Coupe de France

Coupe de France - 64e de finale
Les 64e de finale ont rendu leur verdict
Ce soir les 64e de finale de la Coupe de France ont connu leur lot de surprise mais aucun club de JEEP Elite n'est tombé. Cholet, Le Portel, Orléans et Roanne seront donc au rendez-vous des 32e d...
Strasbourg, Limoges, Dijon et Monaco au Top 8
Ce soir à l'occasion du tour préliminaire de la Coupe de France, les quatre clubs de JEEP Elite, Strasbourg, Monaco, Limoges et Dijon ont validé leur billet pour le Top 8...
Saint Vallier piège Aix-Maurienne
Ce soir lors des 64e de finale de la Coupe de France, Cholet a surclassé le Stade de Vanves (93-74) et Saint Vallier a piégé Aix-Maurienne 82-79. La suite et la fin de ce prem...
Un tour préliminaire qui vaut cher
Demain à 20h00, aura lieu, pour 8 clubs de JEEP Elite (huit premiers de la saison 2018/2019), le tour préliminaire de la Coupe de France. Ce premier match officiel de la saison aura pour enjeu une qualification directe pour les quarts de finale.
Andrézieux a fini par craquer
En match avancé des 64e de finale de la Coupe de France, le pensionnaire de NM1, Andrézieux-Bouthéon a longtemps cru que l'exploit était possible mais Antibes a fini par emporter la décision (73-...
Caen résiste à Saint Quentin
Ce soir en match avancé des 64e de finale de la Coupe de France, Caen (NM1) a te...
Cergy profite d'un Lorient diminué
La Coupe de France reprend ses droits
Les affiches des 32e de finale

Pages

Les dockers retrouvent la Coupe

Corps: 

Les finales de la Coupe de France Entreprise se sont déroulées du 30 mai au 1er juin dernier à la Baule (44). Durant tout le week-end les 7 équipes engagés ont vendu chèrement leur peau et partagé de bons moments de convivialité. L'oragnisation assurée par l'ASC Escoublac a été des plus réussie.

L'histoire retiendra qu'en finale, Le RC Port du Havre a largement dominé la Gendarmerie Nationale 77 à 47. C'est l'équipe Europcar qui termine troisième.

Les autres équipes engagées lors de cette finale étaient : ASN des Douanes, Compagnie des Transports Strasbourgeois, le département du Val de Marne et le club EuroNantes.

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Finales Coupe de France Basket entreprise
Date d’écriture: 
Jeudi, 13. Juin 2019
Vignette: 
Chapeau: 
10 ans après leur dernier titre, les Dockers du Havre ont remporté la Coupe de France basket entreprise. Le 10e titre des Havrais met fin à l'hégémonie de l'Eurométropole de Strasbourg, vainqueur des 7 précédentes éditions.

Les finales 2019 vues par Thib'

Corps: 


Retrouvez plus de vidéos de Thib ‘ sur sa chaîne Youtube La Boîte à Sports

Plus d'infos sur le Challenge Benjamins

Catégorie: 
Surtitre: 
Challenge Benjamin(e)s
Date d’écriture: 
Jeudi, 23. Mai 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les KopKids représentés par Thib' étaient présents à Paris pour les finales du Challenge Benjamin(e)s 2019 à l'AccorHotels Arena. Il nous a ramené une petite vidéo...

L'ASVEL en costaud

Corps: 

Une ASVEL en quête d’un trophée pour valider sa domination en saison régulière. Un MSB désireux de remporter la Coupe un an après la conquête du titre de champion. La confrontation s’annonçait explosive. Elle l’a été dès les premières minutes avec des échanges d’une remarquable intensité. L’ASVEL cherche bien souvent à imposer sa puissance physique mais Richard Hendrix et Will Yeguete ont rapidement relevé le défi, poussés par plusieurs milliers de supporters oranges. Tenant le choc dessous, Le Mans trouvait en Valentin Bigote un scoreur providentiel. Le Nordiste a livré un petit récital lors du premier quart-temps (11 pts), attaquant le cercle avec agressivité et efficacité. Les rotations se mettaient au diapason et sur un tir primé de Jonathan Tabu, le MSB creusait un premier écart significatif (14-21, 9’).

Au complet depuis peu, Le Mans a les ressources pour rivaliser sur la longueur. D’autant plus que Richard Hendrix, gros CV européen pas toujours à son aise cette saison, a tenu la raquette en première période, malgré ses difficultés à sortir sur l’ancien NBAer Adreian Payne. En dépit de sa réussite et de la bonne entrée de Théo Maledon, l’ASVEL ne parvenait pas à combler son retard, Zvezdan Mitrovic montant peu à peu dans les tours pour finalement récolter une faute technique qui enflammait un peu plus les tribunes de l’AccorHotels Arena. Sans adresse (26,7%), dominée au rebond (18-26), l’ASVEL tanguait face à une équipe à la détermination et à l’engagement remarquables.

Comme un symbole, Yeguete, monumental, arrachait un rebond offensif dès le retour des vestiaires et Juice Thompson décochait deux flèches longue distance (28-41). Le moment choisi par les Rhodaniens pour hausser le ton défensivement. Un 0-7 les relançait et le MSB payait un lourd tribut aux fautes, voyant son avance fondre sur la ligne des lancers-francs. La dimension physique montait encore d’un cran, les 14.204 spectateurs de la finale se préparant à un money-time étouffant (49-49, 30’).

Les esthètes pouvaient passer leur tour samedi à Paris. La sueur, la hargne et les muscles ont régné sur la finale. Il faudra ainsi patienter plus de quatre interminables minutes pour enfin voir un panier lors du quatrième quart-temps. Un shoot improbable, avec la planche, de Théo Maledon, suivi quelques secondes plus tard d’un autre tir lointain, de David Lighty. Deux uppercuts déterminants dans un combat de tous les instants et dont Le Mans ne se relèvera pas (58-52, 35’). Totalement aphones les Manceaux n’ont alimenté la marque qu’avec quelques maigres lancers-francs (2 paniers en 10 minutes !), l’ASVEL, en costaud, allant, elle, chercher les points près du cercle. Sous les yeux ravis de Tony Parker les Villeurbannais remportent leur première Coupe de France depuis 2008.

Catégorie: 
Surtitre: 
FINALE COUPE DE FRANCE ROBERT BUSNEL
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
L'ASVEL, malmenée, a finalement étouffé Le Mans lors de la deuxième mi-temps de la finale de la Coupe de France pour remporter le trophée, 70-61.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F2196426813756053%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F363948494479115%2F&show_text=0&width=267" width="267" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157338074172996&width=500" width="500" height="540" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157338059737996&width=500" width="500" height="540" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">14 204 spectateurs ont assisté aujourd&#39;hui aux finales de la <a href="https://twitter.com/hashtag/CDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFBasket</a> à l&#39;<a href="https://twitter.com/AccorH_Arena?ref_src=twsrc%5Etfw">@AccorH_Arena</a> ... <a href="https://t.co/jiD893dSXU">pic.twitter.com/jiD893dSXU</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1127279369754435585?ref_src=twsrc%5Etfw">May 11, 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

La SIG autoritaire

Corps: 

Si Cholet Basket est le club le plus titré de la Coupe de France U17 (6 victoires), Strasbourg fait désormais figure d’invité régulier du rendez-vous parisien avec deux sacres récents en 2015 et 2016. Une affaire de spécialistes donc, spectaculairement lancée par l’aérien pivot choletais Rodney Rolle. Dominateur près du cercle, il permet à son équipe de prendre le meilleur départ (12-16). Mais la SIG dispose dans son effectif d’une triplette d’internationaux qui ont rapidement pris les choses en main. Clément Frisch, Jayson Tchicamboud, Lucas Beaufort étaient de l’Euro U16 l’été dernier et avaient atteint le dernier carré de la compétition. A l’AccorHotels Arena ils ont signé des 31 des 43 points strasbourgeois lors de la première mi-temps, faisant apprécier la variété de leur panoplie offensive.

L’écart est de 13 points à la pause et va se stabiliser lors d’un troisième acte où les paniers se font rares. Les Choletais ne peuvent pleinement exploiter l’impact de leurs intérieurs, trahis par une réussite famélique aux tirs primés : 1/17 après 30 minutes. Rolle poursuit malgré tout son œuvre de destruction massive, bien aidé par Kevin Marsillon Noleo. Mais la SIG trouve, elle, d’autres options, avec de bons passages de Luka Bogavac et Valentin Tschamber. Matheo Leray finira bien par mettre un terme à l’incroyable mauvaise série de son équipe de loin mais Strasbourg a fermement le match en main et Abdel Loucif peut commencer à ouvrir son banc, conscient de la supériorité de ses troupes. La SIG n'a jamais tremblé et s'installe un peu plus dans le gratin de la formation française.

Catégorie: 
Surtitre: 
COUPE DE FRANCE U17 MASCULINE
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Strasbourg a remporté sa troisième Coupe de France U17 lors des cinq dernières éditions en dominant Cholet 79-67.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F849796348713011%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157337417722996&width=500" width="500" height="521" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F396720590922941%2F&show_text=0&width=266" width="266" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157337391312996&width=500" width="500" height="540" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Quand la <a href="https://twitter.com/sigstrasbourg?ref_src=twsrc%5Etfw">@sigstrasbourg</a> gagne la finale <a href="https://twitter.com/hashtag/CDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFBasket</a> en U17, il y a de la casse Félicitations ! <a href="https://t.co/gYJHNj8uQa">pic.twitter.com/gYJHNj8uQa</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1127207893441425408?ref_src=twsrc%5Etfw">11 mai 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Une véritable démonstration !

Corps: 

Pour la deuxième année consécutive, deux des meilleurs centres de formation français se retrouvaient en finale de la Coupe de France U18 féminines à l’AccorHotels Arena. Les normandes s’étaient imposées de trois petits points en 2018 et les deux équipes ont pu prendre la température une semaine auparavant lors de la finale du Final Four de la même catégorie. Dans une rencontre à sens unique, l’ USO Mondeville avait facilement disposé du FC Lyon Asvel Féminin 73-53.

La tension est palpable en ce début de rencontre avec deux formations que l’on sent sur la réserve. La jeune arrière de l’USO, Vaciana Gomis sur un and one acrobatique et un drive offre six points d’avance à sa formation et Mondeville mène la danse (8-2, 5’). Les Normandes défendent fort, avec beaucoup d’intensité et les jeunes Lyonnaises ont le plus grand mal à se mettre en jambes. Après un premier quart-temps à sens unique, Mondeville a fait le break (17-4).

Aminata Gueye fait parler sa puissance en début de deuxième quart-temps. Très actives aux rebonds, Mondeville ne laisse aucune seconde chance à leurs adversaires. Louise Bussière, appelée en Équipe de France U18 avec un an d’avance, fâchée avec son tir enfonce le clou (27-4, 16’). Mondeville livre un match de très haute facture, c’est une véritable démonstration et la première mi-temps se termine sur un score surréaliste (43-4).

Les Lyonnaises se montrent beaucoup plus agressives en début de deuxième mi-temps mais peinent à conclure leurs occasions malgré un tout autre visage affiché (51-13, 25’). Lisa Cluzeau et Ewl Guennoc, coup sur coup à 3 points en rajoutent une couche et Mondeville est définitivement intouchable (59-22, 30’).

Les Normandes sont redoutables en contre-attaque et Vaciana Gomis, encore elle, creuse l’écart (63-24, 34’). L’USO Mondeville est bien l’équipe la plus dominante dans sa catégorie d’âge en France, toutes les joueuses apportant dans divers domaines. Adèle Detchart sur un shoot tête de raquette donne 40 points d’avance à son équipe (70-30, 37’).
Reléguée en LF2 chez les professionnelles, Mondeville conclue sa superbe saison avec une seule défaite en U18 et deux titres.

Mondeville - Lyon : 73-48

Catégorie: 
Surtitre: 
COUPE DE FRANCE U18 FÉMININE
Auteur: 
Clément Daniou
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
L'USO Mondeville n'a fait qu'une bouchée du FC Lyon ASVEL Féminin et s'impose 73 à 48.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">[Finales de la Coupe de France 2019] On profite de la mi-temps de la finale U17 masculins pour revoir les highlights de la finale de ce matin : <a href="https://twitter.com/usombasket?ref_src=twsrc%5Etfw">@usombasket</a> U18 - <a href="https://twitter.com/ASVEL_Feminin?ref_src=twsrc%5Etfw">@ASVEL_Feminin</a> U18 <a href="https://twitter.com/hashtag/CDFbasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFbasket</a> <a href="https://t.co/h2uYlHYgyV">pic.twitter.com/h2uYlHYgyV</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1127195282788225026?ref_src=twsrc%5Etfw">11 mai 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F1100579693461911%2F&show_text=0&width=267" width="267" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157337158177996&width=500" width="500" height="521" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157337147302996&width=500" width="500" height="540" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe>

Ballons de Cristal 2019

Corps: 

Collège Joueur / Joueuse - Emmeline Ndongue
Joueuse intelligente, dynamique et remarquable d'abnégation, Emmeline Ndongue est une intérieure reconnue et redoutée. Elle excelle dans les tâches défensives et en fait même sa marque de fabrique. Joueuse emblématique du Bourges Basket et de l’Equipe de France (193 sélections), elle est le parfait complément de Céline Dumerc sur et en dehors du terrain. Tout au long de sa carrière, elle a raflé de nombreuses médailles en sélection : Or à l’Euro 2009, Bronze à l’Euro 2011, Argent aux JO 2012, Argent à l’Euro 2013, et de nombreux titres en club : 1 Euroligue en 2001, 1 Eurocup en 2006, 5 Championnats, 4 Coupes de France. Depuis sa retraite en 2014, elle s’est engagée avec Paris 2024 en devenant notamment « ambassadrice éducation ».

Collège Dirigeant(e) - Philippe Restout
Philippe Restout a été médecin des Equipes de France, membre et président de la Commission médicale fédérale, membre et président de la Commission disciplinaire du dopage FFBB, membre du Conseil médical de la FIBA, président de la commission médicale LNB. Elu au Comité Directeur de la FFBB entre 1992 et 2012 et vice-président de la FFBB. Il fait partie du Conseil d’Honneur de la FFBB.

Collège Officiel(le) - Astride Schneider
Avec Eliane Dibarboure ou Sylvie Lacaille, Astride Schneider fait partie des pionnières de l’arbitrage féminin à haut niveau. Elle est la seule femme à figuer sur la liste des 10 arbitres français FIBA en 1992-1993. Elle s’est également investie en tant que membre de la Commission Fédérale des Arbitres et Marqueurs Chronométreurs (CFAMC) à partir de 1985, de la Commission du Haut Niveau féminin au début des années 1990 et en tant qu’élue au Comité Directeur de la FFBB.

Collège Technicien(ne) - Bernard Grosgeorge
Agrégé en éducation physique et docteur en Sciences du Sport, Bernard Grosgeorge est l’auteur d’ouvrages de référence en science du sport et tout particulièrement en basket-ball. Aux côtés de Gérard Bosc, avec lequel il a beaucoup écrit, il a contribué grandement à la diffusion du savoir technique et à la recherche dans ce domaine. Sur le terrain, Bernard Grosgeorge a mis son expertise au service des joueurs et joueuses de l’INSEP, en tant qu’entraineur national, entre 1992 et 2008.

Le Ballon de Cristal :
Trophée fédéral remis aux acteurs majeurs du basket français appartenant aux quatre grandes familles : Joueurs, Dirigeants, Officiels et Techniciens, pour l’engagement dont ils ont fait preuve tout au long de leur carrière. Cette récompense créée en 2005 est remise à l’occasion de différents évènements de la Fédération.

Palmarès du « Ballon de Cristal »
2018 : Alain Digbeu, Frédéric Forté, Geneviève Guinchard, Jacqueline Palin
2017 : Ronny Turiaf, Pierre Collomb, Alain Garos, Pierre-Yves Bichon
2016 : Nicole Antibe, Francis Flamme, Goran Radonjic, Jean-Luc Monschau
2015 : Jérôme Fournier, Christian Fra
2014 : Lucien Legrand, Jean-Luc Desfoux, Pascal Dorizon, Laurent Foirest
2013 : Pierre Vincent, Edwige Lawson-Wade, Paoline Ekambi, Jean-Michel Sénégal, Aymeric Jeanneau, Cathy Malfois
2012 : Irène Guidotti, Philip Szanyiel, Yannick Souvré
2011 : Odile Santaniello
2010 : Alain Gilles
2009 : Isabelle Fijalkowski, Hervé Dubuisson
2008 : Laure Savasta, Chantal Julien
2006 : Antoine Rigaudeau, Cathy Melain
2005 : Loëtitia Moussard

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2019
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Comme chaque année, à l’occasion des finales de la Coupe de France, la Fédération Française de BasketBall récompense, d’un « Ballon de Cristal », des acteurs majeurs du basket français. Ce samedi, Emmeline Ndongue, Philippe Restout, Astride Schneider et Bernard Grosgeorge ont été honorés sur le parquet de l’AccorHotels Arena.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">A l&#39;occasion des finales de la <a href="https://twitter.com/hashtag/CDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFBasket</a>, la <a href="https://twitter.com/hashtag/FFBB?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FFBB</a> rendu un vibrant hommage à l&#39;ancienne joueuse de <a href="https://twitter.com/FRABasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@FRABasketball</a> <a href="https://twitter.com/Emmline14?ref_src=twsrc%5Etfw">@Emmline14</a> <a href="https://t.co/8pHeNEt3FA">pic.twitter.com/8pHeNEt3FA</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1127269455187279872?ref_src=twsrc%5Etfw">11 mai 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Hommage à Pierre Fosset

Corps: 

Président du Bourges Basket depuis 1993, Pierre Fosset a façonné le club berruyer au fil des années au point d’en faire une référence du top niveau européen. Vainqueur de 3 Euroligue (1997, 1998, 2001), 1 Coupe Ronchetti (1995), 1 EuroCup (2016), le Bourges Basket est le club français le plus titré de l’histoire avec 10 Coupe de France et 14 titres de champion de France battant ainsi le record historique du Clermont Université Club. Pierre Fosset ne s’est pas contenté des victoires sportives, il a également contribué au développement structurel de son club et du basket féminin en général. Il est notamment à l’origine en 2013 des premiers états généraux du sport féminin en équipe. Après 26 ans à la tête du Bourges Basket, Pierre Fosset cèdera sa place de Président à l’issue de cette saison. Bravo et merci Président !

Catégorie: 
Surtitre: 
Finales de la Coupe de France 2019
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avant le coup d’envoi de la finale féminine de la Coupe de France opposant le Bourges Basket aux Flammes Carolo, la Fédération Française de BasketBall a rendu hommage à Pierre Fosset l’emblématique Président de Bourges.

Deux finales à enjeux

Corps: 

Chez les féminines, la finale de la Coupe de France, Trophée Joé Jaunay, opposera pour la 3e année consécutive Bourges à Charleville Mézières. Bourges a remporté à deux reprises cette confrontation en 2017, et 2018. Le club Berruyer, du président Pierre Fosset, a remporté 10 fois cette Coupe de France en 14 finales, alors que les Flammes Carolo tenteront, elles, de décrocher pour la première fois cette Coupe. L’équipe vainqueur obtiendra le précieux ticket pour l’Euroleague féminine la saison prochaine.

Olivier Lafargue, Entraîneur du Tango Bourges Basket : "Le Tango Bourges Basket est un club qui a du succès depuis de nombreuses années. La chose la plus importante ici est de chercher à gagner des titres. La culture de la gagne est très ancrée, il y a une volonté d’être performant tout le temps. Cette finale est un moment important de notre saison et l’objectif est d’y arriver bien préparés. Les blessures d’Elodie Godin et de Sarah Michel nous pénalisent mais il faut que l’on reste concentré sur les choses que l’on peut maîtriser. Une victoire nous qualifierait directement en Euroleague la saison prochaine mais je ne veux pas y penser. On doit seulement se préoccuper du présent et sur ce qu’on a à faire sur le terrain."

Romuald Yernaux, Entraîneur des Flammes Carolo Basket Ardennes : "On aborde cette finale dans des conditions particulières. Actuellement, on se préoccupe plus des joueuses blessées et de savoir qui va pouvoir jouer. Malgré tout, il faudra mieux appréhender l’événement et être prêt à jouer, avant de penser à gagner un trophée. C’est ce qui nous a manqué les années passées. Malheureusement, le scénario se répète et cette saison encore, nous ne sommes pas au complet pour travailler. C’est pénalisant car on ne dispose pas d’un effectif très étoffé. Préparer une équipe dans ces conditions devient très compliqué. On n’aura pas tous nos atouts à faire valoir et contre une équipe comme Bourges c’est toujours gênant."

Chez les masculins, le club du président Tony Parker, le LDLC ASVEL, va tenter de remporter sa 10e Coupe de France en 16 finales. Il prendrait ainsi sa revanche sur le MSB vainqueur en 2016 contre l’Asvel. Le Mans de son côté cherchera à lever le trophée Robert Busnel pour la 5e fois en 7 finales jouées et gagner sa place en Basket Champions League (BCL- Tour préliminaire).

Zvezdan Mitrović, Entraîneur de LDLC ASVEL :  "C'est la première fois que je joue ici à l’AccorHotels Arena depuis que j’entraîne en France. J’ai de nombreuses expériences de matchs couperets en Leaders Cup et en Playoffs mais pas en finale de la Coupe de France. Tout le monde est très excité de jouer ici. Une victoire en Coupe de France est importante, pas seulement pour valider notre bonne saison mais pour l’histoire du club également. Tout le monde aborde ce match avec beaucoup de sérieux, que ce soit les joueurs mais aussi le staff. Le Mans est une bonne équipe avec de nombreux joueurs d’expériences. Gagner ne sera pas facile."

Éric Bartecheky, Entraîneur du Mans Sarthe Basket : "Il faut réussir à dissocier la Coupe de France et le championnat qui sont deux compétitions différentes. En championnat, nous avons eu une saison faite de hauts et de bas mais le principal sera notre place à la fin des 34 journées. Aujourd’hui, nous sommes qualifiés pour les playoffs mais on a encore la possibilité de sortir des 8. On est sur une série de cinq victoires et c’est toujours mieux d’avoir enchaîné quelques victoires avant d’aborder une finale, dans un contexte différent à l’AccorHotels Arena où il y aura beaucoup de monde. On n’arrive pas avec des doutes mais l’ASVEL est aussi sur la même dynamique, eux depuis bien longtemps. De par leur classement, leur effectif et leur qualité de jeu, ce sont eux les favoris. Malgré tout, on se dit que sur un match tout est possible."

 

Le programme complet des finales de la Coupe de France 2019

Samedi 11 mai 2019
11h30 : Finale U18 féminines - en direct sur Youtube FFBB et Facebook FFBB
USO Mondeville - FC Lyon ASVEL féminin
Arbitres : Boris Bouchabou et Laura Llavador

14h00 : Finale U17 masculins - en direct sur Youtube FFBB et Facebook FFBB
SIG Strasbourg - Cholet Basket
Arbitres : Vincent Perret et Brahima Sissoko

16h30 : Finale Pros féminines (Trophée Joé Jaunay) - En direct sur RMC Sport 2
Bourges Basket (LFB) - FCBA Charleville Mézières (LFB)
Arbitres : Thomas Bissuel, Bertrand Peyridieu et Laure Coanus

19h00 : Finale Pros masculins (Trophée Robert Busnel) - En direct sur RMC Sport 2
Le Mans SB (JEEP Elite) - LDLC ASVEL (JEEP Elite)
Arbitres : Mehdi Difallah, Yohan Rosso et Grégory Dubois

Les dernières places disponibles sont sur billetterie.ffbb.com

Suivez toute l'actualité de la Coupe de France avec #CDFBasket et sur la page Facebook de la Fédération Française de BasketBall

Catégorie: 
Surtitre: 
Finales de la Coupe de France 2019
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Ce samedi 11 mai, se dérouleront les finales de la Coupe de France de basket devant près de 15 000 personnes à l’AccorHotels Arena. Pour les deux finales pros, Bourges - Charleville chez les filles et Le Mans - ASVEL chez les garçons, il y aura bien plus qu'un simple trophée à gagner, présentation des enjeux de ces deux finales.

Mulhouse-Pfastatt au bout du suspense

Corps: 

Comme les féminines plus tôt dans la soirée la finale du Trophée opposait deux équipes aux perspectives différentes. Mulhouse-Pfastatt débutera le week-end prochain les playoffs de NM2 tandis que Montbrison a terminé sa saison le 27 avril dernier. Les Foréziens ont jailli des starting-blocks, forçant Jean-Luc Monschau à stopper la rencontre au bout de trois minutes à sens unique (9-2). Porté par le duo Lionel Gaudoux-Armand Charles, Montbrison allait chercher près du cercle des paniers faciles et lorsque Mulhouse durcissait le ton, au rebond notamment, Rosaire Malonga jouait les pickpockets sur deux montées de balle consécutives. L’écart montait à +10 (24-14) mais plusieurs choix douteux contribuaient à le limiter après dix minutes de jeu (24-20).

Les Alsaciens revenaient sur le parquet avec une dureté retrouvée et seul Charles parvenait à trouver la faille. A 36 ans l’ancien espoir de Cholet aux 15 saisons de Pro B a beau sortir d’une saison blanche, son expérience pèse en Nationale 2. Avec 12 points dans le premier acte il maintient longtemps les siens en tête avant qu’un coup de chaud de Marvin Sarkis ne change la donne. Ses deux tirs primés rééquilibrent les débats et les deux équipes ne se quittent plus jusqu’à la pause (40-40).

Elles vont rester scotchées l’une à l’autre pendant tout le troisième acte. Une période très pauvre offensivement mais sauvée par deux shoots à 6,75 m. Le premier de Sarkis avec la planche, le second d’un Arthur Ekani particulièrement actif. Pas assez cependant pour donner de l’air à Mulhouse-Pfastatt. Leur adversaire d’un soir redonnait la balle à ses intérieurs dans la raquette, Lionel Gaudoux puis Quincy Hankins-Cole s’assurant que le money-time serait irrespirable (61-60, 35’). L’Américain, en grande difficulté sur la finale, obtenait les coups de sifflet qu’il avait désespérément réclamé pendant toute la rencontre et faisait mouche aux lancers-francs (67-63). Le moment choisi par Quentin Diehl pour surgir à deux reprises, imité à 20 secondes du buzzer par Lucas Plasse. A -2, Montbrison avait l'occasion d'envoyer le match en prolongation mais Gaudoux ratait un tir près du cercle. Une deuxième chance s'offrait au BCM quelques secondes plus tard et Rosaire Malonga punissait d'un tir primé plein de sang-froid le choix de Mulhouse de ne pas faire faute à +3.

Cinq minutes supplémentaires marquées par la rage de vaincre d'un Gaudoux intenable et la malice d'un Diehl insensible à la pression. Devant l'impossibilité de les départager, la finale partait pour une deuxième prolongation. Un deuxième acte version small ball dominé par les arrières alsaciens, le duo Plasse-Diehl artillant avec gourmandise au-delà de la ligne primée pour s'offrir le Trophée 2019.

Catégorie: 
Surtitre: 
Finale Trophée masculin 2019
Date d’écriture: 
Vendredi, 10. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Après une double prolongation Mulhouse-Pfastatt a fini par faire craquer Montbrison pour s'offrir le Trophée Coupe de France 93-82.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F388911278371094%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F2175895392459016%2F&show_text=0&width=267" width="267" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157335788957996&width=500" width="500" height="540" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/CDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFBasket</a> Brillant en prolongations, l&#39;arrière de Mulhouse Quentin Diehl a été élu MVP <a href="https://twitter.com/Pierre_Lannier?ref_src=twsrc%5Etfw">@Pierre_Lannier</a> de la Finale du Trophée masculin <a href="https://t.co/AyRVVAwV8T">pic.twitter.com/AyRVVAwV8T</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1126957430292791297?ref_src=twsrc%5Etfw">10 mai 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

La magie de la Coupe !

Corps: 

La finale 2019 du Trophée Coupe de France paraissait au premier abord déséquilibrée entre deux équipes au parcours diamétralement opposé en championnat. En effet, le Pays Voironnais de Quentin Buffard, vainqueur de l’édition en 2015 et 2ème au classement de la poule A de NF1 lors de la première phase se dressait face à l’US Orthez de Paco Laulhé avec un statut de favori à défendre. Les Orthéziennes, plus en difficulté en championnat espéraient faire perdurer la magie de la Coupe de France. 

Les Iséroises débutent la rencontre de la plus belle des manières avec 4 points consécutifs de Ramata Diakité qui met son équipe sur de bons rails. Cependant, la maladresse rythme les premiers instants du match où les deux clubs n’arrivent pas à prendre le meilleur sur l’autre. C’est le moment que choisit Lala Wane pour enfiler deux bombes à 3 points qui donnent 7 points d’avance à l’US Orthez. L’internationale sénégalaise domine ce début de rencontre et son compteur affiche 11 points à la fin du premier quart-temps.

La leader du Pays Voironnais Fabienne Constant, en grande difficulté en début de match marque enfin son premier panier après huit échecs consécutifs et redonne l’avantage à son équipe (20-19, 15’). C’est un véritable mano à mano que se livre les deux formations. Le moindre panier vaut de l’or, la maladresse restant le maître mot de cette première mi-temps conclue sur le score de 30 à 23 en faveur d’Orthez. 

La pause n’a pas vraiment d’effet positif sur les joueuses du Pays Voironnais qui mettent quatre minutes à marquer leur premier panier en deuxième mi-temps. Cependant, Cassandre Blanchon lance enfin les hostilités à 3 points et permet à son équipe de revenir à cinq petites longueurs (30-35, 25’). C’est ensuite au tour de l’US Orthez d’avoir le plus grand mal à inscrire un shoot mais le club des Pyrénées-Atlantiques reste en tête. (35-37, 30’)

Les Orthéziennes, à dix minutes d’un sacre en Coupe de France ne comptent pas laisser passer leur chance et Elodie Guillenteguy sur un drive main droite offre huit points d’avance à sa formation (43-35, 33’). La capitaine donne le ton dans ce dernier quart-temps et c’est encore elle sur un 3 points plein de sang-froid qui semble sceller le score de la rencontre (48-40, 38’). Le Pays Voironnais ne reviendra pas. 

US Orthez bat Pays Voironnais 52-45

Catégorie: 
Surtitre: 
FINALE TROPHÉE FÉMININ 2019
Auteur: 
Clément Daniou
Date d’écriture: 
Vendredi, 10. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
L'US Orthez a remporté le Trophée Coupe de France Féminin 2019 en dominant le Pays Voironnais, au terme d'un match très défensif : 52-45
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">[Trophée Coupe de France féminin] Les highlights de la finale Pays Voironnais US Orthez <a href="https://twitter.com/hashtag/CDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFBasket</a> <a href="https://t.co/FJPsrIZmd0">pic.twitter.com/FJPsrIZmd0</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1126919821394948096?ref_src=twsrc%5Etfw">10 mai 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F281548669462474%2F&show_text=0&width=267" width="267" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157335418222996&width=500" width="500" height="521" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157335414677996&width=500" width="500" height="521" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe>

Pages

S'abonner à RSS - Coupe de France
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'