Céline Dumerc

Coupes d'Europe féminines
Eurocoupe qui rit, Euroligue qui pleure
Première soirée contrastée sur le front européen pour les clubs français puique les trois représentants tricolores en Euroligue ont perdu alors que dans le même temps, en Eurocoupe, Basket Landes et C...
Céline Dumerc en visite chez les Bleues
Détentrice du record du nombre de sélection avec le maillot de l'Equipe de France (hommes et femmes confondus), et ex-capitaine emblématique, Céline Dumerc est passé salu...
Les CTS réunis à Anglet
Cette semaine les Conseillers Techniques Sportifs (CTS) de la FFBB était rassemblé pour leur traditionnel séminaire à Anglet.
Basket Landes a suivi le guide
Porté par une Céline Dumerc au four et au moulin, Basket Landes a battu Villeneuve d'Ascq dimanche. Grâce à cette victoire, les joueuses du Sud Ouest sont de retour dans le top 4 derrière Lyon, large vainqueur de Roche Vendée, et le duo Bourges - Lattes Montpellier qui s'affronte...
Basket Landes passe le test
Quatrième au classement, le club landais affronte samedi l'un des leaders du championnat, Bourges. L'occasion pour Céline Dumerc de retrouver son ancienne maison du Prado. Une semaine plus t...
Vis mon sport avec Céline Dumerc
La web série Vis mon sport propose à des sportifs ou anciens sportifs de haut-ni...
Céline Dumerc et Ann Wauters plébiscitées
Un barrage à franchir
En passant par la WNBA

Pages

Huit équipes pour le titre

Corps: 

Playoffs - Quarts de finale aller

Qui pour succéder à Lattes Montpellier, Champion de France LFB 2016 ? En plus des Gazelles, sept autres équipes visent le titre dans ces playoffs nouvelle formule. Le BLMA, premier de la saison régulière, affronte Hainaut Basket. Son dauphin, Charleville-Mézières, va trouver Nantes Rezé sur sa route. Les deux autres quarts se joueront entre Villeneuve d'Ascq et Mondeville d'un côté, Bourges et Basket Landes de l'autre. Revenue au Prado il y a deux semaines pour la journée 21, Céline Dumerc retrouvera son ancien cocon à l'occasion des playoffs.

Samedi 1er avril à 20h00
Lattes Montpellier (1) - Hainaut Basket (8)
Charleville-Mézières (2) - Nantes Rezé (7)
Villeneuve d’Ascq (3) - Mondeville (6)
Bourges (4) - Basket Landes (5)

Matches retour le 8 avril, belle(s) éventuelle(s) le 19 avril

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Playoffs
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 31. Mars 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les playoffs LFB commencent samedi avec les quarts de finale aller. Ces matches se jouent sur le terrain des quatre formations les mieux classées à l'issue de la saison régulière à savoir Lattes Montpellier, Charleville-Mézières, Villeneuve d'Ascq et Bourges. Un avantage de taille pour l'objectif ultime : le titre de Champion.

Des places à défendre

Corps: 

Leader du championnat, Lattes Montpellier validera définitivement sa première place en cas de succès à domicile face au Hainaut Basket. Les Gazelles, battues au match aller par les Nordistes, tenteront de prendre leur revanche. Charleville-Mézières, dauphin du BLMA, se rendra chez la lanterne rouge, Angers. Les Flammes restent sous la menace de Villeneuve d'Ascq. L'ESBVA espère le faux-pas ardennais mais doit d'abord l'emporter devant son public contre Lyon. En cas de succès, les Guerrières seraient assurées de finir dans le Top 3.

Entre Basket Landes et Bourges, la bataille risque d'être rude. L'enjeu sportif est clair mais pour que les Tango doublent les Landaises, il leur faudra combler l'écart du match aller et donc gagner de plus de 7 points. Juste en dessous, Mondeville ne devrait pas bouger de sa 6è place. La réception de Tarbes, qui voudra monter en puissance à l'approche des playdowns, doit permettre aux Normandes de préparer la suite.

L'autre match à suspense se jouera à Nice. Sous le soleil azuréen, Nantes Rezé devra défendre sa place face à une équipe niçoise bien décidée à éviter les playdowns malgré une saison difficile. Si les Déferlantes s'imposent, elles prendraient une vraie option pour une qualification en playoffs.

Ligue Féminine - Journée 21

Samedi 18 mars - 20h00
Mondeville - Tarbes
Lattes Montpellier - Hainaut Basket
Angers - Charleville-Mézières
Villeneuve d'Ascq - Lyon
Bourges - Basket Landes / 20h30 en direct sur SFR Sport 2
Nice - Nantes Rezé

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 21
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 17. Mars 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L'avant-dernière journée de championnat a lieu samedi avec une fois encore de forts enjeux aux différents étages du classement. Basket Landes se rend à Bourges avec la ferme intention de conserver sa quatrième place. Le retour de Céline Dumerc au Prado se fera devant les caméras de SFR Sport. Nantes Rezé joue son billet pour les playoffs sur le terrain d'un concurrent direct, Nice.

Dumerc porte Basket Landes

Corps: 

La capitaine des Bleues a livré une prestation de haut niveau contre les Angevines dimanche après-midi. Elle termine avec 20 points, 8 rebonds, 8 passes, 3 interceptions et 32 d'évaluation en 35 minutes.

 

Retour en vidéo sur sa prestation :

Surtitre: 
La Française du week-end - LFB (J16)
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Janvier 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Basket Landes a lutté pour venir à bout d'Angers et a pu compter sur une Céline Dumerc toujours au sommet de sa forme.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F1012748365525170%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Embouteillage au sommet

Corps: 
Ligue Féminine - Journée 11
 
Hainaut Basket - Tarbes 74-56
Nice - Bourges 77-70
Angers - Lattes Montpellier 58-64
Villeneuve d'Ascq - Nantes Rezé 67-74
Lyon - Basket Landes 56-66
 
Dimanche 18 décembre - 15h30
Mondeville - Charleville-Mézières
Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 11
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Samedi, 17. Décembre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La défaite de Bourges à Nice a relancé la course à la première place puisque trois équipes ont le même bilan à l'issue des matches aller (8v-3d). Vainqueur à Lyon, Basket Landes est officiellement leader devant Lattes Montpellier et les Tango. Une quatrième équipe pourrait rejoindre ce trio puisqu'en cas de succès dimanche à Mondeville, Charleville-Mézières serait également à huit victoires.

Basket Landes c'est costaud

Corps: 
Bourges, autre favori au titre, a eu toutes les peines du monde à battre Angers. Les locataires de Jean Bouin ont mené la vie dure aux Tango à l'image de Shaqwedia Wallace (16pts). Les filles du Cher ont finalement eu le dernier mot en toute fin de rencontre. Jo Leedham (14pts, 13rbds) a été très précieuse pour les Berruyères. Villeneuve d'Ascq n'a, de son côté, pas eu à forcer son talent face au promu Tarbes. Les Guerrières ont dominé la rencontre de la tête et des épaules grâce à Marielle Amant (17pts) ou encore Aby Gaye (11pts, 12rbds). Côté TGB, seule Elodie Christmann (16pts) est sortie du lot.
 
Enfin, Hainaut Basket a créé la surprise de la soirée en battant Nice. Cueillies à froid, les Niss'Angels de Romy Bär (20pts, 5rbds, 6int) sont passées proche du hold up en revenant de -24 (39-15, 15') à -2 (54-52, 40" à jouer). Joyce Cousseins-Smith n'a pas tremblé en convertissant ses 6 lancers-francs dans la dernière minute. Romana Hejdova a cumulé 14 points et 7 rebonds pour les Nordistes.
 
Résultats de la journée 3
 
Hainaut Basket - Nice 60-56
Tarbes - Villeneuve d'Ascq 42-81
Lattes Montpellier - Basket Landes 55-67
Angers - Bourges 62-65
 
Reste à jouer
 
Mercredi 19 octobre à 20h
Mondeville - Nantes Rezé
Charleville-Mézières - Lyon
Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 3
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 12. Octobre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur sur le parquet du Champion de France en titre Lattes Montpellier ce mercredi soir (67-55), Basket Landes conservere son invincibilié cette saison (3 victoires) et les partenaires d'une Céline Dumerc au four et au moulin (10pts, 7 passes, 7int) sont donc seules en tête du classement.

« Envie de revenir en bleu et gagner ma place »

Corps: 

Comment s’est déroulé la préparation et votre reprise avec votre nouveau club de Basket Landes ?
Cela se passe très bien. J’ai repris avec le groupe normalement le 5 septembre, date à laquelle j’aurais dû revenir si j’avais fait les Jeux de Rio. J’ai eu une petite semaine de reprise sans opposition, de travail de course et de pied, afin de ne pas prendre de risque car je n’avais pas rejoué véritablement depuis six semaines. Et depuis, j’avance tous les jours avec de moins en moins de douleurs et de plus en plus de sensations. Je manque peut-être un peu de foncier mais ça va revenir au fur et à mesure. Je ne suis pas encore à mon meilleur niveau mais je suis à 100% de mes capacités.

Comment abordez-vous cette nouvelle vie et cette saison à Basket Landes ?
C’est une bouffée d’oxygène pour moi. J’ai l’impression de redécouvrir des choses, d’être la petite gamine qui débarque dans un club. Je dois me réacclimater tout doucement à une nouvelle structure. Où se garer pour aller à l’entraînement, comment s’habiller... Des petites choses comme cela, tellement le mode de fonctionnement de Bourges était devenu normal pour moi. J’ai été super bien accueillie, j’ai déjà fait des rencontres humaines fortes. Je me sens très à l’aise aux côtés des gens avec qui je travaille. Et je n’ai qu’une hâte… que la saison reprenne.

 Comment jugez-vous votre nouvelle équipe ?
Elle peut faire de belles choses. On a des joueuses de qualité, je crois vraiment que le groupe a été formé de manière intelligente. Nous serons prêtes pour le match de samedi, pour poser la première brique de notre petite maison que l’on va essayer de construire cette saison.

Est-ce que cela ne va pas vous faire bizarre de disputer l’Open LFB avec un autre maillot que celui de Bourges ?
Jusqu’à présent, on a uniquement fait des matches amicaux avec des maillots d’entraînement. Donc je n’ai pas encore porté le maillot officiel. Mais j’avoue que la première fois où je vais le mettre, ça va me faire bizarre. Mais j’ai confiance et hâte. Je vais être fière de porter le maillot de Basket Landes, je n’ai pas d’appréhension. On va se lancer dans l’aventure à fond.

Comment abordez-vous cette première rencontre de championnat contre le Hainaut (samedi à 18h00, en direct sur LFB TV) ?
J’attends que l’on réussisse notre entrée en matière, de l’engagement et beaucoup de sérieux dans ce qu’on va y faire.  Maintenant c’est pour de vrai. On a fait des matches de préparation tout le mois. On est censés être en mesure de dominer le Hainaut sur le papier. Après, est-ce que le groupe sera prêt ? Dans quelles conditions sera l’adversaire ? On sait que c’est une équipe difficile à manœuvrer, que le contexte de l’Open et d’une nouvelle salle (ndlr, la Halle Carpentier à Paris) n’est pas simple à gérer. Il va falloir prendre ses marques.

D’un point de vue personnel, après le forfait de dernière minute avec les Bleues pour les J.O., avez-vous hâte de retrouver la compétition ?
Quand j’ai rejoué pour la première fois depuis ma blessure en match de préparation dans une petite salle à Orthez, j’étais stressée, j’avais une petite boule au ventre. Alors qu’on sait très bien que s’arrêter six semaines, ce n’est rien de grave. Ce n’était pas une blessure qui m’a éloignée des parquets très longtemps. Les matches amicaux m’ont permis de me relancer. Maintenant, je suis prête. Samedi, je vais prendre le match de la même manière que ces dernières années, sans me mettre de pression. J’ai juste envie de prendre du plaisir, de m’éclater avec mes nouvelles coéquipières et ce nouveau club, et démarrer la saison par une victoire.

Il y a quelques mois, vous vous posiez encore la question de la suite de votre carrière avec l’Équipe de France. Le forfait à l’aube des Jeux de Rio a-t-il fait avancer votre réflexion ?
Ce que je sais, c’est que le fait d’avoir terminé cet été 2016 par un forfait, me laisse un petit goût amer. Je n’ai pas envie de finir en Équipe de France de cette manière. J’ai envie de continuer. Il y a des fenêtres de qualification à l’Euro 2017 en novembre prochain (19 et 23 novembre à Chalon-sur-Saône et Clermont-Ferrand contre les Pays-Bas et l’Estonie), il y a des choses à voir avec mon club par rapport à la saison, comment cela va se dérouler et comment je vais me sentir physiquement... Mais si Valérie Garnier (ndlr, l’entraîneur de l’Équipe de France féminine) fait appel à moi, bien sûr que je vais avoir envie de revenir en bleu et de gagner ma place. Si j’avais pu participer aux Jeux Olympiques, je me serais peut-être positionnée différemment. Autant là, j’ai encore envie de continuer avec les Bleues.

Votre histoire avec le maillot tricolore se poursuit donc…
J’espère, mais cela ne dépend pas uniquement de moi. On a vu cet été que les jeunes joueuses ont fait le travail. Je serai sélectionnable, et je ferai tout pour redevenir sélectionnée. Ce que je dis souvent, c’est que ce n’est pas parce que j’ai joué 13 ans avec le maillot bleu qu’il m’appartient. À moi d’aller chercher ma place pour porter le maillot de l’Équipe de France encore un peu. Dans l’idée, j’aimerais pouvoir disputer une dernière compétition, à savoir l’Euro 2017. C’est pour moi un objectif.

Et pourquoi ne pas terminer votre carrière bleue avec un titre de Championne d’Europe, comme Cathy Melain en 2009 ?
Il suffit de m’écrire ça sur un petit papier et je signe tout de suite ! (rires) Terminer sur un titre continental comme Cathy Melain ça m’irait très bien. Malheureusement les histoires ne se répètent pas toujours. Mais ce serait magnifique !

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Propos recueillis par Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 27. Septembre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Nous avions quitté Céline Dumerc (250 sélections) à Rio au Brésil, blessée à la cheville gauche et forfait de dernière minute pour les Jeux. Rentrée en France, la meneuse de jeu s’est soignée et a repris le chemin de l’entraînement il y a trois semaines. Elle exprime ses attentes sur la saison avec le club landais et évoque son avenir avec les Bleues.
crédit: 
(Crédit : Julien Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fceline.dumerc%2Fposts%2F539832156212783%3A0&width=500" width="500" height="470" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

"Je console les autres"

Corps: 

Pouvez-vous revenir sur les circonstances de votre blessure ?

Jeudi nous avons eu la chance d’avoir accès à notre gymnase de compétition pour l’entraînement. Les photos officielles ont eu lieu juste avant. Je me vois y rentrer en me disant : c’est là que l’on va jouer. J’ai associé ça à Londres, j’étais vraiment excitée à l’idée de débuter ces Jeux Olympiques à Rio. Sur une action anodine, je saute pour faire une passe et sur la réception mon pied s’est mal repositionné et ma cheville a tourné. J’ai eu très mal mais je suis assez sensible à la douleur et dans ces circonstances tes sentiments sont plus développés. J’étais frustrée et j’ai pété les plombs. Cela m’arrive souvent de me tordre les chevilles et si j’ai pensé que je ne serai pas prête dans trois jours, jamais je n’ai imaginé ne pas participer à la compétition.

A quel moment avez-vous compris que votre participation était compromise ?

Immédiatement le staff a prodigué les premiers soins : glacer, compresser, garder la cheville en hauteur pour limiter l’œdème. Je suis rentrée aux vestiaires puis au village. Le pied me lançait et je n’étais pas forcément très agréable, on ne pouvait pas m’approcher même si les filles voulaient m’aider à me porter. Je voulais marcher seule. Pour moi ce n’était pas grand-chose. J’ai rapidement fait une échographie dans notre bâtiment. Les informations se bousculaient et je n’ai pas tout retenu : degré 3-4, ligament superficiel… Les visages du staff médical ne se décomposaient pas. Ma question c’était : puis-je jouer, même blessée, sans mettre en danger mon intégrité physique ? Je croyais possible de revenir. Mais à l’IRM, le docteur me parle d’un ligament rompu. Un ligament profond et non superficiel comme évoqué à l’échographie. J’ai demandé le délai classique pour revenir. Six semaines. Et moi j’avais deux jours !

Y a-t-il une forme de déni dans ces moments-là ?

J’étais dans un état étrange. Ma première pensée a été : il faut que Valérie Garnier appelle quelqu’un. En me disant ça, je savais que je renonçais à mon accréditation. Quand tu viens aux Jeux, tu sais que ce petit bout de plastique est difficile à obtenir et que c’est ta vie ici. Pour qu’une autre la prenne, je devais rendre la mienne. J’avais seulement espoir de trouver un subterfuge pour pouvoir rester au village. En attendant qu’Amel arrive, que la cérémonie se passe, je plane un peu. Je suis sur mes béquilles, mon téléphone est prêt à exploser avec tous ces messages que j’ai du mal à ouvrir sans avoir un pincement au cœur. En plus je vois le groupe impacté par ce bazar et ce n’est pas l’idéal pour préparer la Turquie. J’ai envie de me faire toute petite. Ce n’est plus ma compétition mais comme l’a dit Valérie Garnier, les Jeux ne sont pas terminés ! Ils n’ont pas commencé ! Je ne veux pas parasiter les choses, mais j’ai un rôle à jouer, et si ce n'est pas du tout celui que j’avais prévu, à moi de l’accepter.

La proximité avec vos coéquipières est bien plus importante aux Jeux que dans des compétitions classiques. A quoi a ressemblé votre nuit ?

Quand je reviens au bâtiment, des athlètes français sont en bas. Je demande au kiné d’essayer de les éviter. Tu n’as pas forcément envie de parler, tu sais qu’ils sont tristes pour toi et que qu’ils n’ont pas les mots. Mais impossible de ne pas les croiser et j’ai passé la soirée à avoir des visites. Les garçons sont venus, j’ai passé du temps avec les handballeuses. Tout le monde se met à ma place. Cela m’a permis d’extérioriser et de mieux encaisser la nouvelle plutôt que de ruminer toute seule. Tu consoles les autres en fait, ils sont presque plus tristes que toi. Il y a pire dans la vie, il faut savoir relativiser. Et ici il y a une énergie… Si j’ai la chance de pouvoir rester, je vais devenir supportrice de mon équipe mais aussi des basketteurs. J’essaye de transformer cette expérience malheureuse en quelque chose de positif.

Il semble que ce matin vous avez eu à choisir entre rester à Rio ou rentrer en France en compagnie du Président de la République ?

(elle sourit) Effectivement. J’ai croisé le Président François Hollande jeudi matin au self. Il était au courant de ma situation et m’a proposé de rentrer aujourd'hui avec lui. Cela m’a fait sourire. Je lui ai dit que j’allais réfléchir mais que je préférerais rester au village. Soutenir mes copines reste ma priorité même si cela risque d’être un crève-cœur d’être impuissante. Je me suis demandée comment j’allais être capable de vivre cette situation.

A 34 ans la question de la fin de votre carrière internationale va se poser. Avez-vous eu l’occasion d’y réfléchir ?

Avant les Jeux je ne savais pas répondre à cette question. Je voulais me laisser le temps. Finir comme ça ne m’enchante pas. Il faut que je me rétablisse, que je sache exactement ce qu’il en est de cette blessure : opération ou pas. J’ai une saison avec mon nouveau club de Basket Landes qui va débuter. La réflexion sur l’Equipe de France viendra après. Si j’en ai la capacité et l’opportunité je me dis que je ne peux pas m’arrêter sur une blessure. Les mois à venir et mon corps détermineront si je peux poursuivre.

Il y a 4 ans vous aviez marché sur l’eau pour mener les Bleues en finale des Jeux. Pensez-vous qu’une autre joueuse pourra connaître ce même état de grâce ?

J’ai envie de dire que nous n’avons pas besoin de ça. L’Equipe de France féminine participe pour la troisième fois aux Jeux Olympiques. Nous ne sommes pas comme les Etats-Unis ou l’Australie qui participent et gagnent une médaille à chaque fois. Finir sur le podium serait une performance incroyable. En 2012, j’ai un peu tiré le groupe mais je me souviens du quart de finale où Endy Miyem nous sort de la panade. J’ai été plus constante donc on n’a parlé que de moi mais à chaque match une joueuse différente performait. Aujourd’hui, je ne suis pas là et peut-être certaines vont-elles se transcender alors qu’elles auraient trop attendu de moi dans d’autres circonstances. J’ai confiance.

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE A FEMININE
Auteur: 
par Julien Guérineau, à Rio
Date d’écriture: 
Vendredi, 5. Août 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Céline Dumerc ne participera pas aux Jeux Olympiques de Rio. Touchée à la cheville mercredi soir à l’entraînement, la capitaine des Bleues sera remplacée par Amel Bouderra. Au village olympique, elle s’est exprimée, pour la FFBB, sur les circonstances de sa blessure, les sentiments qui l’assaillent depuis 24 heures et son avenir en Equipe de France.
crédit: 
Julien Bacot/FFBB

Dumerc forfait, Bouderra à Rio

Corps: 

Lors de l’entraînement, du mercredi 3 août à Rio, Céline Dumerc s’est blessée à la cheville gauche. La meneuse de jeu tricolore, qui a passé des examens complémentaires dans la soirée de mercredi, ne pourra pas participer à ses 2e J.O..

Les examens complémentaires réalisés sur place ont en effet révélé une lésion incompatible avec la poursuite de la compétition.

Le Directeur Technique National, Patrick Beesley et l’entraîneur de l’Equipe de France féminine, Valérie Garnier, ont décidé d’appeler Amel Bouderra (2 sélections - 27 ans), meneuse de jeu en Ligue Féminine à Charleville Mézières (Flammes Carolo Basket). Elle a été élue meilleure joueuse française cette saison, avec 12,7 points, 3,4 rebonds et 7,6 passes décisives de moyenne.

La meneuse originaire de Mulhouse, qui avait participé à la préparation au Tournoi Qualificatif Olympique, quittera la France dans la soirée et rejoindra l’Equipe de France à Rio dès le vendredi 5 août au matin.

L’Equipe de France féminine entamera son tournoi olympique samedi 6 août face à la Turquie. 

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE A FEMININE
Auteur: 
Fabrice Canet
Date d’écriture: 
Jeudi, 4. Août 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La meneuse de jeu de l’Équipe de France féminine de basket, Céline Dumerc (34 ans - 250 sélections) victime d’une entorse à la cheville gauche, ne pourra pas participer aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
crédit: 
Julien Bacot/FFBB

La FFBB s’engage

Corps: 
Le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, en partenariat avec Orangina et dix grands champions sportifs vous proposent la campagne « 10 gestes du sportif écoresponsable ». Tony Estanguet, Lucie Decosse, Sébastien Chabal, Marie Bochet, Gaël Montfils, Céline Dumerc, Martin Fourcade, Mélanie Robert Michon, Mathieu Crepel et Audrey Merle s’associent à cette campagne de promotion des comportements écoresponsables dans le sport.
 
Catégorie: 
Surtitre: 
Les 10 gestes du sportif écoresponsable
Date d’écriture: 
Mardi, 26. Juillet 2016
Vignette: 
Chapeau: 
La Fédération Française de BasketBall et Céline Dumerc, capitaine de l’Équipe de France féminine s’engagent auprès du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports pour la préservation du climat. Nous vous prions de trouver ci-joint le message de lancement de la campagne “Les 10 gestes du sportif écoresponsable” ainsi que les visuels.

Achetez le maillot officiel JO 2016

Corps: 

Disponible en quatre tailles (M, L, XL, XXL), le maillot réplica officiel JO 2016 est en vente à seulement 60 €

N'attendez pas plus longtemps, commandez votre maillot sur www.ffbbstore.com

 

Surtitre: 
FFBB Store
Date d’écriture: 
Mardi, 26. Juillet 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Les Bleus ont reçu les maillots qu'ils porteront aux Jeux Olympiques, vous aussi vous pouvez d'ores-et-déjà vous procurer ce maillot collector sur le FFBB Store. Son prix : 60 €.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fmedia%2Fset%2F%3Fset%3Da.893225420810799.1073741855.213562032110478%26type%3D3&width=500" width="500" height="663" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Pages

S'abonner à RSS - Céline Dumerc
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'