Grèce

La Minute Inside
La joie après la victoire contre la Grèce
Ce fut compliqué, mais les Bleues ont réussi à se défaire de la Grèce qui les a accroché pour leur deuxième match de la Coupe du Monde (75-71). Réactions dans le vestiaire d'Endy Miyem, Valérie G...
Les Bleues viennent à bout de Maltsi et de la Grèce
Evanthia Maltsi (28 points) aura tout tenté pour mener la Grèce au succès. Mais au final, ce sont les Bleues d'Endy Miyem (20 points) qui sont venues à bout des Héllènes...
Revoilà la Grèce
Après un premier succès contre la Corée hier, les Bleues retrouvent la Grèce ce dimanche à Tenerife (18h30, en direct sur Canal + Sport). Un adversaire que les Tricolores conn...
Les Bleues avec la Corée du Sud, la Grèce et le Canada
La FIBA a procédé ce mardi midi à Tenerife (Espagne) au tirage au sort des groupes de la Coupe du Monde 2018 qui se déroulera du 22 au 30 septembre 2018. Les Bleues, vice-championnes d’Europe en titre, ont hérité d’un groupe très relevé en compagnie de la Corée du Sud, la Grèce et le Canad...
Sélection - Episode 8 - Rebondir
Après leur revers inaugural face à la Finlande, les hommes de Vincent Collet ont l'occasion de rectifier le tir avec une série de deux matchs en deux jours face à la Grèce et à l'Islande....
L’art du rebond
Après son entrée en lice manquée à l'EuroBasket, l’Equipe de France a parfa...
La France termine deuxième
Attention danger
Réactions après Grèce-France

Pages

La joie après la victoire contre la Grèce

Surtitre: 
La Minute Inside
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 24. Septembre 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce fut compliqué, mais les Bleues ont réussi à se défaire de la Grèce qui les a accroché pour leur deuxième match de la Coupe du Monde (75-71). Réactions dans le vestiaire d'Endy Miyem, Valérie Garnier, Sandrine Gruda et Diandra Tchatchouang.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/I0rxtGSOyAc" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

Les Bleues viennent à bout de Maltsi et de la Grèce

Corps: 

On se serait cru à Prague, un an plus tôt. En match de poule à l'Euro en 2017, Maltsi livrait un récital et les Tricolores s'en sortaient in extremis. En 2018, le scénario s'est reproduit, avec le même final, fort heureusement.

À Tenerife, à l'inverse de la veille, les Tricolores réalisent un très bon début de match. Le cinq de départ assure au scoring et se montre efficace défensivement : Diandra Tchatchouang signe deux tirs primés d'entrée et montre son sens du timing au contre, alors que le duo Miyem-Johannes alimente la marque. Tchatchouang envoie un troisième missile longue distance en fin de quart-temps et les Bleues s'envolent au score après 10 minutes (26-17).

Mais au fil des minutes, la Grèce grignote son retard et revient. Un 4-1 pour commencer la période oblige Valérie Garnier à prendre un temps-mort. La Grèce, comme elle aime à le faire, tente de jouer des coudes et est à la limite de la régulière. Mais la patrouille arbitrale veille au grain, et sanctionne Kaltsidou d'une faute technique pour flopping puis d'une faute antisportive par la suite. Le match a perdu de sa superbe mais la défense tricolore reste imperméable et n'est prise à défaut que sur des exploits individuels de Maltsi (18 points à la mi-temps), intenable et qui tient son équipe à la pause (38-36).

En difficulté défensivement, les Bleues ont du mal à contenir les assauts grecs au retour des vestiaires. Après Maltsi en première mi-temps, c'est au tour de ses soldats de scorer en 3ème quart-temps et de passer un 7-0 aux joueuses de Valérie Garnier. Les Bleues perdent plusieurs ballons et n'arrivent pas à trouver la recette pour arrêter une attaque grecque bien plus prolifique que la veille face au Canada (54-59).

La Grèce est en furie et creuse l'écart par Spanou d'abord, puis Maltsi infernale laissée toute seule à trois points. Il faut les points d'Alexia Chartereau puis l'adresse de Miyem à longue distance pour maintenir les Bleues à flot. La capitaine tricolore prend le choses en main et remet ses troupes sur les bons rails. Tour de contrôle défensive, elle retrouve le chemin du panier au meilleur des moments dans l'ultime période avec 11 points dans ce 4e quart qui voit la France retrouver la tête pour l'emporter au final (75-71). Les pertes de balle françaises (20) et la réussite aux lancers francs (20/31) sont une alerte pour la prochaine rencontre face au Canada. Un match crucial dont le vainqueur sera directement qualifié pour les quarts de finale. Le rendez-vous est pris dans deux jours.

France bat Grèce : 75-71

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Tenerife, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 23. Septembre 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Evanthia Maltsi (28 points) aura tout tenté pour mener la Grèce au succès. Mais au final, ce sont les Bleues d'Endy Miyem (20 points) qui sont venues à bout des Héllènes après un match indécis jusqu'au bout (75-71).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Au bout du suspense, les Bleues l&#39;emportent face à la Grèce d&#39;une intenable Evanthia Maltsi <a href="https://twitter.com/hashtag/FRAGRE?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRAGRE</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/FIBAWWC?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FIBAWWC</a> <a href="https://t.co/A6abxI2jVF">pic.twitter.com/A6abxI2jVF</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1043929215891099650?ref_src=twsrc%5Etfw">September 23, 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Revoilà la Grèce

Corps: 

Elles ne se quittent plus. La France et la Grèce s'étaient jouées par deux fois en République Tchèque l'été dernier, le hasard du tirage au sort les a remis dans la même poule en 2018. À Prague, les deux généraux grecs que sont Maltsi et Kaltsidou avaient poussé les Tricolores dans leurs retranchements au premier tour de la compétition (70-63). Les coéquipières d'Endy Miyem avaient ensuite recroisé la route des Héllènes en demi-finale, dans un affrontement qui avait tourné court plus rapidement (77-55).

En 2018 à Tenerife, la Grèce présentera une équipe quasi-identique qu'un an plus tôt. Les joueuses de Konstantinos Keramidas (30 ans de moyenne d'âge, plus vieille équipe de la compétition) se sont lourdement inclinées en ouverture de la Coupe du Monde face au Canada (50-81) et voudront se relancer face aux Bleues ce dimanche.

France-Grèce à 18h30, en direct sur Canal + Sport

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Tenerife, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 23. Septembre 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après un premier succès contre la Corée hier, les Bleues retrouvent la Grèce ce dimanche à Tenerife (18h30, en direct sur Canal + Sport). Un adversaire que les Tricolores connaissent bien pour les avoir joué à deux reprises l'été dernier à l'Euro.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr"><br>1er tour - 2e match<br> 23.09.2018<br> 18h30<br> <a href="https://twitter.com/hashtag/FIBAWWC?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FIBAWWC</a> <br> Tenerife<br> Canal+Sport<br> <a href="https://twitter.com/hashtag/FRAGRE?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRAGRE</a> <a href="https://t.co/bL6rCD1t8H">pic.twitter.com/bL6rCD1t8H</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1043854998914756609?ref_src=twsrc%5Etfw">September 23, 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Les Bleues avec la Corée du Sud, la Grèce et le Canada

Corps: 

Le système de compétition
Les seize équipes participantes sont divisées en quatre groupes de quatre équipes chacun.
La première équipe de chaque groupe est directement qualifiée pour les quarts de finale. Les équipes classées aux 2ème et 3ème rangs de chaque groupe disputeront des qualifications pour les quarts de finale.

Groupe A : Corée du Sud, Grèce, Canada, France
Groupe B : Australie, Turquie, Argentine, Nigeria
Groupe C : Japon, Porto Rico, Belgique, Espagne
Groupe D : Lettonie, Etats-Unis, Sénégal, Chine

Plus d'infos sur la site officiel de la compétition

Jacques Commères, Directeur de la Performance et des Équipes de France : « Présente sur le podium continental sans discontinuer depuis 2009, troisième au ranking mondial derrière les États-Unis et l’Espagne, l’Équipe de France féminine se présentera en Espagne en septembre prochain avec de belles ambitions. Années après années, la France perdure au plus haut-niveau, et peut compter sur un renouvellement de son effectif au fur et à mesure des campagnes, grâce notamment au travail de formation extraordinaire de l’ensemble du basket français. Avant tout cela, place aux qualifications à l’Euro 2019 et au match contre la Slovénie samedi soir à Celje, si important pour la première place de la poule et la qualification ».

Valérie Garnier, entraîneur de l’Équipe de France féminine : « Nous avons hérité d’un tirage au sort plutôt compliqué, dans un groupe très relevé. Nous retrouverons la très expérimentée équipe de Grèce, que nous avons joué deux fois à l’Euro 2017, compétition où elle avait atteint le dernier carré. Le Canada, que l’on retrouve à chaque compétition mondiale, est une équipe de grande qualité et qui reste très dangereuse malgré l’arrêt de certaines cadres. Enfin, la Corée du Sud, une équipe asiatique qui nous emmène dans un basket différent du nôtre et sur laquelle nous avons peu d’information. L’ambition du groupe sera de mettre tout en œuvre pour aller chercher la première place du groupe ».

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Coupe du Monde 2018
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Février 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La FIBA a procédé ce mardi midi à Tenerife (Espagne) au tirage au sort des groupes de la Coupe du Monde 2018 qui se déroulera du 22 au 30 septembre 2018. Les Bleues, vice-championnes d’Europe en titre, ont hérité d’un groupe très relevé en compagnie de la Corée du Sud, la Grèce et le Canada.

Sélection - Episode 8 - Rebondir

Surtitre: 
EuroBasket 2017
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Septembre 2017
Vignette: 
Chapeau: 
Après leur revers inaugural face à la Finlande, les hommes de Vincent Collet ont l'occasion de rectifier le tir avec une série de deux matchs en deux jours face à la Grèce et à l'Islande. #TeamFranceBasket
crédit: 
Images et montage : Tommy Hombert
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/_Vy_wg6abSE" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

L’art du rebond

Corps: 

Les Bleus vont pour l’instant se contenter d’une réputation d’équipe à réaction. Mais après leurs débuts manqués face aux hôtes des lieux finlandais jeudi soir, c’était tout ce qu’ils pouvaient souhaiter. La constance est la prochaine étape à franchir. Dans l’urgence ils ont livré une première mi-temps de haute volée notamment offensivement. Après un 0-5 initial qui faisait craindre le pire, l’Equipe de France a trouvé dans la rage d’Evan Fournier et l’efficacité de Joffrey Lauvergne les artificiers en chef qui l’ont lancée. Un 15-2 express donnait le ton des 20 premières minutes.

Huit marqueurs différents, de la course, du collectif, de l’adresse, la fluidité du jeu déployé à Toulouse était de retour face à des Grecs impuissants. Si Ioannis Bourousis près du cercle et Thanasis Antetokounmpo dans les airs limitaient un instant les dégâts, l’écart n’a jamais cessé d’enfler. Avec un rythme remarquable les Bleus signaient une réussite aux tirs surréaliste de 71%, alimentant parfaitement leurs intérieurs et créant des décalages permanents pour les extérieurs. 27 points en premier quart-temps, 28 au deuxième le TGV français n’a jamais ralenti laissant les Hellènes à quai (55-36).

En digne représentants du basket d’Euroleague les troupes de Costas Missas ont ensuite durci les débats, tentant un habituel coup de pression sur le corps arbitral et poussant les Tricolores à porter bien plus longtemps le ballon plutôt que de le partager. Tactique pas franchement payante. La faute, encore, à Lauvergne, inspiré dans ses tirs et à Evan Fournier, auteur d’un shoot à 8 mètres au buzzer des 24 secondes lors d’un léger moment de flottement. Une faute technique et une claquette dans la foulée portaient l’écart à 24 unités (71-47, 27e) avant que quelques absences ne gâchent ce bel ouvrage, laissant une lueur d’espoir à la Grèce.

Une possibilité rendue plus concrète encore en l’espace de quatre minutes cauchemardesques ponctuées par un 12-2 signé Georgios Printezis, aussi efficace de près que de loin. Le kop grec présent à Helsinki retrouvait la voix et son équipe la mire. Nick Calathes, pourtant loin d’être un spécialiste en la matière, se joignait au tir de barrage, faisant passer de vraies sueurs froides dans le camp français (78-72). Le capitaine Boris Diaw s’assurait cependant que ces frayeurs n’iraient pas plus loin, distribuant deux passes décisives depuis le poste bas puis Thomas Heurtel, à trois-points à l’entrée de la dernière minute, donnait le coup de grâce. Avant d’affronter l’Islande, l’Equipe de France s’est donc rassurée, peut encore tout envisager quant à son classement final dans la poule et cherchera à gommer ses passages à vide qui la rendent parfois si vulnérable.

France bat la Grèce 95-87

Toutes les infos et les statistisques  du Team France Basket sont sur : teamfrancebasket.com

 

Surtitre: 
EuroBasket 2017
Date d’écriture: 
Samedi, 2. Septembre 2017
Vignette: 
Chapeau: 
Après son entrée en lice manquée à l'EuroBasket, l’Equipe de France a parfaitement corrigé le tir en dominant la Grèce (95-87) prouvant que c’est bien sur la durée que se jouent les compétitions internationales.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/NXTffCkvY0M" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
match_ID: 
364551

La France termine deuxième

Corps: 

En battant l'Espagne (77 à 72) lors de la première journée, l'Equipe de France U15 a entamé de la plus belle des manières le tournoi de l'amitié 2017. Le lendemain face au pays hôte, les jeunes tricolores ont dû céder face à une équipe talentueuse mais n'a pas à rougir de sa prestation dans "cette finale". Hier, les protégés de Stan Hacquard ont conclu la compétition en battant l'Italie (72-59).

"Ce résultat est de bon augure pour l'avenir pour cette génération 2002 pourtant privée de plusieurs éléments" confiait le coach français au sortir de cette première expérence internationale.

Tournoi de l'Amitié à Mesolongi en Grèce du 30 août au 1er septembre 2017
Mercredi 30 août : France - Espagne : 77-72
Jeudi 31 août : France - Grèce : 54-57
Vendredi 1er septembre : France - Italie : 72-59

Classement final :
1. Grèce
2. France
3. Espagne

4. Italie

Surtitre: 
Tournoi de l'Amitié
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Samedi, 2. Septembre 2017
Vignette: 
Chapeau: 
L'Equipe de France U15 masculins a terminé deuxième du Tournoi de l'Amitié juste derrière le pays hôte, la Grèce.

Attention danger

Corps: 

5e du dernier Euro, la Grèce veut faire mieux. En l’absence de l’ailier des Milwaukee Bucks, Giannis Antetokounmpo (qui a annoncé son forfait il y a deux semaines), Nick Calathes – Ioannis Bourousis – Georgios Printezis seront les leaders de cette formation Hellène, pas toujours vu à son avantage en préparation (5 victoires et 3 défaites) mais a parfaitement débuté la compétition face à l’Islande (90-61). Les Champions d’Europe U20 2009 sont également de la partie avec en première ligne les talentueux Vangélis Mantzaris et Kostas Papanikolaou.

Lors de leurs différentes confrontations, la Grèce est sortie victorieuse à 29 reprises face à la France (18 victoires) soit un pourcentage de seulement 38,3% de victoires face aux Hellènes. Entre 1984 et 2006, les Grecs, véritables bêtes noires des tricolores, ont enchainés 18 victoires pour seulement 3 défaites. Depuis l’équilibre est de retour et la France n’a plus perdu face à la formation hellène à un EuroBasket depuis 2005 et la terrible désillusion vécue en demi-finale face à Diamantidis et ses partenaires.
Cette année encore, en s’appuyant sur des joueurs d’expérience issus principalement des deux grands clubs grecs, l’Olympiakos et le Panathinaïkos, la Grèce constituera un véritable danger. Elle ne lâchera rien elle l’a déjà prouvé par le passé. La France est prévenue.

La stat : La France n’a jamais, en 47 rencontres internationales, battu la Grèce de + de 9 points.

Samedi 1er septembre à 15h30 (heure française) : Grèce – France - En direct sur Canal+ Sport à partir de 15h15

Surtitre: 
EuroBasket 2017 – Preview
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Samedi, 2. Septembre 2017
Vignette: 
Chapeau: 
Sans aucun doute l’adversaire le plus redouté et redoutable de ce premier tour pour les Bleus, même privée de sa star Giannis Antetokounmpo, la Grèce reste un gros morceau, qui s’appuie sur des joueurs rompus aux compétitions européennes et qui historiquement ont toujours donné du fil à retordre aux sélections tricolores. Un vrai test pour les Tricolores.

Réactions après Grèce-France

Surtitre: 
La Minute Inside
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 25. Juin 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Réactions dans le vestiaire tricolore et moments de joie après la qualification des Bleues pour la finale de l'EuroBasket Women2017 !
Social_posts: 
<iframe allowfullscreen="true" allowtransparency="true" frameborder="0" height="315" scrolling="no" src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F1111616448971694%2F&amp;show_text=0&amp;width=560" style="border:none;overflow:hidden" width="560"></iframe></p>

Les Bleues en finale de l'Euro !

Corps: 

Si les deux équipes se sont rencontrées en phase de poule et que la France l'avait emporté, l'enjeu est tout autre à l'O2 Arena ce samedi soir avec une place en finale de l'Euro à la clé. Nikolopoulou et Maltsi ne tardent pas à se mettre en jambes. Cette dernière, 3e meilleure marqueuse de la compétition avant la partie, passe ensuite la défense française en revue. Miyem par deux fois dans la peinture ramènent les Bleues à hauteur avant que Skrela ne fasse passer les siennes en tête. Amant, Sotiriou et Ciak se répondent coup pour coup. Quatre lancers d'Olivia Epoupa en fin de période, suivis par cinq points de rang d'Alexia Chartereau permettent aux Françaises de faire le break après 10 minutes (23-17).

Chartereau encore elle marque dans le drive mais Spanou puis Spyridopoulou tentent de ramener les Grecques à hauteur. Nikolopoulou continue d'apporter son agressivité tandis que Marine Johannes fait lever les foules par un tir primé en fin de possession. Les défenses ont pris le pas sur les attaques dans un quart-temps remporté 13-12 par la Grèce. Il faut la bataille près du cercle de Diandra Tchatchouang et d'Helena Ciak (7 rebonds à la pause) pour que les Bleues virent en tête à la mi-temps (35-30).

Au retour des vestiaires, Diandra Tchatchouang fait parler la poudre. D'abord en provoquant des fautes et en sanctionnant sur la ligne des lancers, puis sur un 2+1 dont elle a le secret. Sarah Michel marque ensuite avant que la sirène des 24 secondes ne sonnent mais Sotiriou l'imite à 3 points. Ciak par deux fois score et laisse les Bleues en tête. Miyem sur la ligne des lancers francs puis Marielle Amant en fin de période permettent aux Françaises de conserver leur pécule d'avance (52-47).

L'air est irrespirable à l'O2 Arena. Tchatchouang place un énorme contre puis Epoupa score du bout des doigts, mais Spyridopoulou marque de loin. Le public français pousse, et Epoupa sur un service de Johannes marque à 3 points. Johannes l'imite et envoie une ficelle pour donner 10 points d'avance aux Françaises à 6 minutes du terme. La Grèce semble émoussée physiquement à l'image de ses deux leaders, Maltsi et Kaltsidou disparues au fil des minutes. Les Bleues déroulent dans cette fin de partie. Diandra Tchatchouang marque de loin et scelle la victoire tricolore. Les Bleues retrouvent la finale de l'Euro pour la troisième fois d'affilée. Les Tricolores affronteront l'Espagne demain dimanche (20h30) pour un affrontement qui s'annonce épique.

France bat Grèce : 77-55

 

 

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Prague, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 24. Juin 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L'Equipe de France s'est qualifiée pour la finale de l'Euro en dominant la Grèce ce samedi en demi-finale (77-55). Les Bleues se qualifient donc pour la finale (la 3e de rang dans la compétition continentale) et retrouveront l'Espagne dimanche (20h30, en direct sur W9 et Canal +).
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">La France finit par faire craquer la Grèce et décroche son billet pour la finale de l&#39;<a href="https://twitter.com/hashtag/EuroBasketWomen2017?src=hash">#EuroBasketWomen2017</a> ! <a href="https://twitter.com/hashtag/FRAGRE?src=hash">#FRAGRE</a> <a href="https://t.co/jsBswqLiSF">pic.twitter.com/jsBswqLiSF</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/878709100233850881">24 juin 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Pages

S'abonner à RSS - Grèce
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'