorie: 
Surtitre: 
Joueur 3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Mardi, 19. Novembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Des playgrounds urbains à ceux du World Tour, Hervé Touré a parcouru bien du chemin, mené par un leitmotiv : la gagne. Un crédo qui l’a déjà conduit à de beaux titres en 5x5 (Champion de France en 2002, MVP en Iran en 2015, Vainqueur de la Ligue Sudamericana en 2017…) et qui le dirige maintenant vers une belle carrière 3x3. Parcours d’un hyperactif ambitieux.
crédit: 
FIBA

Tournoi 3x3, Seine Saint Denis Style

Corps: 

Le 26 octobre dernier avait lieu la 12e édition du Ball4Camps 3x3, une édition qui a réuni 120 jeunes filles et garçons de 14 à 18 ans. En partenariat avec le CD93 Basket-ball, Sport Event Corporation a su donner une belle dimension événementielle à ce tournoi : speaker, DJ, shooting photo, restauration, aftermovie… De quoi mettre l’ambiance à ce Ball4Camps 3x3 qui avait des allures de fast-track tant le niveau était excellent !

30 équipes étaient en compétition. En finale féminine, drivée par Fardat Ibrahim, l’équipe ASA D’ORLY l’a emporté face au 4 EAT BASKET-BALL LIVRY GARGAN, qui avait pourtant réalisé l’exploit d’éliminer les redoutables WARRIORS BC FRANCONVILLE en demi-finale. En finale masculine, c’est l’équipe YOUNGBLOOD du LSCBASKET, emmenée par leur one-two punch Cyrano Person et Cédric Gallisot, qui s’est imposée face au BCE1 du BASKETCLUBERMONT et qui est repartie avec leur 6ème trophée d’affilée.

Au total, ce tournoi aura rapporté près de 386 000 points au ranking, dont 12 000 à l’équipe vainqueur masculine et 9 000 à celle féminine.

"Encore un super tournoi réussi. Ça a été de la folie ! Il faut dire qu’on y a mis les moyens et qu’on a pris du plaisir à l’organiser. Les jeunes ont adoré. Merci au staff qui a fait un travail de dingue pour offrir aux participants un souvenir mémorable." conclut Rodrigue Octobre, le coordinateur de l'événement, qui remercie également la FFBB, le pôle 3x3, la team GALACTIQUES, et le CD93 Basket-Ball avec son président Alain Listoir et son équipe.

Catégorie: 
Surtitre: 
Juniorleague 3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 6. Novembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
120 jeunes joueurs se sont réunis sur le parquet du gymnase Jean Jaurès dans le 93 à l’occasion du Ball4Camps 3x3, tournoi de la Juniorleague organisé par Sport Event Corporation.

Le retour de Jeddah

Corps: 

C’est à bord d’un vaisseau Boeing 777 que Sammy Girma et ses coéquipiers, formant la team Lyon, ont parcouru les 4427 km reliant Paris à Jeddah pour aller affronter les autres meilleures équipes interplanétaires. Ils sont arrivés deux jours avant le début des affrontements de cette étape du World Tour 2019 qui a eu lieu du 18 au 19 octobre. "On a pris le temps d’arriver deux jours avant pour s’entraîner, s’acclimater, etc."

Pour Sammy Girma, si chaque membre de la team Lyon devait être un personnage de Star Wars, Raphaël Wilson représenterait Luke Skywalker : "C’est un killer. C’est un très bon joueur offensif." ; Hervé Touré incarnerait Maître Yoda : "C’est la force tranquille. Il a une expérience du basket de haut-niveau qui fait du bien." ; Raphaël Giaimo aurait l’âme de Chewbacca : "Sa force c’est son impact à l’intérieur." ; et lui serait Han Solo : "Je fais le lien entre tout le monde dans l’équipe, je fais beaucoup jouer les autres."

Notre Han Solo n’était jamais allé à Jeddah. Cette terre inconnue est apparue au final très hospitalière : "C’était magnifique. L’hôtel [ndlr : Jeddah Hilton sur Corniche Road] était incroyable, il a d’ailleurs été élu meilleur hôtel du monde en 2016. Les gens étaient d’une gentillesse. Le terrain aussi était magnifique. Sur tous les World Tour qu’on a fait, je pense qu’on ne pouvait pas faire mieux. Je parlais aussi avec Ignacio Soriano [ndlr : le FIBA 3x3 Event Manager] qui me disait que c’était le mieux qu’ils pouvaient faire cette année : le terrain, l’endroit, l’organisation, tout cela était vraiment au top !"

Pour les habitants de Jeddah, l’événement de la FIBA 3x3 était une grande première : "C’était fou ! Surtout, on a senti qu’il y aurait pu avoir des tribunes de 10 000 personnes, ça aurait été plein de la même manière. Tout simplement parce que les saoudiens n’avaient jamais vu ça. C’était un événement qui n’avait jamais existé dans leur pays."

C’est sur le terrain que les choses se sont compliquées pour la team Lyon. Pour son premier match, la team Lyon se voit affronter la meilleure équipe 3x3 de la planète : Riga (Lettonie). Nos Jedis français perdent cette première bataille. Mais, ils se relèvent lors de leur deuxième match contre Balanga Chooks (Philippines) : "On a retrouvé un peu de jeu collectif et d’automatisme ce qui nous a fait du bien." Ils réussissent ainsi à se qualifier pour les quarts de finale. Malheureusement, c’est une autre défaite face à ceux qui seront finalistes de cette étape : Piran (Slovénie). Une défaite qui marque la fin de ce World Tour pour la team Lyon.

"Avant Jeddah, on n’avait pas joué pendant un mois et dix jours. On n’a pas pu faire de Challenger, ni de Master. Entre temps, dans l’équipe, on avait repris le 5x5. Du coup, on est arrivé à Jeddah, on n’avait plus de rythme, on n’avait plus de réflexe 3x3. On a galéré dans le jeu qu’on a proposé et, on s’est rendu compte qu’au final, à ce niveau-là quand on va sur le World Tour donc au plus haut niveau mondial, on ne peut pas ne pas jouer pendant un mois alors que toutes les autres équipes ont fait 2 ou 3 Challengers et 1 Master." Une fin qui était donc attendue.

Pas de quoi passer du côté obscur de la Force pour Sammy Girma qui relativise et tire des enseignements de cette étape tel un bon padawan : "Jouer au plus haut niveau mondial, c’est très enrichissant, dans la victoire comme dans la défaite. C’est notre première saison où on joue sur World Tour. On finit 23e dans le classement du World Tour, c’est super positif mais c’est aussi super décevant de perdre en quarts sachant qu’on peut faire beaucoup mieux. Et le dernier enseignement qu’on tire c’est qu’on a tout pour se pérenniser sur le circuit du World Tour, mais il faut qu’on se donne les moyens d’être accompagné pour ne jamais avoir de trou de 1 mois, pour jouer toutes les deux semaines soit un Challenger soit un Master. C’est la seule façon d’arriver et de performer, il n’y a pas de secret. Le 3x3 c’est vraiment une histoire d’automatisme, de rythme et de connaissance de ses coéquipiers."

Pour Sammy et ses coéquipiers, le scénario de la revanche c’est "d’y retourner, s’y requalifier et faire mieux que les quarts de finale !" Une prochaine saison avec un nouvel espoir pour la suite. Que la Force soit avec eux !

Catégorie: 
Surtitre: 
FIBA 3x3 World Tour
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Mardi, 5. Novembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Il n’y a pas longtemps, dans une galaxie lointaine située en Arabie Saoudite, nos Jedis français Raphaël Wilson, Sammy Girma, Hervé Touré et Raphaël Giaimo se sont confrontés à la mission du FIBA 3x3 World Tour Jeddah 2019. Sammy Girma nous raconte l’aventure.

Une rentrée réussie pour le 3x3 universitaire

Corps: 

Les ingrédients du succès

"J’ai eu d’excellents retours. Les joueurs étaient vraiment ravis de ce qu’ils ont vécu ce soir-là."  confie Florian Clier suite à ce premier tournoi 3x3 universitaire de l’année. Selon lui, la pratique du 3x3 correspond tout à fait aux habitudes et aux attentes des étudiants : plus libre, moins contraignant, plus instinctif. "Mon objectif, c’est que les jeunes jouent au 3x3 et qu’ils se fassent plaisir."

Ce tournoi, Florian Clier veut en créer un rendez-vous, un véritable évènement. Pour cela, il s’entoure de partenaires, dont la Nuit du Basket, qui lui permettent d’offrir de très beaux lots : des tenues de basket spécialement conçues pour l’événement, des places pour le All Star Game, etc.

Il peut aussi compter sur la présence de personnalités du basket. Cette année Kadour Ziani, célèbre dunkeur français, qui a rendu visite aux étudiants avec des lots offerts par Slam Nation. Un an après Mickael Var, basketteur en pro B et joueur de l’équipe de France 3x3. "J’aime bien amener des personnalités comme ça sur mes tournois parce que je pense aussi que c’est grâce à ces rencontres que les gens vont adhérer au 3x3, qu’ils vont se souvenir et qu’ils vont en parler."

Un tournoi de haut niveau où tout le monde a sa chance

Avec 15 équipes (6 féminines et 9 masculines), Florian Clier le dit : "Ce tournoi a été d’un très bon niveau."  Parmi les joueurs masculins, plusieurs évoluent en N3, alors que, côté joueuses, plusieurs jouent en Prenat’ féminine. "Ce qui est intéressant à voir sur ces tournois universitaires, c’est qu’on arrive à toucher des basketteurs qui ont un haut niveau, mais on arrive aussi à toucher des gens qui viennent faire du 3x3 en universitaire mais qui n'ont pas de club, et j’ai aussi des gens qui n’ont jamais fait de basket."

Pour donner sa chance aux nouveaux, Florian Clier a mis en place une nouvelle formule de tournoi : "Je fais croiser les participants où j’offre la possibilité même à celui qui termine deuxième de sa poule d’aller jusqu’en finale. C’est ce qui s’est passé avec les filles, j’ai fait une poule avec les 3 meilleures équipes. Donc, j’ai fait en sorte que l'équipe qui terminait deuxième de la poule puisse quand même aller en finale en jouant contre la première de l’autre poule. Chez les garçons, ça permettait de faire jouer un peu plus ceux qui venaient pour s’amuser ou pour découvrir le 3x3."

Qualification pour un tournoi à l'étranger

Côté filles, la finale a été remportée par l’équipe STAPS-IAE composée de Julie Sabe, Clara Perrin, Maurren Gravier et Sariaka Totofidy (élue MVP). Côté garçons, c’est l’équipe USS, avec Désiré Louvigny, Louis Fernandes et Kenya Hodge (élu MVP), qui a décroché la victoire.

Les vainqueurs se sont vus qualifiés à un tournoi international universitaire à l'étranger qui aura lieu pendant le premier semestre 2020. Ils ont également gagné des points dans le ranking universitaire local inspiré du ranking FIBA et mis en place par Florian Clier. Ils peuvent ainsi se qualifier pour la finale du championnat académique au mois de mars prochain. Au final, ce tournoi New Season 3x3 U aura rapporté 15 000 points au ranking (12 000 points côté garçons et 3 000 points côté filles).

Catégorie: 
Surtitre: 
3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Novembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Le 24 octobre dernier a eu lieu le tournoi New Season 3x3 U qui a marqué le début de la nouvelle saison du championnat 3x3 académique dans le département du 54. Florian Clier, chargé de développement et de communication de la Ligue Grand-Est du sport universitaire et organisateur du tournoi, nous dévoile les raisons de ce succès.

Pages

S'abonner à RSS - 3x3 Basket 3x3
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'